Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
21 mars 2019 4 21 /03 /mars /2019 10:04
Budget 2019 (1) Impôts locaux : baisse de la taxe d'habitation et de la TEOM !

Ce jeudi 21 mars, le Conseil Municipal de Wattrelos se réunit pour voter le Budget 2019. Pour la Majorité municipale, c’est une ligne politique majeure car un engagement du programme municipal : pas d’augmentation des taux des impôts locaux. Ça fait 10 ans que cela dure ! En effet, malgré les pertes de recettes que la ville a connu (baisse des dotations de l’Etat, et « choc » de la démolition du bâtiment historique de la Redoute qui fait perdre à lui seul 850 000 euros de recettes), et en dépit des charges auxquelles elle doit faire face, pour la 10ème année consécutive la majorité municipale n’augmente pas les taux des impôts locaux.

Au contraire, les impôts payés par les contribuables wattrelosiens vont baisser en 2019, à cause des conséquences de 2 mesures gouvernementales :

Ø d’abord, la baisse de 65 % de la taxe d’habitation (pour 93 % des contribuables). C’est la 2ème phase de la mesure qui conduira à la suppression de la taxe d’habitation en 2020. En 2018 la baisse était de 30 % ; elle sera de 65 % en 2019 ;

Ø ensuite, et ça c’est une information nouvelle : la baisse de 20 % (20,6 % exactement !) de la TEOM (taxe d’enlèvement des ordures ménagères) que tous les contribuables paient avec leur taxe foncière !
En effet, dans la Loi de Finances pour 2019, le Gouvernement a prévu une disposition qui :

- d’une part, n’autorise plus les recettes de la TEOM à être supérieures aux dépenses de collecte et de traitement des déchets ménagers. Or, sur le territoire métropolitain, la MEL était en sur-couverture à 115 % (jurisprudence du Conseil d’Etat), et elle doit donc revenir à 100 % ;

- d’autre part, a modifié le mode de calcul des dépenses réelles de fonctionnement prises en compte.

La conséquence de cette nouvelle disposition légale c’est que le prochain Conseil de la MEL du 5 avril va donc modifier son taux de TEOM, qui passera de 16,88 % en 2018 à
13,39 %, soit, comme cela vient d’être dit, cela équivaut à une baisse de plus de 20 %, et donc une économie de plusieurs dizaines d’euros sur la feuille d’impôt local de chaque contribuable wattrelosien.
Ainsi, pour un ménage wattrelosien qui paie, par exemple en 2018 une Taxe foncière de 776 euros, dans laquelle il paie 146 € pour la TEOM au taux de 16,88 %, en 2019 il paiera 115 € de TEOM au taux de

13,39 %, et donc 31 € de moins ! Cela représente une baisse de 4 % de sa Taxe Foncière !

Partager cet article

Repost0
1 février 2019 5 01 /02 /février /2019 15:57
Un Conseil municipal consacré aux orientations budgétaires pour 2019

Si, en effet, le Conseil municipal aura commencé par le vote (unanime) d'une Motion sur le nouveau plan Bus entré en vigueur le lundi 28 janvier, pour demander à la MEL et à Ilévia des corrections, l'essentiel du Conseil aura été consacré au Débat d'orientations budgétaires qui précède le vote du Budget pour 2019, et j'ai à cette fin présenté un Rapport d'Orientations Budgétaires censé permettre à chaque groupe politique de s'exprimer.

Pour ce qui la concerne, la Majorité - dont j'ai exprimé la position - a mis en exergue la stratégie financière "hexagonale" qu'elle met en œuvre depuis le début du mandat en cours, et dont les 6 côtés sont : meilleur autofinancement raisonnablement possible ; maîtrise des dépenses ; renforcement à venir des ressources fiscales de la ville ; réalisme des investissements dans leur calendrier et leur volume ; une baisse régulière de la dette ; stabilité fiscale.

Alors que la croissance mondiale s'essouffle, la zone euro connaît un passage à vide et l'évolution de plusieurs économies européennes interpelle (Brexit, décélération allemande, récession italienne), ce qui impacte la croissance européenne mais aussi bien sûr la France. Celle-ci aura vu sa croissance fléchir de 2,3 % en 2017 à 1,5 % en 2018, mais le gouvernement table sur 1,7 % en 2019, sur la base de fondamentaux qui sont, il est vrai, bons.

Après le contexte économique, le ROB examine le contexte législatif qu'est celui de la Loi de Finances pour 2019 qui, pour la 2e année consécutive, préserve les communes : les dotations sont inchangées, et s'accroissent même pour les communes pauvres avec une enveloppe de la DSU en hausse de +90 M€.

En 2019, Wattrelos devrait cependant connaître une baisse conjoncturelle de ses recettes. D'abord une baisse de ses recettes exogènes (reçues de l'Etat, de la MEL et du Département), à laquelle s'ajoute vraisemblablement une baisse des recettes fiscales car la dynamique des bases wattrelosiennes (une belle surprise et une vraie satisfaction pour notre majorité qui travaille à l'implantation de nouvelles entreprises et de nouveaux logements, et qui en perçoit là ses premiers résultats !) n'est pas suffisante pour compenser les pertes dues à la démolition de La Redoute.

Avec moins de recettes, on ne peut que réaliser moins de dépenses : c'est sur cette base que nous préparons le Budget 2019, qui sera "sérieux et volontaire".

