Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 13:18

Ce midi, Roubaix connait une visite ministérielle : Jean-Marie Bockel, Secrétaire d’Etat à la Justice vient visiter l’Ecole Nationale de Protection Judiciaire de la Jeunesse. Il est accompagné du Préfet de Région, de la 1ère Présidente de la Cour d’Appel de Douai, du Procureur Général de la Cour, et du Procureur de Lille. Les deux députés de Roubaix sont, évidemment, aux côtés du maire, pour accueillir, républicainement, le ministre.visite-JM-Bockel.jpg

Dirigée par Jean-Pierre Valentin, l’ENPJJ est une école de formation initiale et continue, s’appuyant sur 9 pôles territoriaux dans toute la France (et 2 outre-mer). Elle emploie 160 personnes (dont 70 à Roubaix), et aura formé, au titre de la formation continue, 6000 personnes en 2009, et accueille 500 personnes en formation initiale (3 promotion d’éducateurs et 2 de directeurs). Elle dispose d’un Centre de documentation qui est le plus grand d’Europe. L’école se veut plutôt d’application, et veille à mettre ses élèves au contact du terrain. Elle a, par ailleurs, dans ses murs une « classe préparatoire intégrée » (d’une vingtaine d’élèves) pour préparer les concours administratifs.

Au terme de la visite, en amphithéâtre, J.M. Bockel a rencontré les 162 éducateurs stagiaires et 18 directeurs stagiaires, soulignant leur motivation pour ce métier « dur, complexe, de remise en cause permanente de soi », et que c’est « une mission », « une très belle aventure des temps modernes ». Il estime que c’est « une mission de service public plus que jamais essentielle à notre contrat social ».

Le ministre n’a pas manqué, évidemment, d’évoquer les réflexions qu’il conduit dans le cadre de la mission sur la délinquance juvénile que lui a confiée le Président de la République, et sur laquelle se tiendront le 14 octobre des Assises à la Cour d’Appel de Paris.

Ce type de visite (en période de pré-remaniement ministériel…) ne porte pas d’annonces, on s’en doute. De plus, ancien avocat, Jean-Marie Bockel est homme habile dans ses déclarations, car qui peut ne pas être d’accord avec lui lorsqu’il dit, devant les étudiants, par exemple :

« Le travail de prévention de la délinquance ne peut porter ses fruits que si la référence à la loi, à la règle commune, à la sanction sont possibles… »

  • « N’attendons pas tout de la loi… »

  • « Si on regarde notre jeunesse avec crainte, on prépare mal l’avenir ». « Le jeune se construit entre l’amour et la loi »…

Sauf… qu’il y a loin entre le discours, et les décisions d’un gouvernement qui réduit les financements des associations, qui baisse les dotations des collectivités locales, et qui supprime encore – 16.000 postes dans l’éducation nationale… réduisant ainsi dramatiquement les moyens de tous les acteurs qui interviennent pour éduquer, former, accompagner la jeunesse ! Or, l’action première pour nos jeunes, c’est quand même celle-là… et elle est en grave danger !

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires