Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
2 avril 2016 6 02 /04 /avril /2016 09:36
Réception en mairie : top départ du Carnaval !

Avant c’était le dimanche matin, maintenant c’est le samedi en fin d’après-midi, après l’arrivée de nos amis allemands d’Eschweiler qu’a lieu la réception en mairie des groupes et associations qui participent au Carnaval.

 

 

Réception en mairie : top départ du Carnaval !

Beau temps oblige, c’est par une aubade des Band’As aux élus et aux membres de la Confrérie du Carnaval sur le parvis de l’Hôtel de Ville que s’est ouverte la manifestation. Avant, de se poursuivre dans la salle des mariages de l’Hôtel de Ville par un moment aussi émouvant que convivial : l’intronisation proposée par son parrain Emile Delbroeck de la Présidente des 5 quartiers, Michèle Coquelle (par ailleurs ma souriante Adjointe aux Fêtes). Après l’annonce par Franck Duthoit, Grand Chambellan, et la lecture de « ses mérites » par Alain Debliqui, Michèle a du « prêter serment »… sous les applaudissements !

 

 

Réception en mairie : top départ du Carnaval !

Après son discours, pour remercier les participants, et les organisateurs, de notre Carnaval 2016 – une manifestation dont le coût a été divisée par 3, et qui se déroule dans un contexte sécuritaire très particulier – c’est Norbert Weiland, Président du Comité du Carnaval d’Eschweiler qui, dans son intervention, a très bien positionné l’importance de la fête et de la fraternité comme réponse aux « minorités fanatiques », aux « créatures sans cerveau », aux « assassins » qui nous agressent ! Pour lui, à ceux-là, il faut opposer « la bonne humeur, la gaieté et décontraction ».

 

 

Réception en mairie : top départ du Carnaval !

Pour ma part, j’ai redis ma joie d’avoir pu refaire le Carnaval en 2016, après la douloureuse décision d’annulation que j’avais dû prendre l’an dernier, et j’ai rendu hommage à « la puissance et au dynamisme du tissu associatif wattrelosien ». J’ai rappelé l’importance de nos liens avec Eschweiler, la valeur que ceux-ci ont pour nous, et combien nous sommes fiers d’avoir importés le Carnaval d’Eschweiler à Wattrelos, non pas pour le copier (car en Allemagne, le « Carnaval est une culture, l’évènement de plusieurs mois »), mais pour en avoir l’esprit : celui de la bonne humeur, de la couleur, et de la fête !

 

 

Réception en mairie : top départ du Carnaval !

Et en plus, pour celui de 2016 – dimanche ! – il devrait y avoir grand et beau soleil. Yeahhhh !

 

Quant à la bonne humeur, l’élection du prince, ce soir – jusqu’à très tard – à Salengro, n’en a pas manqué ! Bravo à Grégory, élu Prince du Carnaval 2016 !

 

Pour lire, le discours de Norbert Weiland, cliquer ici ; mon discours, cliquer ici.

Partager cet article

Repost0
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 09:52
Répression des abus de marché : ma Proposition de Loi adoptée par la Commission des Finances !

En accord avec le groupe socialiste, j’ai déposé la semaine dernière une Proposition de Loi pour régler, en urgence, un problème urgent juridiquement. Cette Proposition de loi, dont je suis évidemment le Rapporteur, a été examinée, et adoptée, cet après-midi par la Commission des Finances. De quoi s’agit-il ?