Mais ce qui importe, c'est que ce Budget 2019 s'insère dans une stratégie pluriannuelle que nous nous efforçons de conduire : la consolidation durable de l'assise financière de la ville ! Et ça marche, comme le soulignent les résultats de l'analyse des comptes de la ville que j'ai présentée en conclusion. Dans toute la durée du mandat, de 2013 à 2018, en 5 ans, ainsi :

- l'épargne brute a doublé

- l'épargne nette est devenue clairement positive

- la ville paie 410.000 euros de charges d'intérêt en moins par an à ses banquiers

- la dette a diminué de plus de 2 millions d'euros !

C'est un travail en profondeur qui paie, et qui place Wattrelos sur une trajectoire financière vertueuse ! Reste maintenant dans cette stratégie à faire les choix des dépenses de fonctionnement et d'investissement pour 2019 : ce sera l'objet du Budget que le Conseil municipal votera le 21 mars. Avec la majorité, j'y travaille !

 

Pour lire le power-point, synthèse du ROB 2019, cliquer ci-dessous.

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2019 4 17 /01 /janvier /2019 15:42
Economie et emploi, un alignement de planètes favorable pour Wattrelos !

Lors de la traditionnelle cérémonie des vœux aux monde économique de Wattrelos ce jeudi 17 janvier, après avoir examiné la conjoncture économique internationale et locale, j’ai eu  l’occasion de faire le point sur la situation de l’économie wattrelosienne qui, sans être évidemment euphorisante, est nettement orientée favorablement.

 

1. Si l’environnement économique d’ensemble reste porteur, le contexte international est plus incertain

La tendance de fond de l’environnement économique est bonne. La croissance du PIB mondial reste dynamique, meilleure que dans les années 90 (+ 3,7 % avec 2,7 % pour les économies avancées, et + 4,7 % pour les économies émergentes). Au cœur des doutes sur cette croissance, figurent évidemment les tensions commerciales EU/Chine qui ralentissent l’activité (2,9 % en 2018 aux Etats Unis, mais 2,5 % en 2019 ; 6,6 % en 2018 en Chine, mais 6,2 % en 2019). Parmi les économies émergentes, il n’y a plus que l’Inde qui s’accélère un peu (7,8 % au lieu de 7,4 %), tandis que la Russie et le Brésil sont très en –deçà.

L’Europe, elle, comme le titrent les journaux connait « un coup de  mou » prolongé, fruit de tensions liées aux situations italienne et britannique, mais aussi à la sérieuse décélération de la croissance allemande en 2018 : après 2,2 % en 2016 et 2017, c’est 1,5 % en 2018. La locomotive de l’Europe manque de carburant, engoncée dans ses excédents, budgétaire et commercial. De fait, la production industrielle a rudement chuté en fin d’année en France, en Espagne, en Italie et en Allemagne. Au 3ème trimestre 2018, les PIB ont même baissé en Italie et en Allemagne !

Ainsi, après + 2,4 % en 2018, la croissance de la zone euro pourrait n’être que de + 2 % en 2019.

Bien sûr, ce n’est pas un mauvais chiffre, d’autant que dans le même temps le chômage continue de baisser en zone euro, et que l’inflation, un temps en dérapage, retourne progressivement vers la cible en deçà des 2 %. Mais c’est un passage à vide, doublement préoccupant :

 

1) D’abord parce qu’il impacte l’économie française

Après 6 ans de croissance faible (0,8 % en moyenne), l’économie française a affiché une embellie conjoncturelle en 2017 avec + 2,3 %, la plus forte augmentation du PIB depuis 10 ans.

Le second semestre 2018 aura vu en revanche un net ralentissement de cette dynamique, et le résultat final sera + 1,5 /1,6 %, sur fond d’incidences des mouvements sociaux de fin d’année.

Ceux-ci tendent à diluer la lisibilité des mesures favorables au pouvoir d’achat de la fin d’année (diminution des cotisations sociales, diminution de la taxe d’habitation), sur fond de fondamentaux qui restent pour l’heure bien orientés (consommation, et surtout investissements des entreprises).

Ensuite parce qu’il s’opère sur fond d’incertitudes majeures de l’environnement international et de  menaces financières :

1°/ Les incertitudes de l’environnement international : Mesures protectionnistes ; tensions géopolitiques internationales (Corée, Chine, ex-territoires soviétiques,...) ; Brexit ;  discussion difficile sur le projet de Budget en Italie ;  montée des populismes dans nombre de pays d’Europe qui obscurcissent ce que pourraient être les résultats des élections européennes de mai prochain, et donc la gouvernance et le projet de l’Europe après ces élections.

2°/ S’ajoutent à cela des menaces financières, ou plus exactement des menaces d’instabilité financière de fond avec :

Ø la croissance (à des niveaux jamais atteints) des « déficits jumeaux » aux Etats-Unis (déficit public, celui de la balance courante), qui ne cesse de s’accélérer :

            à le 1er est à 4,6 % du PIB en 2018 (C/ 2,5 % en 2015)

            à le 2nd est à 3,4 % du PIB en 2018, (c/2,4 % en 2015)

Ø un point moins visible, mais réel, le développement des dettes publiques et privées dans les pays émergents : en 10 ans, elles sont passées de 32 % du PIB mondial à 74 % !

 

2) Nonobstant ces incertitudes, l’économie française devrait rester assise sur ses bons fondamentaux :

Ø les échanges extérieurs français devraient rester soutenus par la demande mondiale (après une contribution des exportations nette positive au PIB en 2018, de + 0,5 point, celle-ci serait plus neutre en 2019).

Ø les créations nettes d’emplois très soutenues en 2017 (+ 330 000) et importantes en 2018  (+ 235 000), devraient se stabiliser à 150/200 000 en 2019/2020, continuant à faire baisser le taux de chômage.

Ø si l’investissement  des ménages tend à fléchir (malgré les taux bas), celui des entreprises progresse plus rapidement que le PIB

Ø la consommation des ménages, de + 1,0 % en 2018, s’accélérerait à + 1,4 % en 2019, grâce à la bonne tenue des revenus du marché du travail et aux baisses de prélèvements (sous réserve bien sûr de l’issue sociale des mouvements en cours)

Ø enfin, les prévisionnistes tablent sur le fait que, en dépit du contexte, la croissance du PIB en France resterait robuste à + 1,5 % en 2018 et 2019, et + 1,6 % en 2020, supérieure donc à la croissance potentielle chère aux économistes, ce qui permettra de poursuivre la baisse du taux de chômage.

 

2. Wattrelos, quelles données économiques ? Y-a-t-il un alignement de planètes favorable ?

1°/ Oui pour la situation de l’emploi, dont l’orientation est plutôt bonne.

S’observe ainsi à Wattrelos une baisse du chômage (-2,8 %) plus prononcée que sur le territoire roubaisien (-2,0 %), bien plus que sur le territoire tourquennois (- 0,1 %) et sur la MEL (- 0,02 %), d’une année sur l’autre. Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A diminue ainsi de 89 en un an, de fin septembre 2017 à fin septembre 2018 où il est à 3 108.

La baisse est plus prononcée encore pour les jeunes de moins de 25 ans (-3,1 %) avec une diminution de 25, soit 778 à fin septembre 2018.

En revanche, et c’est un point préoccupant, les demandeurs d’emploi de + 1 an à 2 690, représentent 55,1 % du total et augmentent fortement (+ 8,8 %) ; et les demandeurs d’emploi de + 2 ans représentent 32,1 %, et croissent de + 5,7 %.

Autre point préoccupant, 16,2 % des demandeurs (791) sont sans diplôme.

2°/ Oui pour la situation du tissu économique, dont la vitalité est toujours intéressante.

Il y aura eu en 2018 plus d’immatriculations d’entreprises (128 c/121 en 2017), mais plus de radiations (76 c/52 en 2017), soit cependant une création nette de 52 (c/69). Ces chiffres marquent une dynamique réelle car en 2011 il n’y avait que 65 immatriculations (2 fois moins qu’en 2018 !) et 76 radiations (autant qu’en 2018 !), sauf qu’alors il y avait donc destruction nette !

En fait Wattrelos connait un excédent de créations depuis 2012, et le rythme s’est accéléré depuis 2016.

3°/ Oui pour la situation de la ville.

Si la ville a connu d’importantes baisses de recettes, elle a su maintenir sa stratégie politique : pas de hausse de la fiscalité locale depuis 10 ans ; baisse régulière de l’endettement depuis 2011. Cette stratégie est vertueuse : ainsi, en 2018, les dépenses de personnel ont su diminuer d’1,1 M€, le résultat est positif, supérieur à 2 M€, et cumulé, il serait à fin 2018 supérieur à 5 M€.

Economie et emploi, un alignement de planètes favorable pour Wattrelos !

3. 2019 sera pour Wattrelos l’accélération des mutations notamment économiques.

 

1°/ Les parcs d’activités qui ont été la réponse de Wattrelos à l’effondrement de son industrie textile, continuent de se remplir.

Ainsi, à l’Avelin, en avril 2019 il y aura l’arrivée sur la dernière parcelle disponible, de Procaz et de HDC sur un bâtiment de plus de 3000 m².

Sur la zone du Beck se sont récemment implantées Elit Ambulances, Everest Evenementiel, et OH Nature, tandis que se développe ATA.

A la Martinoire, Thiriez Literie va construire un nouveau bâtiment de 9000 m². Sur la zone commerciale des Couteaux, la Boulangerie Louise s’est installée en avril 2018, et deux nouvelles activités (un steack-house, La Braise, et Soleil & Co) s’implanteront au printemps 2019.

Et sur l’Eco-Parc du Sartel, comme l’explique ce jeudi le représentant de Store Retail, un nouveau bâtiment de 1 900 m² va sortir de terre, comportant 7 lots disponibles (et donc 7 enseignes possibles).

Economie et emploi, un alignement de planètes favorable pour Wattrelos !

2°/ 2019 sera pour Wattrelos l’année des « grands chantiers », en 3 domaines :

Ø les infrastructures routières : la liaison Tourcoing/Beaulieu, qui assure la liaison entre la VRU et l’Antenne Sud, va se poursuivre ; au second semestre les travaux du chaînon manquant vont s’engager, et on y roulera avant l’été 2020 ;

Ø l’économie : la plateforme logistique NEW sur l’ancien site de La Redoute va se construire en 2 bâtiments en 2019 et 2020, avec un potentiel de création de 400 emplois ; les premières entreprises s’installeront sur la Lainière ;

Economie et emploi, un alignement de planètes favorable pour Wattrelos !

Ø les logements, qui sont à la fois lieux de résidence de potentiels clients et salariés des entreprises wattrelosiennes. Le programme de ZAC de l’Hippodrome, au Centre-Ville, avec ses 1 000 logements et ses espaces publics, est non seulement la promesse de recettes supplémentaires pour le budget communal, mais surtout un réaménagement profond du Centre-ville de Wattrelos, qui modifiera son attractivité.

Economie et emploi, un alignement de planètes favorable pour Wattrelos !

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2019 6 12 /01 /janvier /2019 11:55
Voeux aux associations : motards et Fraternité !

Le monde des motards, je le connais bien, c’est celui de l’entraide, de la Fraternité, celui où on ne reste pas longtemps au bord de la route avant qu’un autre motard ne s’arrête, pour aider, pour tendre la main !

