Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Lire, avec Luc Veroone, l'histoire de la Vieille place et de Pierre Catteau
    Arrivé à 18 mois à Wattrelos en 1955, (lorsque ses parents, roncquois d’origine, reprennent la pâtisserie Wagon au 75 rue Pierre Catteau), Luc Veroone a repris l’affaire familiale bien connue de la rue Pierre Catteau en 1985, et c’est l’histoire d’une...
  • Logement, SIA rue Jules-Guesde, ça se termine !
    Que de changements en un an ! L’été dernier, je visitais le chantier que la société SIA Habitat avait lancé au 136 rue Jules Guesde, sur le site de l’ancienne usine Dubar-Warneton. Il ne s’agissait à l’époque que de mouvements de terre, laissant toutefois...
  • Le foyer médicalisé accueillera ses pensionnaires en janvier 2018, enfin !
    Parmi les dossiers que j’ai voulu impulser quand je suis devenu maire en 2000, celui-là me tient particulièrement à cœur, et même s’il fut particulièrement long et complexe à faire aboutir, je ne boude pas ma satisfaction que l’ouverture de ce nouvel...
  • Le quartier du Touquet aura sa salle de sports à la rentrée !
    Elle sera prête à accueillir les sportifs fin septembre : la salle de sport du Touquet Saint-Gérard, rue de Boulogne, est en voie d’achèvement, et sa conception, boisée et colorée, est novatrice et agréable à l’œil. Sa construction a débuté au mois de...
  • Tourcoing-Beaulieu, ça y est, on ouvre !
    C’est le grand chantier de voirie 2016-2017 : la liaison Tourcoing-Beaulieu, dite Habitat-Travail, s’achève officiellement ce matin dans sa partie située la plus à l’est, c’est-à-dire à Beaulieu. J’ai le plaisir de procéder symboliquement, en compagnie...
  • Centres aérés 2017 : même pas peur !
    Les centres aérés, cela ne se raconte pas, cela se visite ! C’est ce que, comme chaque année, je fais ce matin en compagnie de mes collègues élus, notamment mon Adjointe en charge des activités périscolaires, Sylvie Zaïdi, qui fête ce jour son anniversaire...
  • 14 juillet : besoin de rien, envie de fête !
    Le 14 juillet à Wattrelos, c'est d'abord une belle fête populaire qui a trouvé son espace et son public depuis qu'elle s'est installée au cœur du parc urbain. Bravo à mon Adjointe aux Fêtes, Michèle, et aux services techniques et de police pour l'organisation,...
  • Au Congrès, Emmanuel Macron, en Chef de l'Etat !
    Volontiers lyrique et philosophique, en réunissant le Congrès à Versailles, le Président de la République a rempli son rôle de Chef de l’Etat : donner le cap ! Préciser les principes d’actions, et les méthodes. Il n’est pas le gouvernement du quotidien,...
  • Conseil municipal (2) : Un compte 2016 de belle tenue !
    Conforme au Compte de gestion du Comptable public, le Compte Administratif récapitule l’ensemble des dépenses et des recettes de l’année 2016 : il est en quelque sorte le « compte d’exploitation » de la ville de l’année écoulée. Et après la soudaine dégradation...
  • Conseil municipal (1) : Hommage à Simone Veil
    Ce vendredi 30 juin, à l’Hôtel de Ville se sont tenus deux Conseils municipaux, le premier étant destiné à la désignation des délégués supplémentaires en vue de l’élection des sénateurs le 24 septembre prochain. J’ai en revanche ouvert le second Conseil,...
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 14:02

M-Valls-au-groupe-socialiste.jpgEn accueillant le nouveau Premier ministre au groupe socialiste, ce matin à l’Assemblée nationale, Bruno Le Roux, président du groupe, a mis en avant deux mots : cohérence et cohésion, et même solidarité (« il n’y a pas de groupe sans solidarité ! »). Et a donné avec force l’enjeu : « L’obligation de réussir » !

 

Le Premier ministre, Manuel Valls, a d’abord salué le travail accompli par Jean-Marc Ayrault, et est revenu sur le « traumatisme électoral récent, avec le sentiment d’injustice de  nombre d’élus : crise de confiance, doutes sur l’action et déceptions, des mécontentements, une très grande attente, pour des résultats pour chômage, pouvoir d’achat, trop-plein sur la fiscalité, insécurité, parce que notre manière de gouverner n’était pas à la hauteur de ce qui était attendu… Prenons le temps pour analyser les raisons profondes de ces mauvais résultats électoraux.

 

Mais il faut aller de l’avant pour dépasser cette épreuve. Nous ne pouvons pas courber la tête, baisser les yeux face à la Droite. Elle a gagné des villes, des intercommunalités. Nous n’avons plus le temps d’attendre : il nous faut reconquérir la confiance d’un électorat morcelé. Les Français veulent des résultats, vite ! Il y a une très grande attente ; comment y répondre ?

 

Ce sursaut ne peut être que collectif.

 

Une majorité divisée, c’est organiquement un gouvernement affaibli. Nous devons plus que jamais lier notre destin. Car il n’y a pas d’autre choix. Le Président a été élu pour cinq ans, la majorité est élue pour cinq ans : ils sont liés.

 

Faisons attention : je ne crois pas qu’il y a une envie de Droite dans ce pays ! Il faudra être très responsables, assumer collectivement. Mais sur une base de confiance ! Ne cherchons pas le rapport de forces, il est inutile. L’exécutif et le groupe majoritaire sont liés politiquement : je veux instaurer un dialogue nouveau, vif peut-être mais franc ! J’écoute tout le monde, c’est ma responsabilité. Il faut bâtir un engagement, une confiance mutuels. On ne va pas sortir des institutions de la Ve République, mais elles n’ont jamais nié le rôle du groupe majoritaire !

 

Nos valeurs de républicains, de Gauche, de socialistes nous unissent.

 

La confiance, c’est d’associer en amont aux projets de lois. Le gouvernement est resserré, compact, pour gagner en efficacité. Moins légiférer pour mieux légiférer, pour que notre action soit visible.

 

Les communistes aussi ont subi une lourde défaite. C’est aussi une leçon de ce scrutin : il n’y a pas d’alternative à gauche !

 

J’aime le débat ! Et je l’ai souvent moi-même provoqué dans le passé. Mais là où je suis, je suis en responsabilité, je suis Premier ministre. La déclaration de politique générale précisera les grandes orientations sur lesquelles le Président de la République est revenu dans son intervention télévisuelle, et celles du pacte de responsabilité et de solidarité.

 

Ces sujets sont tous sur la table : pacte, économie, transition énergétique, priorités à l’école et au logement, débat européen…

 

Fin avril, l’Assemblée nationale sera saisie du programme de stabilité, de la trajectoire des finances publiques, et il y aura un vote : chacun assumera ses responsabilités ! Et en juin, un projet de loi de finances rectificative traduira les économies et les orientations nouvelles.

 

Mon devoir, ma responsabilité, c’est de dire clairement l’orientation : soutenir fortement les entreprises et répondre à la demande de justice sociale. C’est le choix du Président de la République !

 

Les Français attendent une action efficace et visible ! Il faut beaucoup de courage personnel et collectif. Je suis fier de la mission qui m’a été confiée, et je sais quelle est ma responsabilité et celle de mon gouvernement. Mais il n’y a qu’une seule manière de réussir, c’est ensemble ! »

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires