Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est député de la 8e circonscription du Nord et maire de Wattrelos
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Patrick Kanner à Saint-Rémi pour parler de sport
    L’Académie des Sports, du lycée Saint-Rémi de Roubaix, accueillait ce mardi matin Patrick Kanner, Ministre de la Ville, des Sports, de la Jeunesse et de la Vie Associative. J’ai accompagné le Ministre, et nous fûmes rejoints par le maire de Roubaix. Dans...
  • Manuel Valls à Wattrelos pour Jean Destaerke
    C’est une bien belle marque honorifique qu’a faite l’ancien Premier Ministre Manuel Valls à Jean Destaerke, 1er Adjoint Honoraire, et actuellement Président de l’Amicale Jean Zay, en acceptant de venir lui remettre dans les salons de l’Hôtel de ville...
  • Des comptes sociaux rétablis, grâce à 5 ans de gauche !
    Mois après mois, les différents indicateurs budgétaires, économiques et sociaux publiés illustrent, j’en ai toujours été convaincu, la pertinence des choix budgétaires et économiques portés depuis 2012 par François Hollande et la majorité de Gauche à...
  • Ainsi soient-elles, et Dieu soit loué !
    Le rendez-vous est connu et incontournable : la nouvelle création théâtrale des Trois Cinq de Beaulieu fait toujours le plein, et nul doute que les 8 représentations (du week-end du 11/12 mars à celui du 1/2 avril) à la MEP de Wattrelos seront bien fréquentées....
  • Le CCAS milite pour les droits de la femme
    A la salle Salengro, l’équipe du Pôle des Solidarités du CCAS organisait un après-midi débat et témoignages, et en tant que Président j’ai eu à ouvrir la manifestation Même si, depuis que F. Mitterrand a officialisé le 8 mars comme journée de la femme,...
  • Et l'on parle de Wattrelos sur RTL...
    Et ça se passe à Wattrelos...
  • Le Pen, c'est le programme du chaos économique !
    Beaucoup de Français – trop, beaucoup trop – croient voir dans Marine Le Pen la solution de tous leurs maux et de toutes leurs difficultés ! Non pas parce qu’ils seraient convaincus par son programme, mais parce qu’ils estiment que la droite de Sarkozy...
  • Saint-François de retour à l'Assemblée !
    C’est toujours avec plaisir que je réponds favorablement aux demandes de visite de l’Assemblée Nationale, et le lycée d’enseignement professionnel Saint-François d’Assise de Roubaix vient régulièrement. Aujourd’hui, ce sont une quinzaine d’ élèves des...
  • Commission des Finances, fin de séance !
    Ce n’est pas tout à fait vrai, car nous nous réunirons encore à nouveau dans les mois qui viennent, mais cette séance, ce mercredi matin, est perçue comme la dernière de la législature. Elle aura notamment été consacrée, et la démarche est intéressante...
  • On peut être maire, et un député présent à l'Assemblée !
    En cette veille de la fin de la législature, çà et là des « bilans » sont publiés, et à force d’histogrammes et de graphiques, sont pointées les « statistiques d’activité » des députés, et notamment leur présence à l’Assemblée. J’ai ainsi eu la surprise...
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 06:53
Un Coup de Pouce pour un coup de main !

Pour la dixième année déjà, la Ville s’associe avec l’association Coup de Pouce (ex-Apfée) pour reconduire les fameux clubs de lecture et d’écriture dans nos écoles à destination des enfants repérés comme « fragiles » vis-à-vis de ces apprentissages fondamentaux.

 

En un mot, Coup de Pouce, c’est un… coup de main pour ne pas décrocher sur le plan scolaire dès le plus jeune âge ! Parce que la lecture, c’est la clé de tout le reste !

 

Ce soir, comme tous les ans, je reçois à l’Hôtel de ville, en compagnie de mes collègues adjoints, Jean-Pierre Mollière l’inspecteur de l’Education Nationale, Sébastien Vancappel l’ingénieur Coup de Pouce, Benkaddour Khnagui délégué du Préfet à l’égalité des chances, les enfants (et leurs parents !) venus signer leur carte de membres de ces clubs.

Un Coup de Pouce pour un coup de main !

