Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Ecole sur 4 jours : Wattrelos y est favorable, dès septembre 2017 !
    Le nouveau Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer l’a affirmé : un décret sera publié très prochainement afin de permettre aux communes de se prononcer sur l’organisation de la semaine d’école sur leur territoire. A Wattrelos, la réponse...
  • Elections : C. Osson en tête, à Wattrelos et à Roubaix !
    Longue journée que ce dimanche électoral. Longue parce que, ça y est, ce 1er tour amorce concrètement le processus de ma succession comme Député de la 8e circonscription : dans dix jours, après cette vie intense le jour, la nuit, ces week-ends inexistants,...
  • Un député c'est un acteur local !
    Je suis toujours surpris de voir que certains considèrent que la fonction d’un député n’est que de faire des lois : c’est loin d’être uniquement le cas ! Le député a aussi un rôle local, c’est un acteur de territoire important. C’est même à mes yeux sa...
  • Législative : amis et camarades, soyons tous responsables !
    Je n’ignore pas, bien sûr, les aigreurs et les amertumes qui suivent les décisions qui tranchent un processus de désignation d’un candidat aux élections. Faire un choix, c’est nécessairement faire des mécontents, dont certains peuvent avoir, légitimement...
  • Je choisis Wattrelos !
    En 2012, on s’en souvient peut-être, c’est le 10 mai que j’avais annoncé ma candidature aux élections législatives. La loi sur le cumul des mandats interdit à partir de 2017 le cumul d’un mandat parlementaire, député ou sénateur, et d’un exécutif municipal,...
  • Victoire 39-45 : soyons donc européens, en frères !
    Au lendemain du 2ème tour d’une élection présidentielle où l’extrême-droite aura été présente, la commémoration de la victoire sur l’Allemagne nazie en 1945 ne peut que se tenir avec gravité, en sus de la solennité et du respect de la cérémonie. Au cimetière...
  • Présidentielle (3) : faire réussir le Président pour faire réussir la France !
    J’entends déjà ce dimanche soir des états d’âme, des atermoiements. Pour certains à gauche, des menaces même : Emmanuel Macron est à peine élu que certains lancent la charge pour le combattre ! Savent-ils ce qu’est la démocratie ? L’élection – surtout...
  • Présidentielle (2) : ouf, Le Pen battue, mais le vote FN est trop lourd !
    Oui, ce dimanche soir, c’est à la salle Salengro, et dès les premiers sondages connus, une satisfaction en même temps qu’un soulagement : Marine Le Pen est battue. Elle ne dépasse pas les 40 % redoutés au niveau national : elle se tient à un peu plus...
  • Présidentielle (1) : Emmanuel Macron, élu, une énergie convaincante et enthousiasmante !
    C’est fait ! Ce dimanche soir à la salle Salengro, cela faisait plusieurs heures qu’avec les informations via les réseaux sociaux des votes aux Etats-Unis, dans les Dom-Tom, ou des résultats des sondages « sortie des urnes », la peur d’un scrutin serré...
  • Les factures délirantes de Le Pen seront pour les Français !
    Beaucoup, je l’espère, qui auront regardé le débat du 2ème tour, auront compris que Marine Le Pen ment aux Français, que son programme n’est qu’approximatif, non finançable et dangereux par ses insuffisances. Qui n’a pas compris que sur une promesse telle...
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 15:22

Cet après-midi, l’Assemblée commence l’examen dans l’hémicycle de la première partie de la loi de finances pour 2016. Il me revient, au nom du groupe socialiste, de répondre à la motion de rejet du budget présentée par la Droite, et défendue par Hervé Mariton.

 

« La Droite appelle au rejet de ce projet de budget pour 2016. De sa part, c’est sans doute un acte manqué de son inconscient et un comble.

 

C’est un acte manqué. Car qui ne voit que ce budget 2016 enraye, enfin, les conséquences de la désastreuse gestion financière du quinquennat Sarkozy ?