 

Pendant longtemps, une personne commettant un abus de marché boursier (délit d’initié, manipulation de cours ou diffusion de fausse information) pouvait être poursuivie, puis sanctionnée, à la fois sur le plan administratif par l’Autorité des Marchés Financiers, et par le juge pénal. Mais, par une décision (prise dans le cadre d’une question prioritaire de constitutionnalité pour l’affaire EADS) du 18 mars 2015, le Conseil Constitutionnel a jugé contraire au principe de nécessité des délits et des peines, et a jugé inconstitutionnel (et non compatible avec la jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’Homme), le cumul des poursuites dans les voies administratives et pénales. Mais le Conseil Constitutionnel n’a pas fait que reconnaître le principe « non bis in idem » (selon lequel nul ne peut être poursuivi ou puni après avoir déjà fait l’objet d’un jugement définitif), il annulait aussi la possibilité de deux poursuites administratives et pénales parallèles ; il a aussi et surtout annulé à partir du 1er septembre 2016 les deux articles du Code Monétaire et Financier qui servent de support aux poursuites , l’un pour le pénal, l’autre pour la sanction administrative.

 

Et dès lors, s’il n’est pas légiféré d’ici le 1er septembre, outre que les procédures déjà en cours tomberaient automatiquement, il ne serait plus possible  en France de poursuivre aucun abus de marché ! Ce vide juridique peut avoir, on le voit, de lourdes et graves conséquences.

 

Voilà pourquoi j’ai déposé ma Proposition de Loi qui vise à régler les conséquences de la décision du Conseil Constitutionnel, à savoir :

> créer un mécanisme « d’aiguillage » entre les deux voies de répression des abus de marché. Ainsi, dès qu’une affaire sera identifiée, l’AMF et le Parquet National Financer devront se concerter, et ne pourront engager des poursuites qu’avec l’avis conforme de l’autre partie, de sorte qu’est ainsi assurée l’unicité des poursuites et des condamnations.

> fait trancher les éventuels désaccords par le Procureur Général de la Cour d’Appel de Paris.

 

Pour pallier de surcroît le vide juridique de l’annulation des deux articles du CMF, j’ai complété en Commission la Proposition de Loi par quatre amendements qui visent :

> à réécrire ces articles en transcrivant en droit français la directive MAD (Market Abuse Directive) de 2014 sur les abus de marché, qui outre qu’ils redonnent une assise légale aux poursuites, mettent le droit français en conformité avec le droit européen ;

> augmentent très fortement le montant des sanctions pénales, au niveau des sanctions administratives ! En effet si, bien sûr, sur le plan pénal la privation de liberté est possible, en revanche les sanctions qui pouvaient être décidées par le juge étaient considérablement plus faibles que celles que pouvaient infliger la Commission des Sanctions de l’AMF. Prenant acte de la situation nouvelle, j’ai considéré que rien ne justifiait cet écart, et donc fait voter par la Commission des Finances le relèvement significatif des sanctions et pénalités !

 

La Commission a approuvé et voté tous mes amendements, ainsi que ma Proposition de Loi. Débat, et vote dans l’hémicycle maintenant le jeudi 7 avril (1ère lecture).

 

Pour lire mon intervention en Commission, cliquer ici.

Cf. Coupure de Presse Les Echos, cliquer ici.

Partager cet article

Repost0
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 13:50

Mercredi 16 mars dernier, lors des questions au gouvernement, j’interrogeais Michel Sapin, Ministre des Finances et des Comptes Publics sur l’amélioration des finances publiques de la France et sur les bons résultats de la lutte contre la fraude fiscale.

 

Moins de deux semaines plus tard, tous les chiffres de l’INSEE publiés vendredi 25 mars 2016 sont autant de bonnes nouvelles, qui contrastent bien trop avec l'humeur ou le ressenti de trop de Français. Oui la France se porte mieux en 2016 qu'en 2012 lorsque François Hollande est arrivé à la Présidence ! Et il faut savoir dire les vérités. En 2015, le déficit public s’établit à 3,5% du PIB, il est  largement en dessous des 3,8% inscrits dans la Loi de finances 2015 et le programme de stabilité transmis alors à la Commission européenne.

 

Ce déficit, le plus bas depuis le début de la crise économique, après les 4% de 2014, permet aujourd’hui de confirmer la pertinence de l’objectif inscrit dans la loi de finances 2016, à savoir un déficit public ramené à 3,3% en fin d’année avant de repasser en 2017 sous la barre des 3% fixé par le pacte de stabilité européen.