Ils sont au nombre de 61 et se répartiront dans les 10 écoles publiques de la Ville, ainsi qu’à l’école privée Lacordaire, soit 12 clubs au total (2 clubs pour l’école Jean-Macé). Le principe est simple : après la classe, les enfants restent à l’école où un goûter est organisé, puis vient le temps du travail spécifique, des jeux, et la séance se termine par la lecture d’une « belle histoire », celle où les enfants sont comparés à des fleurs, que le « coup de pouce » veut aider à s’épanouir !

 

Mais, comme je l’explique aux parents présents dans la salle, il ne faut pas considérer que la journée de lecture se termine de cette façon : elle doit se prolonger à la maison, et l’engagement des parents est important, on a besoin qu’ils prennent quelques minutes pour s’intéresser au travail de leur enfant, lui faire également la lecture… Ils ont un vrai rôle à jouer, important, au même titre que les enseignants et les animateurs impliqués. Et cela vaut le coup (de pouce) : le taux de réussite des enfants « clubistes » est de 100 % à la fin de l’année scolaire !

 

Ce dispositif coûte, au total, 65 000 euros investis au bénéfice des enfants wattrelosiens, principalement par l’Etat et la CAF, la Ville participant à hauteur de 10 000 euros.

 

En piste donc pour une nouvelle année « Coup de Pouce » ; comme je le dis en conclusion aux enfants, c’est tous ensemble que nous réussirons !

Pour la dixième année déjà, la Ville s’associe avec l’association Coup de Pouce (ex-Apfée) pour reconduire les fameux clubs de lecture et d’écriture dans nos écoles à destination des enfants repérés comme « fragiles » vis-à-vis de ces apprentissages fondamentaux.

 

En un mot, Coup de Pouce, c’est un… coup de main pour ne pas décrocher sur le plan scolaire dès le plus jeune âge ! Parce que la lecture, c’est la clé de tout le reste !

 

Ce soir, comme tous les ans, je reçois à l’Hôtel de ville, en compagnie de mes collègues adjoints, Jean-Pierre Mollière l’inspecteur de l’Education Nationale, Sébastien Vancappel l’ingénieur Coup de Pouce, Benkaddour Khnagui  délégué du Préfet à l’égalité des chances, les enfants (et leurs parents !) venus signer leur carte de membres de ces clubs.


Ils sont au nombre de 61 et se répartiront dans les 10 écoles publiques de la Ville, ainsi qu’à l’école privée Lacordaire, soit 12 clubs au total (2 clubs pour l’école Jean-Macé). Le principe est simple : après la classe, les enfants restent à l’école où un goûter est organisé, puis vient le temps du travail spécifique, des jeux, et la séance se termine par la lecture d’une « belle histoire », celle où les enfants sont comparés à des fleurs, que le « coup de pouce » veut aider à s’épanouir !

 

Mais, comme je l’explique aux parents présents dans la salle, il ne faut pas considérer que la journée de lecture se termine de cette façon : elle doit se prolonger à la maison, et l’engagement des parents est important, on a besoin qu’ils prennent quelques minutes pour s’intéresser au travail de leur enfant, lui faire également la lecture… Ils ont un vrai rôle à jouer, important, au même titre que les enseignants et les animateurs impliqués. Et cela vaut le coup (de pouce) : le taux de réussite des enfants « clubistes » est de 100 % à la fin de l’année scolaire !

 

Ce dispositif coûte, au total, 65 000 euros investis au bénéfice des enfants wattrelosiens, principalement par l’Etat et la CAF, la Ville participant à hauteur de 10 000 euros.

 

En piste donc pour une nouvelle année « Coup de Pouce » ; comme je le dis en conclusion aux enfants, c’est tous ensemble que nous réussirons !

Un Coup de Pouce pour un coup de main !
Un Coup de Pouce pour un coup de main !
Un Coup de Pouce pour un coup de main !
Un Coup de Pouce pour un coup de main !
Un Coup de Pouce pour un coup de main !
Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 06:51
Le guichet unique pour les écoles : nous le voulions, c'est fait !