 

De 35 Mds € en 2007 à 150 Mds € en 2010, le déficit public y a dérapé !

 

De 64 % du PIB en 2007 à 87,4 % en 2012, le poids de la dette publique n’a cessé de s’y alourdir dramatiquement ! 25 points supplémentaires, M. Mariton !

 

Si, encore en 2016, l’Etat devra lever 185 Mds € pour sa trésorerie sur les marchés, ce n’est évidemment pas de la faute des 72 Mds € du déficit 2016, ce n’est pas seulement pour financer la gestion de la majorité, mais pour rembourser les 184 Mds € qui ont été empruntés en 2011 ! C’est donc pour payer les dettes laissées par l’opposition !

 

C’était folie, c’était tirer des chèques sur l’avenir que d’accroître autant les déficits de 2007 à 2012. D’autant qu’à cette période, les taux d’intérêt étaient très supérieurs au taux de croissance ce qui provoquait un effet boule de neige bien connu, et en l’occurrence, un terrible effet massue qui a causé une dérive de la dette jamais connue par la France jusque-là !

 

Alors oui, ce PLF 2016 signe les efforts du Gouvernement de gauche pour rétablir la situation dégradée trouvée en 2012. Depuis 2012, il a fallu réduire le déficit progressivement pour freiner la dynamique de la dette héritée de la gestion de la Droite. D’abord ralentie dans sa progression, la dette se stabilise maintenant, enfin, à 96,5 % !

 

Notre majorité peut être félicitée : elle a fait le boulot, elle a stoppé la dérive financière de la France !

 

Mais que la Droite veuille rejeter ce budget 2016 est aussi un comble !

 

En fait, ce projet de budget, au fond d’elle-même, l’opposition nous l’envie car il corrige toutes ses erreurs !

 

Avec le CICE et le pacte de responsabilité, il renforce la compétitivité des entreprises et améliore le commerce extérieur. Sous la Droite, il se dégradait !

 

Ce budget recrute des enseignants, des policiers, des personnels de justice. Sous la Droite, on supprimait des emplois par milliers et dizaines de milliers.

 

Ce budget baisse les impôts des ménages. Sous la Droite, qui supprimait l’indexation du barème et la demi-part des veuves, les impôts augmentaient pour les plus faibles et les classes moyennes.

 

A l’inverse de ce qu’a voulu, sans succès, démontrer Hervé Mariton dans sa motion de rejet préalable, ce budget est celui du redressement réussi des finances publiques, du soutien à la croissance et du financement des priorités dont la France a besoin.

 

Le groupe socialiste rejettera donc la motion de l’opposition ».

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 13:21
Une question parue au J.O.

Ce matin, le Journal Officiel publie la question que j'ai posée au ministre de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur la souhaitable reconnaissance de l'année de scolarité effectuée à l'étranger par les jeunes collégiens et lycéens français dans le cadre de séjours scolaires linguistiques.

 

Pour lire l'intégralité de ma question, cliquez ici.

Repost 0
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 09:17
Rester Vivant !

Je ne suis pas certain que mes médecins ou mes proches auraient approuvé si je leur avais demandé, alors… je ne leur ai pas demandé, j’y suis allé ! Voir Johnny au stade Pierre-Mauroy ! En juin, sur mon lit d’hôpital, déjà j’y songeais, mais l'aurais-je pu début octobre, je l’ignorais. Il y a deux semaines, pourtant, j’ai senti que je pourrais le faire ! Et quel plaisir, mais quel plaisir !

 

Rien que le titre de la tournée, et la première chanson du concert était pour moi une invite : Rester vivant ! Dès les premières lumières, les premières notes, le show Hallyday s’affiche ! Une énorme tête de mort descend du haut de la scène, et dans un nuage de fumée, elle s’ouvre en deux, et il en sort ! Lunettes fumées, passant de la nuit à la lumière.

 

Retour ensuite vers des chansons plus anciennes, et comme dans le rock ans roll, il y a beaucoup de prénoms de filles, on écoutera dans la soirée Carole (oh !), Sarah (Jolie !), Gabrielle (pour qui on voudrait « mourir d’amour enchaîné ») et Nadine ! Du rockabilly avec les Blue Suede Shoes d’Elvis, That’s all night mama, ou I’ve got a woman.

 

Et De l’amour aussi, le nouveau titre, ce que Johnny chante souvent si bien. Je veux te graver dans ma vie et La fille de l’été dernier auront été les premiers appels de superbes déclarations qui sont sans doute parmi les plus belles chansons que je connaisse : Je te promets (le miel à ma main qui te touche / Je te promets le ciel au-dessus de ta couche / Des fleurs et des dentelles pour que tes nuits soient douces) chante « une histoire différente des autres » (1986), Le requiem pour un fou (1976) n’a pas vieilli et offre toujours sa puissance à « un fou d’amour, un pauvre fou qui meurt d’amour ». Et le magnifique Que je t’aime est repris en chœur par tout le stade qui brise enfin (ses) chaînes : nul doute que beaucoup ont imaginé des cheveux s’étalant, un oreiller qui « ressemble aux champs de blé » ou « des îles aux trésors »…

Rester Vivant !
Rester Vivant !

C’est sûr, Johnny, c’est toujours « l’idole des jeunes » et bien au-delà ! Et c’est la musique que j’aime… Deux heures trente d’un spectacle vif et enlevé, au son affirmé, avec un passage dans le passé bien agréable. Un seul regret à mes yeux : face à la puissance scénique d'Allumer le feu, j’ai la nostalgie des effets pyrotechniques d’antan. Mais c’était du beau, du bon spectacle, comme peu d’artistes français savent ou peuvent le faire. Du beau, du grand Johnny !

 

Résonnent encore dans ma tête les rythmes saccadés et attirants de L’envie, celle qui donne « l’envie d’avoir envie »… Ce soir, devenu dieu du stade (Pierre-Mauroy), Johnny Hallyday termine par un sentiment que toutes et tous partagent, je crois : « Te manquer, te manquer, je voudrais te manquer »… Vivement le CD sur la route du retour !

 

Il est très tard et demain, je pars assez tôt pour être à la marche d’Octobre rose : la nuit sera donc courte. Pas grave, cette soirée ne fut que du bonheur !

Rester Vivant !
Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Divers
commenter cet article
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 05:50
Nos jumelages donnent de l'humanité à l'Europe !

Wattrelos célèbre ce samedi, en fin de matinée, ses 40 ans de jumelage avec Eschweiler, ville allemande, et ses 25 ans avec Guarda, au Portugal. Par-delà les dates, qui mesurent le temps parcouru, comme je l’ai dit, cette manifestation veut « affirmer ensemble à nouveau notre attachement à la fraternité européenne ».

 

Ont ainsi été invitées les associations ayant noué des liens avec nos villes jumelées. Mon adjointe aux relations internationales, Laurence Sueur, organisatrice de la manifestation, salue les délégations étrangères - il nous est du reste agréable qu’une délégation de notre ville-soeur hongroise, Mohàcs, soit présente - et les responsables associatifs.

 

Mon homologue allemand, Rudi Bertram, bourgmestre d’Eschweiler, rappelant la cérémonie du 16 mai dernier à Eschweiler, souligne que « les jumelages de villes sont beaucoup plus que des panneaux aux entrées de ville : notre jumelage et les contacts des habitants sont une pierre d’une grande valeur de la Maison Europe et la base d’une Europe paisible, culturelle et sociale ».