 

Ce résultat exemplaire est à mettre en rapport avec l’explosion des déficits publics sous la Droite entre 2007 et 2012 – en 2012, le déficit public filait allègrement vers les 5,5%, la dette publique avait augmenté de 600 milliards en 5 ans ! -Ce qui rend d’autant plus consternant le culot des leçons de gestion que veulent asséner ceux-là mêmes qui ont, par leur échec, contraint depuis 2012 notre pays et les Français à une série d'efforts ! Ces efforts qui aujourd'hui portent leurs fruits.  

 

D’autres indicateurs confirment la qualité et les résultats de la politique économique du gouvernement de Manuel Valls :

 

- La dette publique de la France s’est stabilisée à 95,7% du PIB. Quel contraste avec le précédent quinquennat qui avait entraîné une augmentation de 25 points de la dette publique !

 

- Pour la 1ère fois depuis 2009, les prélèvements obligatoires supportés par les entreprises et les ménages ont baissé : de 44,8% du PIB en 2014 à 44,5 %  en 2015 ! En 2015,  le CICE et le pacte de responsabilité ont entraîné une baisse de 24 milliards d’euros pour les entreprises ; 9 millions de ménages ont vu sur leurs feuilles d’imposition les effets concrets des baisses d’impôts sur le revenu (- 3 Mds€).

 

- La dépense publique est contenue à 55,3% du PIB (56,1% en 2014) avec une progression  de 0,9% (soit le rythme le plus faible depuis plusieurs décennies). Un résultat atteint tout en finançant les dépenses nouvelles notamment en matière de sécurité intérieure et en confirmant les priorités de notre majorité de Gauche : renforcement des effectifs de l’Education Nationale, plan pauvreté, l’accès à la santé, les politiques en faveur de l’emploi et d’insertion.

 

Baisse du déficit public, amélioration des différents indicateurs,  croissance de + 1,2% en 2015 (après + 0,2 % en 2014).

Un chiffre là aussi très positif qui permet au Gouvernement de réaffirmer l’objectif 2016 d’une croissance de 1,5% (un objectif déjà atteint si l’on considère la période allant de mi-2015 à mi-2016). D'évidence, la croissance française résiste (déjà +0,4 % au 1er et 2nd trimestre 2016 !). Plus de croissance, ce sont aussi plus de créations d’emplois : + 82 000 emplois nets créés en 2015 dans le secteur marchand, une première depuis 2011 !, même si  tout doit être accéléré  et amplifié afin d’obtenir cette année une inflexion durable des chiffres du chômage. Fin juin 2016, le taux de chômage pourrait ainsi repasser sous les  10 %.

A ces chiffres "fondamentaux", s'ajoutent également des statistiques qui s'affichent 

positivement :

 

- le pouvoir d'achat des ménages est en nette augmentation (+1,8 % en 2015, après +1,1 % en 2014), ce qui soutient la consommation (+0,6 % en 2014, +1,4 % en 2015, et déjà +0,8 % au 1er trimestre 2016) ;

 

- le taux de marge des entreprises -condition de leur survie financière et de leurs investissements- poursuit sa remontée (+1,5%), et retrouve (32,5 % mi 2016) son niveau d'avant-crise ;

 

- la reprise de la construction se confirme et s'accélère : avec 102.300 logements autorisés au dernier trimestre 2015 (+5,2 % par rapport au trimestre précédent), sur un an le chiffre est de 398.200 (+18 %). La hausse existe aussi pour les mises en chantier (351.200 sur les 12 derniers mois, soit +2,5 %).