C’était l’un des engagements électoraux du mandat. J’avais missionné mes équipes de la Direction des Ecoles et des Activités Périscolaires pour que ce dossier puisse aboutir au plus vite, et elles n’ont pas perdu de temps ! Depuis le début du mois de novembre, le principe du « guichet unique » est actif pour tous les services liés aux enfants dans nos écoles au 3ème étage de la mairie ; ce matin, je l’inaugure !

 

C’est avec une réelle satisfaction que je coupe symboliquement le ruban rouge à l’entrée du couloir, entouré de mes adjoints Georges Prpic (éducation) et Sylvie Zaïdi  (périscolaire) et de tous les agents qui ont participé au projet d’une façon ou d’une autre. Car il en aura demandé, de l’énergie, ce projet : décloisonner, rompre avec les habitudes, devenir polyvalent, ce n’est pas toujours facile quand on connaît parfaitement, et depuis longtemps, son métier. Mais les dix agents impliqués ont joué le jeu, et fait preuve d’un bel esprit de coopération dans un souci de modernisation de notre service public, avec l’aide des collègues du service informatique et des services techniques de la mairie.

 

C’est quoi ce guichet unique ? L’idée est simple : que vous veniez pour inscrire votre enfant à l’école, à la cantine, aux activités périscolaires, vous n’avez pas à devoir aller à plusieurs guichets, ni à fournir plusieurs fois des documents : 1 seul guichet pour s’occuper de vous, et tout faire !

 

Concrètement, il faut se présenter à l’accueil, à l’entrée du couloir. En fonction de la demande, on vous donne les documents à remplir, on vous indique ce qu’il faut fournir, et à l’un des guichets aménagés votre demande sera traitée. Chaque enfant possède un seul dossier informatique dans lequel sont reprises toutes ses inscriptions !

 

Il y a même un guichet express au fond du couloir (où se trouve la régie) quand il s’agit simplement de régler une facture ! Il est même possible d’ouvrir jusqu’à 8 guichets en période de forte affluence.

 

On l’a compris : désormais, finis les temps d’attentes aux différents guichets, plus besoin de devoir produire plusieurs fois les mêmes documents administratifs ; la confidentialité de l’entretien, entre deux panneaux de plexiglass, devient de plus bien meilleure…

 

Après plus d’un mois de mise en service, les agents m’expliquent que le système fonctionne bien et que les usagers sont satisfaits. Tant mieux. C’est aussi ce qu’a l’air de penser cette dame, venue en pleine inauguration pour une inscription aux centres aérés : j’ai pu m’assurer, en l’accompagnant, de la qualité du service rendu.

Le guichet unique pour les écoles : nous le voulions, c'est fait !
Le guichet unique pour les écoles : nous le voulions, c'est fait !

Voilà un beau projet réalisé, et surtout, un projet utile à nos concitoyens ! Et une promesse de plus de tenue… L’administration communale poursuit sa modernisation. Bravo à mes équipes !

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 14:32

Ce matin, tôt, je suis l'invité de la tranche d'infos de France Bleu Nord pour parler de l'annonce de la candidature de Manuel Valls à la primaire :

 

Je suis également interviewé par Wéo un peu plus tard dans la matinée :

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 09:13
Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !

Traditionnel à cette période de l’année, le banquet du Nouvel Age aura réuni 1 100 convives, dont 810 à la salle Salengro, le même repas étant servi dans les Résidences de la Ville. C’est un moment de fête bien sûr, mais aussi un moment de solidarité puisque la participation des aînés au prix de leur repas sert à financer les achats de jouets pour les 308 enfants des familles que soutient l’aide sociale du CCAS.

Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !
Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !

La bonne humeur d’évidence partagée, et la piste de danse toujours remplie sont agréables à constater, ce que je ne manque pas de faire lors de mon intervention. Je limite mon propos à 4 réalités qu’il faut savoir voir en cette fin 2016.

Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !

On peut se satisfaire :

 

1) que dans la France d’aujourd’hui les régimes de retraite par répartition aient été garantis et que le niveau global des retraites ait été préservé ! En 2012, la branche vieillesse était déficitaire de 6 Mds €, en 2017 elle est en excédent de 1,1 Md € ! Dans d’autres pays d’Europe, les retraites ont baissé de 20 à 25 % : pas en France !

