Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 23:25

Nouveaux habitants 2012-copie-1C’est l’une des cérémonies qui manquait à notre calendrier et que j’ai tenu à créer il y a quelques années en en confiant l’organisation à notre office de tourisme. Cette cérémonie, c'est l’accueil des nouveaux habitants, c’est-à-dire de celles et ceux qui ont choisi de venir habiter Wattrelos au cours de l’année écoulée. Une excellente idée !


J’ai donc grand plaisir à recevoir à l’Hôtel de ville, en compagnie de nombreux élus du conseil municipal (que je présente à tour de rôle à nos invités) et de la présidente de notre office de tourisme (elle-même élue) Edith Marchal, ces néo-Wattrelosiens, ces nouvelles familles (dans la salle, il y a des enfants très jeunes qui savent déjà donner de la voix pour m’inciter à la concision dans mon propos introductif !) venues découvrir leur nouvelle commune à travers un diaporama commenté par la directrice de l’office de tourisme, Rita Catena.


En ce qui me concerne, je leur souhaite bien sûr la bienvenue et brosse le portrait, en trois coups de pinceau, de Wattrelos et des grandes mutations de ces dix dernières années :


- mutation économique tout d’abord : terre de labeur, agricole puis industrielle, fondamentalement ouvrière, notre ville a subi de plein fouet la crise économique qui a eu raison de nos grandes entreprises chimique et textiles. Il y a dix ans, il ne restait plus qu’une seule grande entreprise implantée à Wattrelos : La Redoute. Aujourd’hui, après avoir mis en œuvre une politique de dynamisation économique parce que nous refusions tout déclin, tout fatalisme, nos parcs d’activités sont pratiquement complets et accueillent de nouvelles grandes entreprises (DSV Solutions, Transpole, Jules, Promod…) et d’autres de taille plus modestes car la richesse d’un tissu économique tient aussi à sa diversité ;


- mutation dans le domaine du logement ensuite : dans les années 80 puis 90, Wattrelos a perdu 1 000 habitants par décennie (moins d’entreprises, moins de possibilités de se loger…). Depuis, la Municipalité que je conduis a incité à la construction, notamment de logements individuels, et ce sont près de 1 000 nouveaux logements qui sont apparus sur notre territoire en dix ans, notamment grâce à la rénovation du quartier-ville de Beaulieu. Wattrelos regagne aujourd’hui des habitants (c’est même la raison d’être de la cérémonie de ce soir !) et c’est tant mieux car il m’était insupportable que celles et ceux souhaitant habiter dans leur ville de cœur ne puissent pas le faire ;


- mutation dans l’offre de services publics que nous offrons, enfin : certes, nous ne pouvons pas faire de miracle mais ici, nous voulons que l’argent soit utile aux habitants. Rénovation et entretien de nos écoles, formation artistique, sportive, qualité de l’environnement, offre de loisirs, soutien aux associations, au nouvel âge, organisation de fêtes… Wattrelos se veut attractive, vivante. Elle l’est même tant que j’en suis épuisé chaque week-end… pour mon plus grand bonheur !


Depuis que je suis maire, c’est-à-dire depuis 12 ans, j’ai toujours voulu offrir le meilleur à nos concitoyens car je suis passionné par l’action publique. J’espère donc de tout cœur que les nouveaux Wattrelosiens accueillis ce soir se plairont dans leur nouvelle ville, leur nouvelle vie ; de notre côté, nous ferons tout pour que ce soit le cas.


Bienvenue à Wattrelos !

 Nouveaux habitants 2012 2Nouveaux habitants 2012 3

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 17:42

st-jo1.jpg

C’est en ces termes que j’ai conclu, ce matin, mon intervention auprès des 22 délégués de classe de 3e du collège Saint-Joseph, élus voici un mois et demi. Chaque année je participe à cette rencontre consacrée au thème de l’engagement ;  je n’ai pas boudé mon plaisir en répondant aux questions des élèves et en rappelant à quel point j’aimais ma ville.