 

Carlos Alberto Monteiro, 1er adjoint du maire de Guarda, dont c’est la première visite à Wattrelos, rappelle les rencontres entre nos concitoyens depuis 25 ans, et alors « que dans l’air flotte le péril d’une nouvelle désintégration européenne », insiste pour « qu’on lutte pour les mêmes idéaux européens ». Citant le poète portugais, Miguel Torga, il conclut : « Avoir un ami c’est beau ! ».

 

Dans son intervention, Erika Kovascne, 1ère adjointe au maire de Mohàcs, s’est félicitée de la relation « exemplaire » entre Wattrelos et Mohàcs, et plaide pour la « renforcer davantage ».

 

Après un intermède musical au violoncelle et l’intervention d’Hartmut Fröhlich, président du comité de jumelage d’Eschweiler, il me revient dans mon allocution de mettre en perspective toutes ces années passées à « donner de l’humanité à l’Europe » et à construire « l’Europe des citoyens ». « Aux yeux de notre jeunesse, l’Europe ne peut plus se contenter d’être un bouclier contre la guerre ; elle doit, elle peut porter une espérance : celle de la citoyenneté européenne. De part et d’autres de nos frontières, nous nous ressemblons plus que nous ne différons ».

 

Je plaide avec force pour que l’Europe sache affirmer ses fondamentaux, ses valeurs, sa « carte d’identité européenne car l’Europe a besoin d’être forte dans le monde ».

 

De fait « nous pouvons être fiers de ce que nos prédécesseurs ont fait et de ce que nous faisons ensemble ». Pour renouveler notre serment d’amitié, avec mes trois collègues d’Eschweiler, Guarda et Mohàcs, nous formons une symbolique chaîne d’union, juste avant que 14 choristes du conservatoire de musique, dirigés par Véronique Gillet, ne chante dans cette salle des mariages de l’Hôtel de ville, un superbe – et émotionnellement très fort – hymne européen !

Nos jumelages donnent de l'humanité à l'Europe !

A chacun de mes homologues, j’offre enfin un souvenir de cette journée, gravé de nos deux blasons : 40 ans pour Eschweiler, 25 ans pour Guarda !

Nos jumelages donnent de l'humanité à l'Europe !
Nos jumelages donnent de l'humanité à l'Europe !
Nos jumelages donnent de l'humanité à l'Europe !

Ce samedi, tout autant que les mains, les cœurs ont vibré. Ce fut un beau, un grand moment de fraternité européenne. C’est cette Europe-là qui est belle, infiniment belle… C’est vraiment dommage que la presse locale n’ait pas vécu ces instants-là avec nous.

Nos jumelages donnent de l'humanité à l'Europe !

Pour lire mon allocution, cliquez ici.

 

Pour lire les interventions de R. Bertram, cliquez ici, celle de C. Monteiro, cliquez ici,  celle d'E. Kovascne, cliquez ici et celle d'H. Fröhlich, cliquez ici.

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 13:31

Ce matin, la Commission des finances de l’Assemblée nationale a commencé l’examen de la 1ère partie de la loi de finances. Parmi la liasse d’amendements que nous examinons, la Commission des finances a adopté un amendement que j’avais déposé, relatif aux anciens combattants.

 

Les anciens combattants bénéficient d’une demi-part sur l’impôt sur le revenu à partir de 75 ans. Mon amendement abaisse cette limite de 75 à 74 ans.

 

Cela fait plusieurs années que je me battais pour faire ce signe aux anciens combattants, et je suis heureux que la Commission m’ait suivi.

 

C’est une première étape décisive ; reste celle du débat et du vote en séance dans l’hémicycle.

Repost 0
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 09:27
LMH s'installe à l'Union !

Il n’aura jamais été aussi proche de Wattrelos !

 

Le siège de Lille Métropole Habitat, bailleur social bien connu, est en effet inauguré ce matin à l’Union (l’adresse indique 425 boulevard Gambetta à Tourcoing mais les 4/5 du bâtiment sont en territoire roubaisien, magie de nos villes si étroitement imbriquées !) et je suis évidemment présent, en compagnie du président de LMH, Didier Manier, de son ancien président, Alain Cacheux, de nombreux maires de la métropole (parmi lesquels mes collègues de Tourcoing et de Roubaix bien sûr), métropole représentée par son président, Damien Castelain.

 

Ce nouveau siège social, au demeurant très lumineux, avec ses six niveaux, ses larges surfaces vitrées, son atrium central, ses matériaux (bois, alu…) favorisant les économies d’énergie et son parking silo, est occupé depuis mai 2015, après deux ans de chantier, par les 200 collaborateurs des départements fonctionnels de LMH qui gèrent quelque 32 000 logements, dont une petite centaine à Wattrelos (il y a tout juste deux ans, d’ailleurs, j’inaugurais un ensemble de 53 logements LMH en compagnie d’Alain Cacheux au Crétinier, face à l’ancienne Lainière).

LMH s'installe à l'Union !
LMH s'installe à l'Union !

Dans ma prise de parole, j’ai d’emblée une pensée pour Pierre Dubois et Michel-François Delannoy, les anciens maires de Roubaix et de Tourcoing, puisque c’est avec eux que j’ai posé la première pierre de ce bâtiment il y a deux ans.

 

Bien entendu, en tant que maire de l’une des trois communes qui composent le parc de l’Union, je me félicite de l’implantation de ce nouveau siège, importante pour notre agglomération, qui permet en outre de regrouper des équipes jusqu’alors disséminées à Lille et à Tourcoing, suite au regroupement il y a près de dix ans (en 2006) des trois offices d’HLM (LMH, Roubaix Habitat et Tourcoing Habitat) qui ne forment plus qu’un seul office, LMH donc. Je ne sous-estime pas les efforts fournis pour remodéliser les équipes.

 

C’est aussi une opération symbolique, de rééquilibrage métropolitain qui saura surtout, je l’espère, être efficace pour les locataires comme pour les employés.

 

Avec une pointe d’humour, je souligne que nos discussions avec LMH n’en seront que facilitées pour nos projets de logements ! Car malheureusement notre projet commun avec LMH à la Marlière n’a pas encore connu sa première pierre… Allez, on va y arriver !

LMH s'installe à l'Union !
Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 16:02

Voici le communiqué que René Vandierendonck, Sénateur du Nord, ancien maire de Roubaix, et moi-même, envoyons ce jour à la presse locale :

" Nous dénonçons avec force les dégradations ignobles et graffitis inacceptables à caractère nazi sur le monument en hommage aux harkis ce mardi à Roubaix. C’est un acte odieux, gratuit qui appelle une réponse pénale rapide et ferme. Ceux qui l’ont commis sont des lâches ! Certes, l’Histoire a ses blessures, mais l’Histoire appartient au passé. Roubaix a brassé des générations de populations d’horizons, de cultures et de combats différents : c’est la réalité humaine de notre ville. Nous sommes tous les héritiers de cette histoire, et ceux qui veulent fragmenter l’unité de notre société par des provocations doivent être combattus.

 

Vivre ensemble au XXIe siècle, que ce soit à Roubaix ou ailleurs, c’est d’abord du respect mutuel, de la tolérance.

 

Nous nous associons à la peine et à la colère de la communauté harkie, et l’assurons de notre respect et de toute notre sympathie. "

Repost 0
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 15:45
Valls en séminaire : " L'unité doit s'imposer !"

Manuel Valls, Premier ministre : " Nous faisons face à des défis considérables : croissance et emploi ; terrorisme ; rendez-vous du climat et de la transition énergétique ; réfugiés. Le monde est trouble, désorganisé, ce qui inquiète encore plus nos concitoyens, et la société française est bien malade, avec le symptôme qu’est le vote pour l’extrême-droite.