 

2) qu’en France, ces 5 dernières années, il n’y a pas eu d’exclusion des soins, de déremboursements de médicaments, pas de franchises supplémentaires ! Et le déficit de la Sécu, qui était de 17,4 Mds € en 2012, est de 400 millions en 2017 (soit un quasi équilibre, à 0,1 % des recettes) ! Et sur l’accès aux soins, et aux remboursements, il faut être vigilant pour l’avenir. Il ne peut pas y avoir des remboursements pour les riches, et des maladies non soignées pour les petites gens !

 

3) en 2017, pour les retraités et les aînés, il y aura des droits nouveaux : le tiers payant généralisé ; une meilleure prise en charge des aides à domicile pour 740 000 bénéficiaires (en application de la loi sur le vieillissement) ; la création du « congé proche aidant » ; la baisse de la taxe sur les salaires des associations médico-sociales ; et surtout l’instauration du crédit d’impôt pour les aides et accompagnants à domicile.

 

4) qu’à Wattrelos aussi en 2016, il y a eu des avancées. Développement de l’intergénérationnel, 1er Salon Seniors, amélioration de l’accueil à l’Hôtel de Ville, et surtout : la réhabilitation des 30 logements de la Résidence Vandermeersch ; l’ouverture du nouveau pavillon Saphir de la Maison de Retraite. Bientôt nous poserons la 1ère pierre d’une Résidence-service pour seniors face au Parc urbain : la ville n’en avait pas, elle en aura une en 2019 !

 

Notre Nouvel Age peut ainsi avoir des raisons de penser « qu’au-dessus des nuages, le ciel est toujours bleu » ! Et les convives présents auront passé un bel après-midi, je pense.

 

Comme chaque année, je n’ai pas manqué d’offrir une boîte de chocolats aux doyens du repas, Raymond Pluquet (95 ans), et Simone Delplanque (96 ans) !

Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !
Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !
Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !
Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !

Mieux, à la résidence du Touquet, la doyenne de Wattrelos avait tenu à être à « la Guinguette », à la salle à manger pour ce repas de Noël… et Estève a 103 ans ! Que vive le Nouvel Age de Wattrelos !

Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !
Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 11:11
Palmarès du concours des maisons fleuries

Ce jeudi soir, comme chaque année, avec Daniel Lefevre, mon Adjoint aux parcs, jardins et au développement durable, je reçois à l’Hôtel de ville les lauréats du Concours 2016 des maisons fleuries : 110 Wattrelosiens, dont 15 nouveaux, ont participé au concours.

 

Dans mon intervention, j’ai d’abord commencé par une pensée pour les fidèles, disparus récemment, notamment Christian Turpin, cadre bien connu du service municipal des Espaces Verts qui « portait », depuis longtemps, cette réception, et le très connu aussi à Wattrelos, André Denolf, emporté par la maladie il y a quelques semaines à peine, et fidèle compétiteur très primé pour la qualité de ses réalisations.

 

J’ai volontiers félicité tous ces concurrents, qui fleurissent jardins et balcons, car ce sont des « artistes » ! De la même manière qu’en fin d’année guirlandes et lumières mettent des couleurs dans la nuit, ces femmes et hommes qui plantent, font croitre et développent leurs fleurs « peignent » notre ville de couleurs le jour. Ils embellissent leur habitation, mais aussi leur rue, leur quartier, et donc la ville ! Ce qui est beau pour eux, devient beau pour tous. C’est précieux pour notre ville d’avoir de tels artisans de l’embellissement collectif ! Cela renforce, cela démultiplie les efforts – déjà considérables – des services municipaux des espaces verts à fleurir la ville.

 

Car c’est une vérité, chacun est comptable de son environnement propre, et ce faisant contribue à l’environnement collectif. La propreté, le nettoiement, l’entretien des voies et espaces publics ne peuvent pas se reposer que sur la ville : si chacun désherbait devant chez lui, ramassait ce qui traîne sur son trottoir et nettoyait son fil d’eau, ou mieux évitait d’aller mettre ses déchets chez son voisin, collectivement, nous vivrions mieux ! Et la ville serait plus belle.

 

Comme elle a vocation à le devenir avec d’autres artistes qui, comme la municipalité le souhaite, réalisent progressivement des fresques murales dans nos quartiers. Là aussi, l’objectif est de remplacer des murs borgnes, parfois tagués, ou des postes électriques peu gracieux, par des images de vie, des peintures colorées qui rappellent l’histoire ou la vie d’un quartier.

 

C’est dire combien ces « jardiniers », avec leurs touches de couleurs, ces « impressionnistes » du fleurissement, aident à donner une belle impression, si j’ose dire ! Et méritent leur prix et d’être reçus à l’Hôtel de ville. Cette année, pour le palmarès, cela donne :

 

- catégorie « jardins visibles de la rue », 1er prix : Gérard Duhin (rue des Poilus) ;

- catégorie « Façades fleuries avec jardinet visible de la rue », 1er prix : Gaëtana Miranda (rue Claude Monet) ;

- catégorie « Façades fleuries visibles de la rue », 1er prix : Patricia Danel (rue Berthelot) ;

- catégorie « Balcons visibles de la rue », 1er prix : Christian Bossemaere (rue Lamartine) ;

- catégorie « Jardins ouvriers fleuris », 1er prix, Francis Favorel.

 

Par ailleurs ont été distingués : pour les commerces, le restaurant « Le Touareg » ; pour les établissements publics, le Domaine de la Roselière, les écoles de l’Enfant Jésus (école venue avec les enfants), Jean Jaurès et Voltaire. Enfin, le prix Dominique Dumoulin a été décerné pour le « Meilleur Hors Concours » à Michel Vanmeenen (rue de la Martelotte).

Palmarès du concours des maisons fleuries
Palmarès du concours des maisons fleuries
Palmarès du concours des maisons fleuries
Palmarès du concours des maisons fleuries
Palmarès du concours des maisons fleuries
Palmarès du concours des maisons fleuries
Palmarès du concours des maisons fleuries
Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 07:56
Le PLFR 2016 en Commission des Finances !

Qu’est-ce qu’une Loi de Finance Rectificative ? Un texte budgétaire qui corrige les dépenses et les recettes du Budget de l’Etat compte tenu de l’évolution en cours d’année des unes et des autres. Comme chaque année à cette période, le Gouvernement présente une LFR, pour 2016 donc ; elle a été adoptée en Conseil des ministres vendredi 18 novembre, et ce matin, Christian Eckert, Secrétaire d’Etat au Budget, est venu en Commission des Finances la présenter.

 

Compte tenu de l’évolution de la croissance économique (notamment le chiffre de celle du 3ème trimestre publié par l’INSEE), le Gouvernement a ajusté sa prévision de croissance pour 2016 à 1,4 % (contre 1,5 % retenu précédemment). Elle n’entraîne toutefois pas de modification de la cible de déficit public 2016 maintenue à 3,3 % : cet objectif sera tenu.

 

En 2016, pour la deuxième année consécutive depuis les années 2000, le déficit se réduira, en même temps que le taux de prélèvements obligatoires baissera. L’objectif national des dépenses d’assurance maladie sera également respecté.

 

Pour tenir ces objectifs, le Gouvernement annule des crédits budgétaires pour 4,89 Mds €, essentiellement sur le versement à l’Union Européenne (- 1,18 Mds €) et surtout sur la charge de la dette (- 2,94 Mds €) : les intérêts payés ont pu être plus faibles grâce à une inflation plus faible que prévue, aux taux court terme qui restent bas, et à la crédibilité de la politique budgétaire et financière menée qui permet à la France de bénéficier de très bas taux.

 

A l’inverse, la PLFR pour 2016 prévoit 4,59 Mds € de dépenses nouvelles (auxquelles s’ajoutent 2,41 Mds € de recapitalisation de l’Agence Française de Développement) pour financer, outre la poursuite de l’effort de Défense, les revalorisations des fonctionnaires (Education Nationale pour 602 M €, hausse du point d’indice), le succès de la prime d’activité (+ 369 M€), le relèvement de l’Allocation Adulte Handicapé (+ 424 M €), les nouvelles mesures agricoles (+ 682 M€), le Plan emploi (+ 277 M€), le service civique pour les jeunes (+ 31 M€), et le Fonds d’urgence pour les départements (+ 200 M€).