Dans le monde d’aujourd’hui, c’est cette Fraternité – en espérant son ruissellement dans toute la société ! – que j’ai voulu mettre à l’honneur lors de la cérémonie traditionnelle des vœux de la municipalité aux associations wattrelosiennes, et c’est pour cela que, comme porte-parole de ces associations, j’ai choisi Patrick Marrouki, « l’homme au chapeau », l’emblématique président d’Amitié Motards Wattrelosiens, car, comme le dit celui-ci, « le code des chevaliers à 2 roues c’est sacré ! »

Amitié Motards est de toutes les grandes manifestations wattrelosiennes, et ses membres sont toujours disponibles, dévoués, prêts à donner un coup de main, et surtout solidaires comme on le voit dans nombre d’actions auxquelles ils participent ! Cela valait bien un coup de projecteur ! Avec deux de ses compères, Patrick n’aura d’ailleurs pas hésité à monter sur scène pour chanter... du Johnny (« J’en parlerai au diable », « les mauvais garçons », et « ma main au feu »).

Au début de la manifestation, c’est sur le groupe de « Musique Actuelle » du Conservatoire que j’ai voulu braquer les lumières, où élèves (dont l’un de mes directeurs généraux adjoints !) et professeurs du Conservatoire ont donné un très très beau récital pour rendre hommage aussi à Johnny Hallyday (« Toute la musique que j’aime »,  « Diego », « Je te promets », « Tennessee »), Patrick Bruel (« Casser la voix »), ou interprèter un magnifique « Stand by me » : merci et bravo à eux, et à Pedro leur super chanteur !

Voeux aux associations : motards et Fraternité !
Voeux aux associations : motards et Fraternité !
Voeux aux associations : motards et Fraternité !
Voeux aux associations : motards et Fraternité !
Voeux aux associations : motards et Fraternité !
Voeux aux associations : motards et Fraternité !
Voeux aux associations : motards et Fraternité !

En souhaitant une belle et bonne année à nos associations, j’ai informé l’assistance nombreuse (la salle du CSE est bondée !) que, malgré la perte de recettes fiscales en 2019 (démolition des bâtiments de la Redoute), « la municipalité devrait pouvoir réussir à équilibrer le Budget 2019 sans devoir rogner sur les moyens des associations » ! Bref, a priori, on maintient !

Côté investissements, salle Victor Provo, réfection de la toiture des jeux de Tradition, accessibilité handicapés des bâtiments, 2ème terrain synthétique de foot, et surtout 1ère phase d’une salle de spectacles insérée entre le CSE et Salengro. Un programme réaliste, conforme à nos capacités financières, car si « comme beaucoup, moi aussi j’aime rêver », « dans ma responsabilité de maire d’une commune aux ressources modestes, je sais ce qui est possible, et ce qui ne l’est pas ou du moins pas encore ».

Voeux aux associations : motards et Fraternité !

A Wattrelos, nos associations font partie intégrante de notre « âme wattrelosienne », « une âme wattrelosienne faite de services aux wattrelosiens, faite de vie dans les quartiers, de vie culturelle, sportive, festive ». D’ailleurs, les assos ont rendez-vous à la Fête des Associations les 2 et 3 février prochains à la salle Salengro.

Moi, j’aime notre ville, « avec des associations vivantes et dynamiques, et des bénévoles reconnus » : ce sont là « les acteurs d’une « philantropie à la wattrelosienne », d’une fraternité wattrelosienne, et c’est précieux pour Wattrelos ».

Voilà pourquoi, plus largement, je pense que dans notre société il faudrait encourager l’engagement, l’esprit associatif, et que dans le débat sur l’avenir des retraites qui va s’engager, on pourrait peut-être obtenir de « valider des trimestres de retraite supplémentaires », pour des bénévoles encadrants des associations !

Belle Année 2019 à nos associations, et aux bénévoles qui les font vivre !

Voeux aux associations : motards et Fraternité !

Pour lire mon intervention, cliquer ci-dessous.

Partager cet article

Repost0
9 janvier 2019 3 09 /01 /janvier /2019 15:12
Voeux aux Corps Constitués : déterminé à mener tous les combats !

Après successivement le Président de la MEL, de la Région et du Département du Nord, c’est en présence cette année du Ministre de l’Action et des Comptes Publics que se sont tenus les vœux aux Corps Constitués dans les salons de l’Hôtel de ville.

A tous ces partenaires (police, pompiers, MEL, enseignants, DDEN, bailleurs, Enedis...) du quotidien de la ville (qui ont visiblement apprécié la présence de « leur » ministre), j’ai tenu un discours offensif, car dans le contexte troublé que nous vivons depuis plusieurs semaines, « il est temps de revenir sur terre ».

Voeux aux Corps Constitués : déterminé à mener tous les combats !

J’en ai ainsi appelé « au respect des institutions », à commencer par celui de la démocratie représentative telle que précisée dans la Constitution. On ne rejoue pas les élections présidentielles et législatives 18 mois après pour des revendications qui n’ont pas dépassé le 1er tour de l’une ou l’autre élection : « Dans une démocratie la loi ce n’est pas la rue, ce sont les suffrages et ses représentants qui la font ».

J’en ai également appelé au « respect des contraintes économiques », car « la situation de la France n’est pas n’importe laquelle sur le plan économique ». Et surtout, j’en ai appelé « au respect des serviteurs de la République », car face aux agressions de membres des forces de sécurité, eux qui sont « les boucliers de la République », « c’est mon devoir d’élu, de maire de marquer aux uns et aux autres mon soutien, ma confiance, ma fidélité, mon respect et mon affection dans l’exercice de (leurs) fonctions ».