 

Pour nous qui sommes au pouvoir, la difficulté c’est d’avoir l’obligation de tout faire en même temps : réduire les déficits, faire baisser le chômage, relancer la compétitivité, réduire les inégalités… C’est le bilan des 10 ans de Droite précédents que nous devons corriger !

 

Il faut savoir aborder avec gravité et beaucoup de responsabilités les mois qui viennent : les défis devant nous n’ont pas pour limite le quinquennat.

 

Les Français sont inquiets : les populismes, pas seulement en France, croissent. Face à cela, s’il ne faut pas taire nos débats, il faut être responsable ! Et quand les premiers à critiquer des ministres socialistes, ce sont des socialistes, on n’a pas le droit !

 

Sur la question des réfugiés, on est sur le fil du rasoir, et les Français hésitent, on voit bien l’immense confusion qui existe dans les esprits. Il y a des digues qui sont tombées.

 

C’est pour cela qu’il faut en revenir à nos valeurs : la France reste fidèle à son histoire, elle est forte et humaine, mais elle est responsable !

 

Le plan Juncker, la baisse de l’euro et le maintien de la Grèce en Europe sont des victoires du Président de la République : valorisons-le, plutôt que d’aller parader avec Varoufakis !

 

La rentrée est dense, mais avec des résultats : la baisse des impôts (on peut lier le discours et les actes). Sur le chômage, ce sera plus long, mais nous créons les conditions de fond de son repli. Et pour cela, le maintien du cap est essentiel.

 

Il y aura en cette rentrée des réformes importantes : prime d’activité, projet de loi sur le vieillissement, généralisation du tiers payant, l’investissement vers les collectivités locales, la justice.

 

Ce séminaire est placé sous le signe de la réussite. Il faut être fidèle à nos valeurs tout en étant porteurs de réformes.

 

Sur le plan politique, quelle est la situation ? La Gauche est fragmentée ; au FN, l’opinion et les médias « passent tout » (mises en examens, détournements, bisbilles familiales… rien ne trouble son image !) ; le bloc de droite se durcit. A gauche, les Verts et le FG donnent une image de division, alors que nous devrions défendre ensemble le bilan des régions. L’unité doit s’imposer ! On doit savoir se rassembler dès le 1er tour ! Les divisions n’ont aucun sens. Il y aura des triangulaires au 2nd tour : lutter contre le FN doit être un axe fort de notre engagement. L’urgence, c’est le rassemblement et l’unité !

 

L’intérêt de la France et les attentes des Français doivent s’imposer à chacun d’entre nous ! "

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Divers
commenter cet article
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 10:32
Avec le ministre, au commissariat !

Bernard Cazeneuve, ministre de l’intérieur, l’avait promis, il l’a fait. A midi, ce vendredi, le ministre est venu au commissariat de Roubaix tenir une réunion de travail avec responsables policiers et élus locaux sur la zone de sécurité prioritaire de Roubaix-Tourcoing-Wattrelos. C’est dans ma circonscription, et je suis évidemment présent pour l’accueillir, en présence de mes collègues maires et parlementaires.

 

La ZSP de Roubaix-Tourcoing-Wattrelos est grande (90 000 habitants) et d’entrée, le ministre confirme l’autorisation de séparation en deux ZSP, prenant acte de l’existence de deux pôles organisationnels puisqu’il y a deux commissariats centraux, à Roubaix et à Tourcoing. Déjà, la ZSP de Roubaix-Wattrelos couvrira 56 000 habitants.

 

Après l’introduction générale du préfet de région, les responsables policiers (sécurité publique, police judiciaire, GIR) présentent au ministre, les évolutions chiffrées et les problématiques de la ZSP, et insistent spécifiquement sur les quartiers plus difficiles que sont Pile-Saint-Elisabeth, l’Epeule et l’Alma.