Après une présentation quasi-parfaite du rôle du député par deux élèves, à leur demande, j’ai retracé mon parcours. Mon engagement associatif puis politique a débuté tout naturellement. Responsable de classe à l’école primaire, porteur du cahier de classe au collège, enfant de parents très présents dans le monde associatif wattrelosien, je ne pouvais que me mettre au service des autres ! Aider, être utile aux autres est ma passion (en plus de la moto) et je voudrais la partager.


J’ai longtemps été le plus jeune : première carte d’adhérent au parti socialiste offerte pour mes 15 ans, bac à 16 ans, directeur de la Banque de France à 22 ans, conseiller municipal au même âge puis, en 1997, je suis élu plus jeune député socialiste du Nord…  Entre mon vif intérêt pour la chose publique et ma carrière professionnelle, je n’ai jamais eu le temps de m’ennuyer ! Et pour répondre à une question d’une collégienne, oui,  c’est parfois difficile de concilier vie publique et vie privée. Les vacances sont courtes, les week-ends de repos quasi-inexistants, les sollicitations, à Wattrelos comme à Roubaix, toujours très nombreuses… Wattrelos compte 43 000 habitants, et la 8e circonscription de Roubaix-Wattrelos... 120 000 ! Etre élu de la République exige un rythme de vie qui balaie le reste. Remplir correctement ses missions de député nécessite d’être présent à l’Assemblée nationale, de préparer, voter et amender les lois, de rédiger des questions écrites, de contrôler le gouvernement et de rester à l’écoute de la population. Rien que ça !st-jo3.jpg

 

Exercer les fonctions de député ou de maire ne procure pas de droits supplémentaires, au contraire, ai-je également précisé à un autre élève,  il crée des devoirs, dont celui de l’exemplarité. A Wattrelos, chaque conseiller ou adjoint paye sa place pour assister à un spectacle ou partager un repas, le maire aussi !  Non, l’engagement ne confère ni passe-droits ni fortune. En revanche, un élu peut subir des pressions, voire des menaces, j’en fais régulièrement les frais, comme d’autres !

 

Parce que je sais l’énergie et le temps qu’on dépense au service de ses concitoyens, je conserve une grande admiration pour ceux qui s’engagent d’une façon ou d’une autre. Je le reconnais, Jean Delvainquière, maire de Wattrelos lorsque j’étais gamin, m’en imposait. Il était une figure locale qui respirait l’autorité.st-jo2.jpg

 

A son image, mon objectif est, non pas de faire des miracles, mais de satisfaire mes électeurs bien sûr, mais aussi l’ensemble des administrés. Jamais je ne laisserai passer ma ville après mon propre sort. Mon engagement repose sur des valeurs et non une recherche d’intérêts personnels. Pour autant, même si mon amour pour la ville qui m’a vu grandir est infini, j’éviterai le mandat de trop lorsque je sentirai que je ne suis plus le maire à qui les Wattrelosiens souhaitent s’adresser.

 

Mais des satisfactions, il y en a, ô combien, au quotidien, avec ces « bonjour ! » plein de sympathie qu’à tout âge on m’adresse dans la rue ou ces « merci ! » que j’ai aussi le bonheur d’entendre ou, juste à l’instant encore, tous ces élèves dans la cour de récréation. L’engagement, ce n’est que du bonheur et il faut que ça le reste !


Repost 0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 15:11

Italie-a-l-Assemblee.jpgEt pas n’importe qui… le Président de la République italienne, Giorgio Napolitano, aura été invité par Claude Bartolone à prendre la parole dans l’hémicycle.

 

Le président de l’Assemblée, dans son mot d’accueil, salue le militant anti-fasciste, le « révolté moral » au sein du PCI, « l’européen bagarreur » plaidant pour une Europe politique plus forte, qui a la stature d’un « grand homme d’Etat », professeur honoraire de plusieurs universités ! Président de la Chambre des députés en 1992, il est Président de la République depuis le 10 mai 2006. En soulignant que « la France, comme  l’Italie, refusent de faire de la souffrance sociale un destin national ».

