Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
  • Rentrée 2017 : retour aux 4 jours, et poursuite des efforts !
    Comme tous les ans, je suis présent dans les écoles au moment de la rentrée scolaire aux côtés de mon Adjoint à l'éducation, Georges Prpic, de l'Inspecteur de circonscription Jean-Pierre Mollière, du Directeur général des services de la Ville et de plusieurs...
  • Déploiement de la fibre optique FTTH Orange à Wattrelos : ça progresse !
    Conformément au plan France Très Haut Débit visant à développer l’accès à l’Internet rapide, en accord avec la MEL et la ville, Orange déploie le réseau de fibre optique sur la ville. La phase d’installation des armoires du lot 1, qui va permettre de...
  • Alfreda a 103 ans : Très Bon Anniversaire !
    Terrible année que cette année 1914, et, chacun l’ignore encore alors, mais les évènements de l’été vont enclencher une mécanique dramatique : 31 juillet assassinat de Jean Jaurès, 1er août ordre de mobilisation générale en France, 3 août l’Allemagne...
  • Lire, avec Luc Veroone, l'histoire de la Vieille place et de Pierre Catteau
    Arrivé à 18 mois à Wattrelos en 1955, (lorsque ses parents, roncquois d’origine, reprennent la pâtisserie Wagon au 75 rue Pierre Catteau), Luc Veroone a repris l’affaire familiale bien connue de la rue Pierre Catteau en 1985, et c’est l’histoire d’une...
  • Logement, SIA rue Jules-Guesde, ça se termine !
    Que de changements en un an ! L’été dernier, je visitais le chantier que la société SIA Habitat avait lancé au 136 rue Jules Guesde, sur le site de l’ancienne usine Dubar-Warneton. Il ne s’agissait à l’époque que de mouvements de terre, laissant toutefois...
  • Le foyer médicalisé accueillera ses pensionnaires en janvier 2018, enfin !
    Parmi les dossiers que j’ai voulu impulser quand je suis devenu maire en 2000, celui-là me tient particulièrement à cœur, et même s’il fut particulièrement long et complexe à faire aboutir, je ne boude pas ma satisfaction que l’ouverture de ce nouvel...
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 17:32

S'agissant du débat actuel sur la transparence, pour ma part, dans une situation de crise, je pense qu’il faut toujours garder son calme et ne jamais réagir à chaud ! Il faut prendre le temps d’analyser. Et bien mesurer les conséquences des décisions que l’on prend, y compris sur le plan de la vie politique et démocratique.

 

Dans les affaires dite Cahuzac aujourd’hui, Le Pen hier, ou encore Karachi pour la droite, de quoi parle-t-on ? De dissimulation fiscale ou de versements de commissions à l’étranger visant soit un enrichissement personnel, soit à des financements politiques. Tout cela doit être combattu fermement ! Et si le risque zéro n’existe pas, tout ce qui renforcera les échanges d’information entre les banques, la lutte contre les paradis fiscaux et les pouvoirs de contrôle des autorités à la fois bancaires et fiscales va dans le bon sens. La transparence-clé, c’est celle-là ! Le Fisc et ceux qui contrôlent les flux de capitaux doivent avoir la possibilité d’être informés ! De ce point de vue, ce qui est lancé avec fermeté par le Président de la République est tout à fait pertinent.

 

En revanche, montrer du doigt les hommes politiques comme on a tendance à le faire ces jours-ci, cela va beaucoup trop loin ! C’est fondamental dans une démocratie que l’on puisse avoir confiance dans ses gouvernants. Douter des élus, c’est insulter 99 % des élus qui, à chaque niveau de responsabilités, passent du temps, sacrifient beaucoup de leur vie personnelle pour leur mandat qu’ils remplissent avec dévouement et dignité ! Donc, attention : mettre tout le monde dans le même sac, c’est inacceptable !

 

Si on veut s’intéresser aux élus - comme à tout citoyen d’ailleurs - qu’est-ce qui est critiquable ? Que faut-il restreindre : les revenus, le patrimoine ou l’enrichissement ? Les revenus sont connus par les  indemnités, et même plafonnés déjà par la loi ! Il faut interdire en revanche, ou réduire sévèrement, les revenus annexes pour ceux qui ont le droit d’exercer des activités complémentaires (avocats d’affaires, professions libérales…), et cela F. Hollande le prévoit. La publication des patrimoines ne fera que jeter en pâture de l’opinion publique les inégalités entre élus, selon leurs activités professionnelles antérieures, et cela n’a donc pas grand sens. En revanche, ce qui doit être surveillé, et combattu, c’est l’enrichissement abusif, celui qui est sans rapport avec le niveau de vie de l’élu : c’est cela que la démocratie ne peut pas accepter ! Exercer une responsabilité ou un pouvoir ne doit pas donner des droits à s’enrichir.

 

Actuellement, la loi oblige les élus à déclarer leur patrimoine en début de mandat et en fin de mandat. C’est très bien ! Il faut qu’une haute autorité ait les moyens de poser des questions sur l’évolution du patrimoine sur la durée du mandat, et de mener des contrôles sur les éléments déclarés. Ça, ce serait efficace et garantirait la démocratie contre ses brebis galeuses.

 

Et s'agissant de la question que m'a posée la presse pour savoir si je serais prêt à rendre public mon patrimoine, ma réponse est claire : oui, le jour où les hauts fonctionnaires, les dirigeants des grands groupes économiques ou de presse publieront le leur ! Ou quand la loi le rendra obligatoire pour tous ! Cette course à la transparence des patrimoines des élus est malsaine. Elle incite au voyeurisme : et pourquoi ne parler que de celui des élus ? Mon patrimoine est sans secret, sans cachette, celui d’un garçon modeste qui n’a hérité de rien, qui n’a jamais investi en actions, jamais fait d’affaires à l’étranger, celui d’un cadre supérieur de la Banque de France qui aime la politique, aime sa ville et qui a toujours financé ses campagnes électorales sur ses deniers personnels ! Mais pour l’heure, comme le président Bartolone nous l’a recommandé, je n’ai pas de raison de publier ce qui m’appartient. De fait, parmi ceux qui me connaissent et vivent près de moi, qui l’ignore franchement ? Mon patrimoine n’a rien d’ostentatoire.

 

En matière d’honnêteté et de probité, je n’ai aucune leçon à recevoir. Quand je suis devenu maire, dans le budget municipal, j’ai mis les frais de mission du maire à zéro ! Je n’ai jamais fait rembourser aucune note de repas, aucune note de frais et je vais même jusqu’à payer sur mes indemnités personnelles les frais d’ avion et d’hôtel quand je pars dans les villes jumelées ! Je suis sans doute le seul maire de l’agglomération, je pense, à avoir pour véhicule de service une voiture d’occasion achetée (4 000 euros !) au rebut des services de l’Assemblée nationale. J’ai deux  comptes bancaires, l’un à la Banque de France, l’autre dans une agence bancaire de Wattrelos. Je gagne ma vie honnêtement (et je la gagne au demeurant nettement moins bien depuis que la politique est mon métier que lorsque j’étais banquier) mais au moins, je fais ce qui me passionne : travailler pour ma ville et pour mon pays ! Et ça, c’est ma principale richesse.

Partager cet article

Repost 0

commentaires