 

Lors de sa venue à Wattrelos, dimanche 20 mars, Manuel Valls, Premier Ministre, disait que "créer de l’emploi, c’était d’abord remettre en marche une économie qui, quand nous sommes arrivés aux responsabilités, était à l’arrêt. Aujourd’hui, les résultats sont là, les chiffres, ceux  de l’INSEE sont la preuve d’une France qui, petit à, petit, retrouve le chemin de la confiance".

 

Réduire les déficits tout en confortant la croissance et le rythme de création d’emplois pour les Français, voilà la tâche impérative qu’il faut poursuivre jusqu’au dernier jour du quinquennat de François Hollande, en n’omettant jamais de rappeler la responsabilité écrasante de la Droite entre 2002 et 2012 dans les déficits et la dette légués au pays, et dans le décrochage de la compétitivité de la France.

 

Tous ces chiffres le prouvent : depuis 2012, la France s'est reprise en main !

Partager cet article

Repost0
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 10:12

 

C’est de la population de Wattrelos dont je parle ! Il y a quelque temps, la presse locale s’était faite l’écho de la publication par l’INSEE du chiffre de la population que l’Institut estime être celui de Wattrelos.

 

Et je ne suis pas plus d’accord avec le chiffre indiqué pour cette année que les années précédentes. Quel est-il ? D’après l’INSEE, la population de Wattrelos qui était de 42 984 habitants en 1999, et de 41 829 habitants en 2008, serait de 41 522 habitants en 2015. En termes clairs, nous aurions perdu – 300 habitants entre 2008 et 2015 !

 

Sincèrement, je pense que ce n’est pas la vérité, et que ce n’est pas possible ! Pourquoi ? Aurai-je une boule de cristal pour contester l’INSEE ?  Non, bien sûr, et je ne me prétends pas plus docte que les statisticiens de l’INSEE, mais par-delà leur qualité personnelle, je crois fondamentalement que la méthode (qui n’est plus celle d’un recensement exhaustif comme avant, mais celle d’un sondage sur une partie de la ville extrapolé ensuite à toute la ville !) n’est pas efficiente.

 

En effet, comme maire, je dispose d’autres sources statistiques sur la population wattrelosienne, et rien, que ce soit des données fiscales sur les logements, les locaux commerciaux, les chiffres de l’éducation nationale ou des organismes sociaux, ne donne à penser que la population ait décru. D’autant moins que ces dernières années, il n’y a pas eu de démolitions majeures, que je n’ai pas noté une augmentation du nombre de vacances de logements, et qu’au contraire on a construit des logements supplémentaires : 1000 logements (nets de démolitions) ces dix dernières années !

 

Deux séries de données viennent contredire l’INSEE :

 

1) L’évolution démographique de la population, telle qu’évaluée par les chiffres de l’Etat civil, tout d’abord. Qu’est-ce qui fait évoluer une population ? L’écart entre les naissances et les décès ! C’est l’excédent démographique. Or à Wattrelos, il est significatif.

 

Ainsi, chaque année la population se renforce de l’écart entre ceux qui naissent et ceux qui décèdent. Par exemple en 2010, Wattrelos 630 naissances et 390 décès : cela représente, a priori, 240 wattrelosiens de plus. Idem, en 2015, il y a eu 523 naissances et 369 décès, donc un écart de 154 personnes. Depuis 2008, cet écart peut varier, mais reste compris entre 150 et 250 personnes ;

 

Précisément, entre 2008 et 2015, il y a eu à Wattrelos un excédent démographique de + 1477 personnes ! Entre ces 2 dates, il y a eu 1500 naissances de plus que de décès !!! Comment croire que sur le même temps, comme le dit l’INSEE, notre population aurait diminué de 300 personnes.

 

Où seraient donc passées 1 800 personnes ? Cet « exode massif » n’est simplement pas possible !

 

2) Autre donnée fournie par l’Etat (comme l’état civil !) : le nombre des enfants scolarisés ! Là aussi les chiffres ne font apparaître aucune diminution ! Ainsi, le nombre des enfants scolarisés dans les écoles primaires de la ville (maternelles + élémentaires, privées + publiques), étaient de 5091 enfants en 2004 et de 5109 enfants en 2014 !