 

A l’occasion de sa visite d’Etat, G. Napolitano veut porter devant les députés un message très européen, rappelant que l’axe de la politique européenne de l’Italie est l’alliance avec la France depuis Napoléon III : la bataille de Solférino a soudé dans le sang une alliance qu’en 1959 le Général de Gaulle nomme celle des « champions du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ».

 

Bien sûr, il rappela les décisions douloureuses de Mussolini (« une agression digne de brigands » d’une France défaite en 1940). Grâce à la Résistance, l’honneur de l’Italie fut lavé !

 

Et de poser les questions-clé pour l’Europe. Aujourd’hui, en Europe, devons-nous aller sur la voie de l’intégration ou remettre en question des objectifs déjà atteints tels que l’euro ou l’union monétaire ? La réponse ne peut faire aucun doute ! Il est devenu impératif d’avancer vers une plus étroite intégration politique.

 

Aucun des Etats de l’Union ne peut seul conjurer le risque du déclin ou de l’insignifiance, mais, rappelle Lucien Sève, « l’unité européenne n’est pas l’uniformité », et François Mitterrand : « L’Europe des cultures, c’est l’Europe des nations entre les nationalismes ».

 

Et de plaider donc pour « plus d’unité, plus d’intégration », sans délaisser le principe intangible de « solidarité ». Il insiste sur le besoin de légitimation démocratique accrue ».

 

« C’est dans le creuset de la construction européenne que se sont perdues les scories des évènements dramatiques que nous avons connus. Il faut retrouver le chemin d’une décisive convergence dans nos projets et nos positions ».

 Italie-a-l-Assemblee_2.jpg

Le message est encourageant. Dommage (je trouve ça scandaleux, à titre personnel !) que nos collègues députés de droite, sans doute très (trop ?) préoccupés par leurs tensions internes, aient très largement boycotté (les bancs sont quasi-vides, cf. photo) cette réception du Président de la République italienne. Ce n’est pas digne…

 

Repost 0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 15:16

Rappel de la loi de 2010 : la Droite avait décidé de remplacer en 2014 les conseillers généraux, élus de proximité et de la solidarité, et les conseillers régionaux, élus de l’aménagement du territoire et du développement économique régional, par des élus uniques, les conseillers territoriaux. Ceux-ci devaient être des janus exerçant leurs responsabilités d’élus tantôt au nom de la Région, tantôt au nom du Département.

 

Cette création du conseiller territorial aurait entraîné une confusion dans les missions et les compétences entre la Région et le Département. Certains ont même parlé de risque de schizophrénie pour ces représentants de la démocratie ! La majorité de droite d’alors était elle-même divisée, le Gouvernement d’alors ayant dû faire pression pour que sa majorité adopte le texte. Ajoutons que ce nouvel élu aurait sans doute altéré le respect de la parité, puisque le scrutin ne se faisait plus à la proportionnelle mais par la généralisation du scrutin majoritaire.

 

Aussi, comme annoncé lors de la campagne présidentielle par François Hollande, cet après-midi, l’Assemblée nationale vote la suppression du conseiller territorial. Ce texte court, un seul article, est en fait la proposition de loi votée par les sénateurs il y a un an. Il est la première étape d’une réforme plus complète des collectivités territoriales.

 

Le scrutin est clair : le conseiller territorial, qui n’aura jamais vu le jour, disparaît par 332 voix contre 169. Avec toutes les voix de gauche et … quelques voix de droite !

 

Repost 0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 09:10

logo anCe matin paraît au Journal Officiel la question que j'ai posée à la garde des sceaux, ministre de la justice, sur les difficultés ressenties par les personnels d'insertion et de probation dans le département du Nord.


En effet, les services pénitentiaires d'insertion et de probation ont très mal ressenti la démarche de ces dernières années qui a transféré à des opérateurs du secteur privé, notamment associatifs, ce que leurs personnels considèrent être avant tout des missions du service public dont le caractère régalien était jusqu'alors parfaitement reconnu.