J’ai ensuite souligné que « 2019 sera pour Wattrelos l’année des grands chantiers » (plateforme logistique NEW à la Martinoire, premières entreprises sur la Lainière, programme 1000 logements du Centre-Ville, ANRU 2 aux Villas, quartier ancien au Crétinier, fin de la liaison Tourcoing-Beaulieu). Et j’ai, enfin, en présentant mes vœux à nos partenaires (car j’ai besoin d’eux « en forme »), exprimé mes attentes à plusieurs d’entre eux : MEL, Région, police nationale, Préfet, pompiers, bailleurs, et l’Etat bien représenté avec la présence du  Ministre.

En souhaitant à la France de retrouver « une vraie unité nationale », et au Ministre de bien sauter le « Pas » (le prélèvement à la source), j’ai conclu en ce qui me concerne : « Je suis au travail, déterminé à mener tous les combats ».

Voeux aux Corps Constitués : déterminé à mener tous les combats !

Dans son intervention, Gérald Darmanin, venu en Ministre mais aussi en voisin, n’hésite pas à distiller quelques gentillesses à mon égard, rappelant qu’en me rencontrant il avait « trouvé un modèle de maire populaire et efficace », « un bon maire », et que « Wattrelos avait de la chance de m’avoir comme maire ». Faisant allusion à ma technicité des choses financières, bancaires et budgétaires, il osa même dire que cela aurait pu être moi à sa place au Budget. Et conclut sur « tu peux compter quoi qu’il arrive sur mon soutien ».

Voeux aux Corps Constitués : déterminé à mener tous les combats !

Quelques mots gentils aussi pour Catherine Osson, notre députée, dont il a souligné le caractère et la ténacité, et qu’il juge véritable « stéréo » du maire pour porter les revendications de Wattrelos ! Car, en effet, Gérald se veut le Ministre des Hauts de France.

Le Ministre a ensuite évoqué très positivement les demandes que je lui ai (ce jour) transmises sur le financement de l’Hôpital de Wattrelos, celui de l’Enfance de l’Art ou des tablettes informatiques dans nos écoles. Dans un très bon exposé, fonction oblige, il a mis en perspective les dotations de l’Etat aux collectivités locales, la fiscalité locale, la revalorisation des valeurs locatives.

Il a surtout insisté, comme je l’ai fait, sur son soutien aux agents publics, martelant : « il n’y a pas de progrès social sans ordre. Par principe nous devons être du côté des forces de l’ordre », et « de tous les agents publics qui permettent le fonctionnement de l’Etat », car « c’est grâce à nos agents publics que la France est ce qu’elle est ».

Evoquant enfin le prélèvement à la source, son dossier d’actualité, et l’impôt en général (« c’est ce qui fait qu’on est citoyen »), il exhorta en conclusion : « il faut continuer à faire nation » !

Voeux aux Corps Constitués : déterminé à mener tous les combats !

Pour lire mon discours, cliquez ci-dessous.

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2019 2 08 /01 /janvier /2019 15:03
Voeux au personnel municipal : Mon parti, c'est Wattrelos !

Première cérémonie des vœux dans le calendrier municipal, les vœux au personnel sont toujours un temps fort de la vie municipale, car cela me permet de faire le point sur les projets en cours ou à venir, mais aussi un c’est moment agréable et convivial car ce n’est malheureusement pas fréquent que je puisse m’adresser aux agents municipaux directement.

Voeux au personnel municipal : Mon parti, c'est Wattrelos !

Pour heureux que soit ce moment des vœux, je tiens chaque année à rendre hommage à ceux, agents ou retraités, disparus au cours de l’année écoulée, qui ont quitté « trop tôt, trop jeunes » la famille municipale.

Mettant en perspective le temps passé depuis les graves secousses économiques des années 80/90 qui ont mis l’économie wattrelosienne à terre, j’ai d’abord rappelé que « Wattrelos change, et c’est fondamental pour son avenir », et que « ces 20 dernières années, Wattrelos a beaucoup investi ». Et « tous ces équipements, ce sont des investissements ! Pas 1 euro investi dans ces équipements n’a été inutile, ni investi à tort ». Car « il y a ceux qui veulent que Wattrelos avance, il y a ceux qui vont de l’avant : je suis de ceux-là ! ».

Voeux au personnel municipal : Mon parti, c'est Wattrelos !
Voeux au personnel municipal : Mon parti, c'est Wattrelos !

Et, si, pour financer ces investissements il a fallu emprunter, c’est bien normal (si on n’augmente pas les impôts), mais au bout du bout « la réalité, c’est que la ville est en bon équilibre budgétaire », qu’elle  « bouge, se modernise et diminue sa dette chaque année ».

« En 2019, Wattrelos va continuer à changer », et « de gros chantiers sont encore devant nous » : pour l’économie et l’emploi (plateforme logistique, entreprises à la Lainière) ; pour le logement (Centre-ville, Crétinier, ANRU2 aux Villas) ; pour les infrastructures routières (fin de la liaison Tourcoing/Beaulieu).

Et tous ces investissements pour moderniser la ville, préparer le Wattrelos de demain, ils sont utiles aussi aux agents municipaux. Ne serait-ce que parce que des entreprises nouvelles, des logements nouveaux ce sont « des recettes fiscales supplémentaires, et donc des ressources meilleures pour la ville », ce qui permettra de mieux assurer l’emploi et la carrière des agents municipaux.

Voeux au personnel municipal : Mon parti, c'est Wattrelos !