 

Il y a donc, en 10 ans, le même nombre d’enfants dans les écoles de la ville !!! Où est la diminution de la population qu’indique l’INSEE ? Moi je ne la vois pas.

 

Certes, me direz-vous, mais quelle importance cela a-t-il ? C’est que le chiffre de la population de l’INSEE sert à l’Etat pour calculer la dotation forfaitaire (qui est la principale ressource de la ville : 25 % de nos recettes) que l’Etat verse à la commune. S’il y a moins d’habitants, l’Etat verse moins, et la ville a moins d’argent !

 

Voilà pourquoi je râle. Et je persiste, comme Galilée à qui l’on disait qu’il n’était pas possible que la Terre tournait autour du soleil, et qui disait « Et pourtant elle tourne »…

 

D’après mes calculs, les données que me donnent les propres services de l’Etat, je suis convaincu que le chiffre de l’INSEE n’est pas l’état réel de la population de Wattrelos. Tout le prouve, la population de Wattrelos  « et pourtant, elle ne diminue pas ! »… voire, je suis plutôt enclin à penser qu’elle ré-augmente…

Partager cet article

Repost0
28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 09:30
Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !

C’est en effet, malheureusement sous la pluie que les 18 couples jubilaires sont arrivés successivement ce matin à l’Hôtel de ville. Les musiciens de l’Union Musicale avaient été installés dans l’entrée, et, exceptionnellement, c’est en haut des marches que j’ai accueilli chacun d’entre eux, avant qu’ils ne rejoignent, entourés par la haie de mes adjointes et adjoints, l’escalier d’honneur, puis la salle des mariages.

Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !
Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !
Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !
Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !
Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !
Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !

2 ménages fêtent en effet leurs noces de saphir (65 ans de mariage), 1 couple ses noces de diamant (60 ans) et 15 couples leurs noces d’or (50 ans). Ensemble, ils représentent 940 années de vie commune.

Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !
Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !

Après qu’une chanteuse leur ait interprété « Les Vieux Mariés » de Michel Sardou  et surtout, magnifiquement « l’Hymne à l’Amour » d’Edith Piaf, c’est par une référence à Juliette Drouet (qui écrivit près de 20 000 lettres d’amour à Victor Hugo) que j’ai commencé mon discours : « t’aimer, t’aimer, t’aimer, voilà ma seule et unique destination, Toutes mes forces, et toute ma volonté tendent à t’aimer uniquement ».

 

C’est, avec respect et admiration, sur la toile de fond de cet amour-passion, que j’ai ensuite entrepris de parler de l’amour qui a unit tous ces ménages, un amour qui est leur histoire !

Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !

Pour chacun, et pour 1951, 1956 et 1966, j’ai rappelé le contexte mondial, français et wattrelosien, mais aussi les films et surtout les chansons-phares de l’année, et qui sont autant de souvenirs personnels inscrits dans les mémoires et les cœurs des jeunes époux de l’époque.

 

En 1951, Wattrelos connait beaucoup de chantiers, et ouvre classes et écoles. Et si les Sœurs Etienne font une description peu stimulante d’ « Avoir un homme sous son toit », nos jeunes amoureux écoutent plutôt Mouloudji, et avec Jacqueline François ont « la joie de vivre d’aimer et d’être aimé ».

 

En 1956, année très tendue dans le monde, et très froide en France, si « Dieu créa la femme », Jean et Jeannine n’ont qu’un mot d’ordre  « I want you, I need you, I love you ! » Et si avec Charles Aznavour « On ne sait jamais comment l’amour vient aux amants », eux s’épousent !

 

Enfin en 1966, légèreté et romantisme, font passer des « Sucettes » aux « Elucubrations » sur « la plage aux romantiques », mais « la terre promise », c’est bien lui, c’est bien elle ! Et la toute jeune Mireille Mathieu dans son « Credo » dessine l’avenir :

« Oui je crois qu’on peut bâtir un monde avec ces mots d’amour/ Que nous ferons ce monde à nous deux chaque jour/ Qu’il nous faudra mêler nos larmes et nos joies/ Mais je crois que j’aimerai la vie si je vis avec toi ».

 

Bravo, trois fois bravo à nos mariés de 1951, 1956 et 1966 !

 

Continuez à vivre longtemps ensemble, et à vous aimer !

 

Pour lire mon discours, cliquer ici.

 

Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !

Partager cet article

Repost0
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 13:58

 

 

Le lundi 15 février, Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, est venu à Roubaix inaugurer l’extension de la nouvelle plate-forme de l’entreprise OVH.

 

Paul Destailleur était venu avec quelques représentants du GADE, le groupe de demandeurs d’emploi qu’il anime, avec l’idée de croiser le Ministre et de lui remettre un courrier.

 

Arrivé avant le Ministre, je suis allé saluer le GADE, et, pas vraiment certain (il a eu raison) que le cortège ministériel s’arrêterait aux portes et lui offrirait l’opportunité de remettre sa lettre à Emmanuel Macron, Paul Destailleur m’a demandé si j’accepterai de la transmettre. Ce que j’ai évidemment accepté, et fait quelques quarts d’heures plus tard lorsque j’ai déjeuné avec Emmanuel.

 

Emmanuel Macron vient de répondre à Paul Destailleur.

 

Pour lire la réponse d’E. Macron, cliquer ici.

Partager cet article

Repost0
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 10:05
Wattrelos pleure avec Bruxelles !

Oui, nous sommes tous à Bruxelles, nous sommes tous Bruxellois, nous sommes tous Belges. Les lâches ont encore frappé et fait couler le sang d’innocents ! Hier c’étaient des femmes, des hommes au spectacle, ou au restaurant, à Paris, aujourd’hui des touristes, des citoyens qui vont et viennent, pour leur travail ou leur vie de tous les jours se font frapper par des barbares qui ne veulent que les détruire !

 

Ces tragiques attentats qui viennent d’ensanglanter Bruxelles nous rappellent que nos sociétés sont la cible d’une haine et d’une violence dont l’éradication sera longue.

 

Ce sont nos démocraties qui sont attaquées, et ces ennemis il nous faut savoir les combattre. Il ne peut y avoir aucune faiblesse de notre part dans ce combat. Car nous devons faire reculer cette nouvelle barbarie qui, jusque dans nos frontières, menace non seulement notre société comme nous l’aimons, mais l’humanité toute entière dans ses fondements et dans sa modernité.

 

Au nom d’un Islam politisé, dévoyé et radicalisé jusqu’à l’aveuglement, certains qui veulent créer le chaos dans nos sociétés arment le bras d’esprits faibles trop souvent en déshérence. Il nous faut réaffirmer sans concession les principes républicains. Il faut mobiliser les citoyens au service de l’humanisme porteur de liberté, d’égalité et de fraternité et de la liberté absolue de conscience.

 

J’ai fait, dès l’annonce de ce nouveau drame, mettre en berne les drapeaux de l’hôtel de ville de Wattrelos. Compassion, tristesse, pleurs, pour les morts et leurs familles. Avec une pensée très forte, très affectueuse pour l’une de mes Adjointes présente à l’aéroport au moment de l’attentat et qui, heureusement, est sauve.

 

Ce funeste réseau doit être démantelé, nos services de sécurité qui font un énorme boulot ont notre confiance, mais malheureusement ne peuvent faiblir, car l’hydre est là, il n’a pas qu’une tête, et il doit être abattu. Wattrelos pleure avec Bruxelles.

 

 

Partager cet article

Repost0
22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 11:41
Foyer Jeunes Autistes, enfin c'est vraiment lancé !