Pour lire la suite de ma question, cliquez ici.

 

Par ailleurs, j'ai également obtenu trois réponses, parues au Journal Officiel, aux questions que j'avais posées :


- au ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, chargé de la formation professionnelle et de l'apprentissage, sur la dégradation de la situation financière de l'Association pour la formation professionnelle des adultes (AFPA). Pour relire l'intégralité de ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquer ici ;


- à la ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, sur la question posée à son prédécesseur et publiée au Journal officiel du 3 janvier 2012, restée malheureusement sans réponse, concernant la prise en charge de l'autisme et l'accompagnement des familles. Pour relire l'intégralité de ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquer ici ;


- et à la ministre de l'artisanat, du commerce et du tourisme sur la question concernant les conséquences pour les entreprises du bâtiment de la réduction des délais de paiement imposée par la loi de modernisation de l'économie du 4 août 2008. Pour relire l'intégralité de ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquer ici.

Repost 0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 11:45

CDJ-Neruda_2.jpgQui suis-je ? Le conseil départemental des jeunes. C’est par cette interpellation que commence le film d’information présenté lors de cette première réunion décentralisée du conseil départemental des jeunes, manifestation présidée par Alexandra Lechner, conseillère générale déléguée en charge du CDJ, en présence de plusieurs conseillers généraux du secteur dont, pour Wattrelos, le conseiller général de Roubaix-Est Mehdi Massrour.

 

En 1990, le Conseil général a voulu créer une instance de concertation en direction des collégiens pour qu’ils puissent faire entendre leur voix. Le CDJ compte ainsi 79 membres élus pour 2 ans (1 titulaire et 1 suppléant) : élèves de 4e au collège, ils représentent leur canton. Ils participeront, à raison d’un mercredi par mois, à différentes commissions thématiques. Leurs propositions seront débattues, votées et guideront l’action du Conseil général (comme, par exemple, ce qu’ils ont voté cette année pour rendre les musées plus attractifs aux jeunes).

Neruda-CDJ.jpg


 

Deux anciens membres du CDJ étaient présents et leur appréciation est sans appel. Pour Emma, « c’est une chance d’avoir été élue et c’est vraiment génial ! ». Et pour Mehdi « vous allez vivre une aventure dont vous allez vous souvenir toute votre vie ». De quoi, d’évidence, donner raison à ces jeunes collégiens, présents ce soir, d’avoir été candidats pour représenter… leur canton.

 

D’ailleurs, pour moi, une surprise : la titulaire du canton (élève à Neruda) n’est autre que Neijma Tiatouchine, ancienne élève de l’école Curie à Beaulieu qui fut députée junior au titre de la 7e circonscription il y a quelques années… et que j’avais, à ce titre, accueillie à l’Assemblée nationale le samedi du Parlement des Enfants (car F. Vercamer n’était pas venu) ! Bravo Neijma !

 

Ouverte par le mot d’accueil de la principale du collège, Anne Le Guern, la réunion se terminera par une séance photo des élus avec leur conseiller général (pour les présents).

 

Léo Lagrange écrivait : « Aux jeunes, il ne faut pas tracer un seul chemin, il faut ouvrir toutes les routes ». Ceux-là, à n’en pas douter, savent où ils vont et… ils aiment le Nord !

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 10:19

Oiseau-mouche-a-l-Assemblee.jpgCe matin, retour à Wattrelos pour deux cérémonies de funérailles d’amis disparus et pour l’assemblée générale de Cœur et Santé ; je ne peux donc pas être Paris pour participer au Conseil national du PS ni accueillir comme je l’aurais voulu la compagnie roubaisienne L’Oiseau mouche venue visiter l’Assemblée.


C’est donc mon suppléant et ami, Richard Olszewski, qui, de bonne grâce, reçoit les acteurs de la troupe pour une visite guidée de ce haut-lieu du patrimoine français. Une visite très appréciée, à en juger par la grande culture de certains acteurs de la compagnie qui, par leurs commentaires, nourrissent cette promenade de références grecques et latines. Le voyage commence avec la duchesse de Bourbon (palais Bourbon) et son confident, le comte de Lassay (qui a donné son nom à la résidence du président de l’Assemblée : l’hôtel de Lassay) et se poursuit par la Révolution française, en passant par Emile-Zola, Lechinsky, et bien d’autres…

      Oiseau-mouche-a-l-Assemblee_2.jpg

Deux moments forts, comme à l’accoutumée : la découverte de l’hémicycle et l’émerveillement en entrant dans la bibliothèque, composée de 70 000 livres en surface et… 700 000 en stock ! Peut-être cette visite donnera-t-elle envie à la troupe de distiller les informations collectées dans de petites pièces à destination des élèves de nos écoles… ou de théâtraliser certaines joutes oratoires dont l’Assemblée résonne régulièrement !

 

A bon entendeur…

 

Repost 0
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 15:52

Medaille-Marc-Vandaele.JPGCe soir, après l’assemblée générale des parents d’élèves du conservatoire, je me rends à celle du club des Dauphins wattrelosiens. Le club fonctionne très bien, ses sportifs se classent à haut, et même à très haut niveau, et alignent de superbes performances sportives.

 

Tout cela tient beaucoup à la vitalité de l’engagement de l’équipe de bénévoles qui, sans compter, ne ménage pas son temps pour le bon fonctionnement du club. A commencer par son président, Marc Vandaele, qui dès le début de la réunion, annonce qu’après dix ans, ce sera sa dernière saison et qu’à l’été prochain, le club devra… se trouver un nouveau président !

 

Pour autant, un tel parcours, dans un contexte qui n’a pas toujours été facile, mérite d’être souligné. Voilà pourquoi, répondant à la (légitime) sollicitation des amis de Marc, j’ai le plaisir, ce soir, devant tous ses (nombreux) jeunes et adhérents (je sais combien cela le touche), de lui offrir la médaille d’honneur de l’Assemblée nationale. Cette reconnaissance, il la partage volontiers, avec émotion, avec son épouse, toujours si présente à ses côtés (d’ailleurs, ce soir, c’est elle qui, à nouveau, lui passe les trophées à remettre aux jeunes sportifs !). Un bien beau moment, juste avant le pot final…

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 09:42

Election DanyHier soir, c’était le jour du renouvellement des instances locales au parti socialiste, et donc du choix des militants de la section de Wattrelos. Aussi, après une matinée chargée à l’Assemblée, l’accueil d’Arnaud Montebourg au CETI, des rendez-vous en mairie, je me suis fait un point d’honneur d’être aux côtés de mes camarades, amis et fidèles, de Wattrelos.

 

D’autant qu’après notre assemblée générale de mardi, ils sont venus en nombre au rendez-vous que je leur ai donné.

 

Ainsi, pour la vraie section (comme ses militants aiment à le dire), celle de mes amis, les résultats sont sans appel sur les différents votes. Sur 163 votants, cela a donné :

  • 1er secrétaire fédéral (Nord) : Gilles Pargneaux 3 voix (160 blancs ou nuls)
  • 1ère secrétaire Wattrelos : Dany Cuchère 162 voix (1 blanc)
  • Représentants de la section au conseil fédéral (Nord ) :
    • Jean-Marc Bouchez : 162 voix (1 blanc)
    • Kamel Khiter : 159 voix (4 blancs)
    • Amed Zafrane : 9 voix (154 blancs)
  • Représentant de la 8e circonscription au conseil fédéral : Henri Gadaut : 161 voix (2 blancs).

 

Et comme rue Jeanne d’Arc il y a eu 31 votants (dont 16 se seront prononcés pour D. Cuchère), les résultats finaux, en cumulant les résultats des deux bureaux de vote (comme l’a fait la Fédération du Nord du PS), sont les suivants. Sur 194 votants :

  • 1er secrétaire fédéral : Gilles Pargneaux 18 voix (176 blancs ou nuls)
  • 1ère  secrétaire Wattrelos : Dany Cuchère 178 voix (16 blancs ou nuls)
  • Représentants de la section au CF :
    • Jean-Marc Bouchez : 163 voix
    • Kamel Khiter : 160 voix
    • Amed Zafrane : 37 voix
  • Représentant de la 8e circonscription au CF :
    • Henri Gadaut : 178 voix
    • Mostapha Britel : 1 voix

 

Deux constats évidents s’imposent. Le premier, c’est qu’à défaut de vote sur deux candidatures pour le poste de 1er secrétaire (ce que pour ma part je regrette), il n’est pas difficile de deviner ce qu’eut été le résultat. Et le second constat, précisément, c’est qu’à Wattrelos, il y a une 1ère secrétaire à l’assise solide et claire : Dany Cuchère (92 % des votants !).

 

Bravo Dany, et bonne route ! Je suis avec toi.

 

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 11:35

ZSP.jpgC’était l’un de mes engagements prioritaires des élections législatives : obtenir que, parmi les zones de sécurité prioritaire que, conformément à son programme, François Hollande envisageait de créer, une ZSP puisse être mise en place à Wattrelos-Roubaix !

 

Dès le 18 mai, j’écrivais à Manuel Valls, le nouveau ministre de l’intérieur, le jour même de sa prise de fonction, pour lui en faire la demande ; je l’ai vu ensuite à l’Assemblée pendant la session d’été avant qu’il ne me reçoive, personnellement, avec Richard Olzewski, mon suppléant, dans son bureau place Beauvau, pour plaider à nouveau ma demande, détailler les quartiers et ce que pourrait être le contenu de cette ZSP.

 

Je n’avais guère de doute, depuis cet entretien, sur l’aboutissement de ma demande, et j’en avais informé Pierre Dubois, maire de Roubaix, avec qui je suis, depuis mon élection, en étroite relation sur toutes ces questions. Mais tant que l’annonce officielle n’était pas faite, mieux valait ne pas en dire plus.

 

Eh bien, c’est fait ! Le Cabinet m’a informé bien sûr, de la part du ministre, que le ministre officialiserait aujourd’hui une liste de nouvelles zones de sécurité prioritaire. Et parmi celle-ci, comme convenu, y figure une ZSP pour Wattrelos-Roubaix-Tourcoing !

 

Tant mieux car c’est un message fort pour nos concitoyens que l’Etat ne les laisse pas, ne les laissera plus tomber.

 

Car qu’est-ce qu’une ZSP ? Cela signifie, je l’espère, la fin de la saignée dramatique que nos effectifs de police ont subi depuis 2007 ! Les départs (retraites, mutations) devraient être au moins remplacés, voire les effectifs renforcés selon bien sûr le rythme national de créations de postes. En tout cas, cela devrait finir de baisser : il était temps !

 

Même chose pour les crédits budgétaires de fonctionnement qui devraient arrêter d’être amputés. Et les interventions de droit commun des autres ministères (éducation, jeunesse, affaires sociales, logement, ville…) devraient y être également priorisées.

 

Enfin, de nouveaux dispositifs, auxquels le Ministère de l’intérieur travaille, devraient renforcer la panoplie d’interventions possibles de l’Etat.

 

Reste maintenant à en préciser les périmètres définitifs. J’y travaillerai, notamment avec le préfet. A Wattrelos, le quartier de la Mousserie, au minimum, fera partie du périmètre.

 

Cette ZSP est une bonne nouvelle, pour faire plus et faire mieux pour la sécurité de nos habitants. Cette annonce pour Roubaix et Wattrelos est d’évidence une conséquence de l’élection législative de juin ! Depuis mon retour à l’Assemblée, en sus de mes fonctions nouvelles à la commission des finances, je me suis beaucoup mobilisé pour le réengagement du dossier de la maternité de Roubaix, le déblocage de la reconstruction du pavillon Saphir à l’hôpital de Wattrelos, et la reconnaissance d’une ZSP pour Wattrelos et pour Roubaix. Ces dernières semaines me le confirment : ce travail a été entendu.

 

Repost 0