 

Enfin, comme à l’accoutumée, la PLFR comporte également des dispositions fiscales regroupées autour de quatre thèmes :

 

l d’abord des mesures relatives à la lutte contre la fraude fiscale et l’optimisation : la priorité donnée depuis 2012 se poursuit, avec la création de deux nouvelles procédures de contrôle fiscal et une mesure anti-abus concernant l’exonération d’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) des biens professionnels ;

 

l ensuite des mesures qui contribueront à des politiques prioritaires du Gouvernement annoncées en 2016 : la création du « compte PME innovation » et une nouvelle trajectoire de taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) pour les déchets ;

 

l des mesures de mise en conformité avec la jurisprudence constitutionnelle, notamment sur les avoirs non-déclarés à l’étranger, pour lesquels les pénalités fiscales seront augmentées (à 80 %), et sur l’exonération de taxe sur les 3 % sur les bénéfices distribués qui était réservée aux groupes fiscalement intégrés, laquelle est étendue aux filiales de groupes étrangers détenues dans les mêmes conditions (95 %) ;

 

l enfin, des mesures d’adaptation de la fiscalité locale, et en particulier à la mise en place du fonds d’urgence en faveur des départements en difficulté.

Repost 0
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 10:13

Ce matin, le Journal Officiel m'apporte la réponse à la question que j'ai posée à Mme la secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique, chargée du commerce, de l'artisanat, de la consommation et de l'économie sociale et solidaire sur le registre de déclaration à l'ORIAS des intermédiaires financiers.

 

Pour relire l'intégralité de ma question, et prendre connaissance de la réponse, cliquez ici.

Une réponse parue au J.O.
Repost 0
Publié par Dominique Baert
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 09:31
Ste-Cécile de l'Union Musicale : un superbe concert français !

C’est sous la direction de Pascale Vandenouc de l’orchestre « junior », de jeunes élèves du Conservatoire de Wattrelos, que violons, violoncelles, harpe, et autres instruments à cordes (surtout) auront assuré la 1ère partie du concert, et ravi le public présent. Ce fut d’abord « How sweet the sound » (ce « son si doux », bon début pour un concert !), inspiré d’un cantique de 1760 ; puis l’allegretto de la symphonie n°7 de Beethoven, la célèbre musique du film « Le discours d’un roi », avant la Valse n° 2 de Chostakovitch, bien connue pour avoir été reprise dans une bande publicitaire. Avec « The gloucestershire wassail », on aura eu un chant anglais qui « fête le manger et le boire », qui ressemble un peu à une « bourrée à la française » ! Et alors qu’un Français vient d’être mis sur orbite ce matin même, l’orchestre opère un changement de galaxie, en interprétant la musique de « Star Wars » ! Et pour le final, on passe de la Ste-Cécile au Nouvel An, car voilà que rythmée par les applaudissements s’ouvre « La Marche de Radetzky » de Johan Strauss. Standing ovation du public conquis par ces jeunes talents !

Ste-Cécile de l'Union Musicale : un superbe concert français !

C’est avec son jeune et dynamique chef, Guénaël Catteloin, à la direction que l’Union Musicale Wattrelosienne fit la 2ème partie du concert, sur un répertoire très français, et en commençant par la « Marche funèbre d’une marionnette » (créée en 1872 par Charles Gounod). Puis ce fut la « suite française » de Darius Milhaud, qui envoie une carte postale musicale de 4 régions (Normandie, Ile de France, Alsace-Lorraine, et Provence où l’on entendit fort bien fifres et tambourins). Alors que sur la ville et dans la Région souffle une tempête, saluons le sens de l’opportunité de l’UMW qui interprète « les murmures du vent », une pièce du jeune compositeur français Maxime Aulio, écrite en 2005 en hommage à Claude Debussy. Puis ce fut « l’Arlésienne » de Georges Bizet, partie musicale d’un drame écrit par Alphonse Daudet, qui commence par « la marche des rois mages » et se termine par « le carillon » !

 

C’est donc bien auprès des grands compositeurs qui appartiennent au Panthéon musical français que l’Union Musicale aura puisé son inspiration pour ce magnifique concert. Mais à Wattrelos, on est « ch’ti » avant tout ; et c’est par la musique du film « Bienvenue chez les ch’tis » que, par un sympathique clin d’œil se terminera ce concert, après qu’aient été remises les médailles (5 ans, 20 ans, 40 ans) aux musiciens méritants engagés dans leur société de musique, avec un hommage tout particulier à Donat Subts (ph. du bas), ancien Président de l’Union Musicale : 80 ans d’âge, et… 70 ans de pupitre ! Enorme bravo à lui, à tous les médaillés, et à tous les musiciens. Très bonne Ste-Cécile à toutes et tous.

Ste-Cécile de l'Union Musicale : un superbe concert français !
Ste-Cécile de l'Union Musicale : un superbe concert français !
Ste-Cécile de l'Union Musicale : un superbe concert français !
Ste-Cécile de l'Union Musicale : un superbe concert français !
Ste-Cécile de l'Union Musicale : un superbe concert français !
Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 14:43

Dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale, notre municipalité organisait ce samedi 19 novembre une « Journée Solidaire », qui se matérialise à la MEP par un « Village solidaire ». Sous l’impulsion de Laurence Sueur, mon Adjointe aux Relations Internationales, 17 associations se sont regroupées pour tenir des stands afin de présenter les actions qu’elles conduisent et, le cas échéant, vendre des objets qui leur permettent de concrétiser leurs projets. Palestine, Mali, Moldavie, Grèce, Congo, Nicaragua, Hongrie, Pérou sont quelques-unes des localisations d’intervention de nos associations partenaires.

Journée solidaire : priorité Education !

Avant que nous ne fassions le tour des stands, la manifestation s’est ouverte par deux chants d’élèves de l’école Jean Macé. Avec le premier « en sortant de l’école », nous prenons le chemin de fer et allons voir la mer, mais c’est le second chant qui fera vibrer la salle, « qui ne se ressemble pas, s’assemble » : « quel que soit le nom que l’on porte / il faut bien apprendre à vivre ensemble », « ne nous fions pas aux apparences / l’important est de se faire confiance »...

Journée solidaire : priorité Education !

Après que Laurence Sueur eut rappelé l’engagement de la ville, et remercié tous les participants, associations, école et enseignants, j’ai pour ma part insisté sur l’importance de marier les deux mots d’éducation et de solidarité ; c’est une bonne idée d’avoir fait ce choix, ici, à Wattrelos pour cette journée.

 

L’éducation, celle-là même dont l’ancien Président américain Abraham Lincoln disait : « Si vous trouvez que l’éducation coûte cher, essayez l’ignorance ». L’éducation, qui instruit, qualifie, émancipe les personnes et les peuples, véritable investissement dans le « capital humain » ! Que ce soit dans les pays en développement ou émergents, l’éducation est la clé de l’accélération du développement économique, social et démocratique. En France et dans notre ville aussi, à l’image de l’investissement prioritaire qu’ici la municipalité réalise pour les écoles et les actions éducatives.

 

La solidarité, comme celle que proclamait cet ancien mais magnifique film « Si tous les gars du monde », qu’il faut savoir inlassablement porter et promouvoir, car elle est la clé du « vivre ensemble », que ce soit sur la planète ou dans chacune de nos villes.

 

Pour être en paix et se développer le monde, notre pays, notre ville ont chacun besoin d’éducation et de solidarité : c’est le message de cette « Journée solidaire » wattrelosienne.

Journée solidaire : priorité Education !
Journée solidaire : priorité Education !
Journée solidaire : priorité Education !
Journée solidaire : priorité Education !
Journée solidaire : priorité Education !
Journée solidaire : priorité Education !
Repost 0
Publié par Dominique Baert
commenter cet article
18 novembre 2016 5 18 /11 /novembre /2016 14:52
Mon Rapport sur la politique de la ville publié !

Dans le cadre de la Loi de Finances pour 2017, j’ai rédigé et présenté en Commission élargie (8 novembre), au nom de la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale, mon Rapport portant examen des crédits de la politique de la ville. Ce Rapport vient d’être publié.

 

Pour lire le Rapport, cliquer ici.

Repost 0