 

Parole est ensuite donnée aux élus. Pour ma part, comme il faut être synthétique, j’insiste sur un point clé : c’est dur d’être policier à Roubaix, compte tenu de la complexité des problèmes et de l'âpreté des batailles à mener (drogue, prostitution, braquages), que la proximité de la frontière accentue ; d’où la considération spécifique que je réclame pour la circonscription de police de Roubaix dans trois dimensions :

> les moyens humains : on ne peut oublier que de 2007 à 2012, il y aura eu 140 policiers en moins dans les effectifs ! Et de ce point de vue, si la ZSP a eu l’effet positif d’éviter la baisse des effectifs (c’est déjà bien !), ceux-ci n’ont pas réaugmenté jusqu’à présent ! Et on reste donc à un niveau d’effectifs inférieur à ce qu’il était il y a dix ans, donc insuffisant ! D’autant plus qu’avec le voisinage de la ville-centre de la métropole, des policiers de Roubaix sont malheureusement trop souvent prélevés de leur tâche à Roubaix pour des besoins lillois (hôpitaux, prisons, ordre public…).

> les moyens techniques : entre autres exemples, il n’est pas rare que certains week-ends ou jours fériés, il n’y ait qu’un ou deux véhicules de patrouille disponibles sur toute la circonscription !

> les moyens juridiques : le 23 juillet 2015 a été (enfin) votée la loi ratifiant l’accord de coopération transfrontalière France-Belgique sur la police et la justice. Sauf que pour être parfaitement opérationnels, nos policiers sur le terrain ont besoin de notes et directives d’organisation qui ne leur ont toujours pas été transmises ! Ce sont des dispositions réglementaires, et je les ai donc réclamées au ministre.

Avec le ministre, au commissariat !

Bernard Cazeneuve a successivement informé, en réponse, les participants à la réunion sur le nouveau dispositif statistique de la délinquance, sa préoccupation de renforcement des unités mobiles, ses inquiétudes sur la porosité de la délinquance, sa mobilisation contre les détentions d’armes, la coopération entre police nationale et polices municipales, la vidéosurveillance et la sécurité métropolitaine des transports en commun.

 

Mais son intervention fut surtout clairement, et fortement, une déclaration de soutien aux policiers locaux et aux élus. Rappelant les 13 000 suppressions de postes (7 000 dans la police et 6 000 dans la gendarmerie) sous le quinquennat précédent, la perte aussi de 15 unités de force mobile, ses contraintes (plan vigipirate et pression migratoire qui nécessitent des moyens), il a souligné que, malgré les contraintes budgétaires, durant ce quinquennat-ci, il y a 500 créations de postes par an (soit 2 500 en 5 ans), plus les 1 500 du plan antiterrorisme, plus les 900 pour faire face au contexte. Voilà pourquoi il annonce la création nette de 75 postes supplémentaires pour nos deux zones de sécurité prioritaire (dont 35 d’ici la fin de l’année).

 

Rendant vigoureusement hommage aux forces de l’ordre et à leur travail dans nos villes, Bernard Cazeneuve, en conclusion, annonce qu’il reviendra prochainement. Les élus présents auront compris le sérieux de l’écoute et des engagements du ministre.

Avec le ministre, au commissariat !
Repost 0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 10:11
Une question et deux réponses parues au J.O.

Ce matin, le Journal officiel publie la question que j’ai posée au secrétaire d'État, auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire sur la nécessité d'élargir enfin aux engagés volontaires les conditions d'attribution de la croix du combattant volontaire.

 

Pour lire ma question, cliquez ici.

 

Le J.O. publie également la réponse à la question que j'avais posée :

  • à la secrétaire d'État, auprès du ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique, chargée du commerce, de l'artisanat, de la consommation et de l'économie sociale et solidaire sur la pratique abusive de certaines surfaces de ventes s'agissant de la mise à disposition des biens achetés, réglés par chèque. Pour relire ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquez ici.

 

  • au ministre de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur le nombre croissant des scolarisations d'enfants à domicile. Pour relire ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquez ici.

Repost 0