A l’égard du personnel, j’ai aussi souligné 3 choses : la directive que j’ai donnée à la Direction Générale des Services de promouvoir plus largement les avancées en grade pour les plus petits grades, et donc les plus petits salaires ; la pérennité du 13ème mois, que « jamais, jamais, on ne supprimera », car c’est « un droit acquis et le restera » ; la faisabilité, précisément, d’augmenter en 2019 ce 13ème mois pour les plus petits salaires : « j’espère que cela sera possible », « je ferai tout pour cela ».

Avec mes équipes successives, je m’efforce de porter « un projet de progrès », véritable feuille de route des agents municipaux, à qui je demande : « soyez les ambassadeurs de Wattrelos », et « défendez votre ville » !

Bientôt la campagne électorale va s’engager, avec les propositions des uns et des autres. Pour ma part « jamais, jamais je ne vendrai des illusions. Parce que plus que tout, j’aime Wattrelos ». Avant tout, « mon parti, c’est Wattrelos ! ».

Voeux au personnel municipal : Mon parti, c'est Wattrelos !

J’ai conclu, avant que ne résonne la chanson, en plagiant « Song for a dream » du groupe Indochine, et en espérant qu’en 2019 « tomberont les diables », et que « notre rêve réussira » !

Pour lire mon discours, cliquez ci-dessous.

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2019 2 01 /01 /janvier /2019 00:08
Meilleurs voeux à toutes et à tous !

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2018 7 11 /11 /novembre /2018 10:21
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !

C’est au cimetière du Crétinier que commence ce dimanche 11 novembre cette matinée du souvenir de l’armistice de 1918 ; comme à l’accoutumée, avec élus et sociétés patriotiques j’ai fleuri le monument aux morts, et visité les tombes des soldats et résistants français, et des soldats anglais.

Mais c’est au cimetière du Centre que Wattrelos s’est surtout mobilisée pour se souvenir, et la manifestation, à laquelle ont participé plus de 200 enfants, leurs parents, et des wattrelosiens venus en témoignage de respect et de gratitude pour nos disparus, fut forte par le monde présent, belle par le silence qui y régna, intense par l’émotion qui s’en dégagea, et respectueuse de la mémoire de ceux de nos anciens qui sont morts pour nous.

Dès l’entrée du cimetière ce sont les enfants du Conseil municipal des enfants qui ont été placés en tête du cortège, suivis par de nombreuses classes des écoles publiques et privées de la ville, les 160 premiers enfants ayant chacun à la main un drapeau et un bouquet (bleu, blanc, rouge) qu’ils déposeront ultérieurement sur une tombe des soldats morts pendant la 1ère guerre mondiale.

Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !

Derrière se trouvent les porte-drapeaux, suivis d’anciens militaires en tenue, et le Conseil municipal et représentants des sociétés patriotiques. Tout au long du cortège se sont massés les parents qui, au fur et à mesure nous emboiterons le pas.

A l’arrivée devant le monument aux morts, les enfants du Conseil municipal des enfants s’y regroupent, tandis que chacun des autres enfants s’installe devant une tombe militaire, dans un magnifique silence qui les honore.

Pour ma part, après la sonnerie du « garde-à-vous », je dévoile avec Didier Degandt, la plaque commémorative que la municipalité a décidé d’installer en l’honneur des 17 soldats wattrelosiens morts en Indochine au début des années 50 : Wattrelos ne leur avait pas encore rendu hommage, et le fait symboliquement en ce jour du Centenaire de l’armistice de la 1ère Guerre Mondiale.

Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !

Ensuite, au nom de la Ville de Wattrelos je dépose une gerbe au pied du monument, suivi par Ferdinand Claeis, Président de la Fraternelle des Combattants, par la Députée Catherine Osson, et par le Conseil Municipal des Enfants. Un silence d’un admirable respect s’installe ensuite pour la sonnerie aux morts.

Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !

Rappelant dans mon discours que nous sommes ce dimanche 11 novembre à 11 heures à l’heure même où, il y a 100 ans, le Maréchal Foch annonça le cessez-le-feu, j’ai souligné ensuite que, devant toutes ces tombes, nous avions, ensemble, un triple rendez-vous.

D’abord un rendez-vous avec l’Histoire, « la terrible histoire de ce charnier que fut la 1ère Guerre Mondiale ». J’en ai ainsi rappelé les étapes progressives, les offensives, les souffrances, les armes chimiques, la guerre des tranchées, jusqu’à l’offensive de « la campagne de France libératrice » lancée en juillet 1918. Une 1ère Guerre Mondiale qui fut, « l’histoire nous l’enseigne, une régression d’humanité ».

Le second rendez-vous, nous l’avons «en tant que wattrelosiens avec nos grands-parents, nos arrière grands-parents, pour nous souvenir avec affection et respect des souffrances qu’ils ont enduré ». « De 1914 à 1918, 778 soldats wattrelosiens ont perdu la vie », mais la population civile aussi eut des morts ; elle souffrit beaucoup, et la ville fut pillée par l’occupant. Ainsi, comme le dit Florimond Lecomte, 1er Adjoint, le 1er novembre 1918 : « Glorifions nos intrépides soldats et comprenons toute la grandeur du sacrifice de nos enfants ».

Enfin, notre troisième rendez-vous, c’est « celui qu’en tant qu’Européens, que Français, nous devons avoir avec les leçons de l’Histoire ». Les guerres tuent, elles « arrachent des vies » ; « les années de guerre ont un prix, celui du sang » : 18,6 millions de morts pendant la 1ère guerre mondiale, et 21,2 millions de blessés. Aussi « la leçon fondamentale de l’histoire du XXème siècle » est que « dans l’histoire  de l’humanité, la paix est un bien rare ». Aussi « 100 ans plus tard, nous avons collectivement un devoir de responsabilité : celui d’assurer la paix ! ».