Enfin, la bonne nouvelle est tombée ! Alors que cela fait plus de dix ans que je travaille avec mon équipe à l’installation près de l’hôpital d’un tel équipement, la décision de la nouvelle majorité du Conseil Départemental cet été 2015 de remettre en cause le budget de la structure nous avait douché. J’en avais d’ailleurs reparlé avec la Vice-Présidente en charge de ce dossier.

 

Depuis, les négociations budgétaires ont progressé, et un accord a pu être trouvé entre l’association gestionnaire ASRL, l’Agence Régionale de Santé, et le Conseil Départemental du Nord.

 

Je viens donc de recevoir ce matin au courrier une lettre du Directeur général de l’ASRL, Bruno MASSE, qui m’informe « que le Conseil d’Administration de l’Association lors de sa réunion du 15 mars 2016 a pris la décision de procéder au lancement des travaux », et annonce « une ouverture en fin d’année 2017, début 2018 ».

 

Pour lire le courrier de l’ASRL, cliquer ici.

Partager cet article

Repost0
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 10:03
Thiriez Literie a 25 ans, dont 15 à Wattrelos !

C’était l’un de mes tous premiers dossiers de jeune maire : l’arrivée de Thiriez Literie sur la zone de la Martinoire. Créée en 1991 par Jérôme et Laetitia Thiriez, cette entreprise roubaisienne de fabrication de matelas de literie (pour hôtels, particuliers et collectivités), à l’étroit dans ses locaux voulait s’étendre, et je leur ai fait valoir l’intérêt d’un investissement sur Wattrelos.

Thiriez Literie a 25 ans, dont 15 à Wattrelos !

Ce fut un choix heureux, pour l’entreprise et pour Wattrelos ! Car, depuis, Thiriez Literie n’a cessé de se développer, doublant sa surface. Si elle emploie aujourd’hui 12 femmes et 72 hommes, l’entreprise a plein de projets, et fête ses 25 ans ce lundi soir.

Thiriez Literie a 25 ans, dont 15 à Wattrelos !

Rappelons qu’en 2015, 232 244 matelas sont sortis de l’entreprise, sont 1050 pièces/jour pour 20 M€ de chiffre d’affaires (il était de 10 M€ en 2010 !).

 

Je dis souvent : créer une entreprise c’est une aventure ; la développer c’est du talent ; la transmettre c’est une réussite !

 

Ce soir, Geoffrey Thiriez au micro peut être fier, car il parle bien d’une réussite ! En effet, le jeune trentenaire vient de reprendre les rênes de la présidence détenue jusqu’alors par son père Jérôme (cf. photo, extraordinaire navigateur !), et se dit « l’heureux patron de cette très belle équipe ».

Thiriez Literie a 25 ans, dont 15 à Wattrelos !
Thiriez Literie a 25 ans, dont 15 à Wattrelos !

Dans son propos, il rendra d’ailleurs hommage à l’équipe de départ (« dont une bonne partie est encore dans l’entreprise »), me demandera de remettre un cadeau à des client et fournisseur éminemment fidèles, et réaffirmera sa croyance dans « le savoir-faire de l’homme ».

 

Tous les 3 ans, l’entreprise - que j’ai visitée à nouveau avec mon Adjoint au Développement économique, Christophe Ricci – établit un plan stratégique à 5 ans, en cherchant les moyens financiers, humains, informatiques nécessaires. Ainsi pour « Horizon 2020 », les objectifs sont de 310 000 pièces fabriquées, et un chiffre d’affaires de 27 M€. Il y a d’évidence du boulot encore dans les deux bâtiments sur Wattrelos (A : 7500 m² et B : 6 500 m²), et je l’espère du travail à venir pour des Wattrelosiens.

 

La mairie entretient de fait d’excellentes relations avec les dirigeants de Thiriez Literie. Bonne retraite Jérôme, et bonne chance Geoffrey.

Partager cet article

Repost0
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 15:28

Partager cet article

Repost0