Or, nul n’oublie que le détonateur de la 1ère Guerre Mondiale, ce fut « la montée des nationalismes », ceux-là même qui aujourd’hui resurgissent, en Europe même, à nos portes ! « Cela peut faire peur ».

Voilà pourquoi, « Nationalismes, égoïsmes, populismes, mais aussi communautarismes, replis sur soi, haines, racismes, terrorismes sont de nos jours le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines, et comme « le chant des partisans », n’est-il pas temps de crier « Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme ! »

Voilà pourquoi, il y a urgence à croire à l’Europe et à la défendre : « pour la paix ! »

 

Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !

Après mon allocution, tous les enfants réunis chantèrent la Marseillaise, largement reprise par les élus et le public, interprétée par l’Union Musicale, avant que celle-ci ne joue l’Hymne Européen. Puis passage devant les tombes, dépôt de gerbes au monument aux morts de la guerre de 1870, salut aux porte-drapeaux...

Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !
Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !

Wattrelos a su rendre un bel hommage, digne et respectueux à ses aînés ; un énorme merci aux enfants présents. Dans ce passage de génération, puisse notre ville garder la conscience des ravages et des souffrances de la guerre, et que chacun ici présent ce dimanche matin, soit un ardent ambassadeur et défenseur de la paix et de l’Europe.

Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c'est l'alarme !

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2018 1 15 /10 /octobre /2018 10:06
Une nouvelle filière de soins à l'Hôpital de Wattrelos !

Ce lundi 15 octobre matin est pour l’Hôpital de Wattrelos une journée importante, et pas seulement parce qu’avec le Directeur Eric Krzykala, le Président de la Commission Médicale d’Etablissement le Docteur Strecker, j’y accueille Frédéric Boiron, le Directeur Général du CHU de Lille (c’est la première fois que j’y reçois le DG du CHR !), le Professeur Mathéï représentant les médecins du CHR, et mon ami le Docteur Patrick Goldstein, « patron » des urgences de Lille.

C’est que ce matin, tous ensemble nous réalisons un acte important pour l’Hôpital de Wattrelos : nous signons une convention, validée par l’ARS (Agence Régionale de Santé), qui met en place au CHW une filière de réhabilitation précoce pour les patients de réanimation !

Une nouvelle filière de soins à l'Hôpital de Wattrelos !

Ce sont des lits supplémentaires, à haute valeur ajoutée, et donc une offre de soins de plus que fournira l’Hôpital ; c’est une excellente nouvelle pour notre Hôpital de Wattrelos et une « reconnaissance des savoir-faire de nos personnels médicaux et para-médicaux ».

C’est une réalisation concrète de la création de GHT. En effet, comme l’ont rappelé plusieurs intervenants, dans le « projet Médical Partagé » que le GHT a soumis à l’ARS fin juin 2017, le besoin de cette filière de soins a été affiché (pour, après un traumatisme, permettre à un patient de reprendre une vie la plus normale possible), et il est vite apparu que l’Hôpital de Wattrelos était le mieux placé pour cette « expérience-pilote ». Il a fallu monter le parcours de soins, les conditions de fonctionnement de la filière, et des liens se sont progressivement noués entre médecins et soignants de Lille et de Wattrelos.

Une nouvelle filière de soins à l'Hôpital de Wattrelos !

Et comme l’ont dit les responsables du CHR, la création à Wattrelos de cette filière est « une très belle réalisation dont vous pouvez être fiers » (s’adressant à nous, wattrelosiens), qui apporte « de la qualité à la prise en charge des patients ». « Le CHU de Lille a besoin de ses partenaires. Notre responsabilité est de construire les relations territoriales sur de nouvelles bases, parce que c’est l’intérêt de l’hôpital public et des patients. L’exemple de Wattrelos est tout à fait remarquable », dira Frédéric Boiron, le DG du CHR, avant de conclure « vous pouvez être fiers à Wattrelos des services que vous offrez à la population ».

Une nouvelle filière de soins à l'Hôpital de Wattrelos !

Pour ma part, je suis évidemment heureux de cette avancée pour notre Hôpital, cet établissement de proximité auquel, population et élus nous sommes très attachés. Cette création d’une nouvelle filière est, je le martèle, un acte important, tant dans sa dimension absolue (instantanée, à l’instant T) que relative (dans le temps).

Aujourd’hui, en effet, elle consacre un partenariat avec le CHR, et est la traduction concrète d’une coopération, fruit du GHT. Disons-le tout net, pour notre participation à la construction du Groupement Hospitalier du Territoire, je me souviens comme Député (et avec mon collègue maire de Roubaix) avoir affirmé notre conception d’un GHT qui devait être « win/win », « gagnant/gagnant » : ce partenariat s’y inscrit.

Une nouvelle filière de soins à l'Hôpital de Wattrelos !

De même, il faut le souligner, cette nouvelle filière consacre une compétence technique de l’Hôpital de Wattrelos (le matériel technique est de haut niveau, et en télémétrie c’est le même qu’au CHR !) et celle des compétences humaines de nos personnels médicaux et soignants (ils sont la richesse de cet hôpital, et nous pouvons collectivement en être fiers !).

Une nouvelle filière de soins à l'Hôpital de Wattrelos !

Par ailleurs, dans le temps, il est clair que, loin de s’affaiblir, avec cette nouvelle filière le Centre Hospitalier se renforce, et il le fait avec pas n’importe quel appui : le CHU lui-même ! Une nouvelle filière, c’est un nouveau service à la population, un renforcement de l’offre de soins ! Tant mieux pour l’hôpital de Wattrelos, et bravo à ceux qui ont rendu cela possible, et tous mes encouragements à ceux qui le feront vivre !

Ainsi, avec son Accueil de soins non programmés, sa Médecine, ses Consultations, sa Surveillance Continue, ses Soins de Suite et sa Rééducation Fonctionnelle, sa nouvelle Filière de soins post-opératoires, voilà une bonne base pour l’avenir de notre Hôpital, car à Wattrelos, notre Hôpital on y tient !

Une nouvelle filière de soins à l'Hôpital de Wattrelos !

Le mot de la fin fut pour le Docteur Maerten, Directrice Adjointe de l’ARS : « Ce projet expérimental (qui sera évalué), nous espérons que ce projet innovant sera un début d’autres projets pour le développement de l’établissement ». Si c’est l’Etat qui le dit, alors tant mieux, ça me va...

Une nouvelle filière de soins à l'Hôpital de Wattrelos !

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2018 4 11 /10 /octobre /2018 12:52
Rentrée (1) : il n'y a jamais eu autant de chantiers !

Traditionnellement, rencontrant la presse (auparavant c'était à l'occasion de la rentrée parlementaire, début octobre), l'occasion m'est donnée de faire le point sur le contexte de cet automne. Bien sûr, pour le maire que je suis, comment ne pas reconnaître la satisfaction d'avoir connu un Rapport de la Chambre Régionale des Comptes (examiné par le Conseil municipal en juillet dernier) qui est apaisant, sans injonctions ni recommandations, et qui souligne qu'en matière financière, la Ville n'a pas de marge de manœuvre et que la stratégie financière suivie est la bonne, la seule possible.

 

Mais mes satisfactions, ce sont surtout que la ville n'a jamais autant connu de chantiers ! Wattrelos bouge, avance, et c'est tant mieux !

 

Ainsi, en  ce moment, il y a une réunionite aiguë comme en atteste la semaine dernière : lundi matin, c'était la réunion des maires du Roubaisis sur les propositions de l'Agence de Développement et d'Urbanisme sur les perspectives à 20-30 ans (j'ai évoqué pour Wattrelos les questions de mobilité, du transfrontalier - infrastructures routières et transport, urbanisme, économie et emploi, loisirs - et du cadre de vie, dont les inondations) ; l'après-midi préparation à la MEL du Comité d'engagement sur les Villas avec l'ANRU ; fin d'après-midi, schéma d'urbanisme du SCOT à la MEL ; jeudi, réunion avec tous les présidents d'hôpitaux du GHT sur la stratégie santé des hôpitaux publics face à la concurrence du privé… Autant de dossiers lourds, où il faut être…

 

Mais le concret, cela existe aussi à court terme, et la masse des chantiers et travaux en cours l'atteste !

 

Côté grands aménagements sur le plan de l'habitat, ce sont : le projet des Villas dont la convention financière pour ce projet de 8,5 M€ (3,8 M€ pour l'ANRU, 2,4 M€ pour la MEL, 1M€ pour la ville) et l'engagement des travaux seront donnés sur ce dernier trimestre 2018 ; le PMRQAD au Crétinier, où la démolition de l'usine est programmée ; le Centre-ville, où 3 permis de construire ont été signés cet été, un 4e est en examen, et les travaux d'assainissement qui modifieront le bassin et l'entrée du parc vont s'engager ; les programmes Lainière/Commandant Bossut où les lots d'habitat vont sortir de terre. Sur l'urbanisme économique, l'actualité c'est, après la démolition de La Redoute, la construction d'une vaste plateforme logistique de 132 000 m² (avec les emplois afférents), et les premiers projets sur La Lainière enfin !

 

En voirie, ce sont des travaux tous azimuts, et j'en suis d'autant plus satisfait que ce sont des dossiers que j'ai ardemment défendus personnellement : mi-octobre vont débuter les carrefours sur le boulevard de l'Egalité (pour site Lainière), et début novembre, de la Fraternité (pour site Redoute), travaux qui ont une importance majeure pour les projets économiques. Rue des Villas, comme promis, une partie de la rue a été refaite (parkings, amélioration des trottoirs). La rue du Beau Saule, très défoncée, a été refaite, et l'entrée de l'école sécurisée ; Vieille Place, la réalisation du parking se fera cet automne. Enfin, la suite de la liaison Tourcoing-Beaulieu va s'engager, et le raccordement serait fait fin 2019 !

 

Le programme dit "du Sapin Vert" se déploie cet automne. Côté vidéo-protection, le dernier Conseil Métropolitain a voté son soutien financier, et les achats de caméras vont enfin pouvoir se faire, tandis que se réorganise le Centre de Surveillance. Pour la fin de l'année sera signée la Convention de partenariat Police nationale-municipale (que j'ai finalisée ces derniers jours), et présenté le Projet de Service de la Police municipale qui sera bientôt en brigades de nuit et armée.

 

Pour l'église Saint-Maclou, les études se poursuivent. Côté éducation, nous travaillons à renforcer les dotations informatiques pour les enfants, et à préparer le dédoublement des classes de CE1 pour la prochaine rentrée. Nos bibliothèques par ailleurs se transforment, et la ludothèque, déjà dotée, pourra s'ouvrir au 1er trimestre 2019. Nous voulons aussi donner aux cérémonies patriotiques du 11 novembre, cette année, un relief particulier.

 

J'ajoute à cela que, personnellement, je travaille beaucoup actuellement à financer nos investissements, et à assurer le bouclage financier de l'année.

 

Bref, une rentrée où il y a du boulot, et tant mieux, j'aime ça !

Rentrée (1) : il n'y a jamais eu autant de chantiers !

Partager cet article

Repost0