Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 09:20

14-juillet-2014-2.jpgC’est toujours un grand moment que la fête nationale. Pour la nation bien sûr, dans le symbole du défilé militaire parisien, mais aussi pour la Ville de Wattrelos qui, au parc urbain, privilégie moments familiaux et conviviaux autour de la ferme pédagogique, de la dizaine de sympathiques stands de nos associations tenus par des bénévoles (tous aussi sympas !) au podium où, en spectacle cet après-midi, notre choix s’est porté sur des stars 80 bien connues, portées par le film et la tournée du même nom.

 

Elles auront créé l’ambiance, les stars ! Que de monde pour les applaudir, que de mains qui frappent en rythme, quel beau moment.

 

14-juillet-2014-4.jpg 14-juillet-2014-3.jpg


Cela commence fort grâce à Cookie Dingler et sa Femme libérée, repris en rythme par un public déjà conquis. Avec son accent toulousain, Jean-Pierre Mader attaque Disparue, juste avant que William, du groupe Début de soirée, n’évoque « la vie la nuit / de musique en rêve » pour « toi qui sens le bruit de ton cœur qui marque le tempo »…

 

Le public fait les chœurs, et bien des refrains, il est vrai, je les fredonne aussi en chœur. Ainsi, Jean-Pierre Mader recommande de mettre Un pied devant l’autre : « Y a toujours une route (…) / J’mets un pied devant l’autre, sans penser à demain (…) / Y a toujours un rêve (…) / J’mets un pied devant l’autre, sans regarder plus loin ».

 

Et William qui invite à « ranger dans un placard tes idées noires », en chantant « ce refrain qui te plaît », en tapant car « c’est ta façon d’aimer » : le « rythme qui t’entraîne jusqu’au bout de la nuit réveille en toi le tourbillon d’un vent de folie » !

 

Les trois artistes, épaulés par le guitariste Jean-Noël Tichit, jouent et chantent ensemble, s’aventurent ainsi sur un medley de Police, un Couleur café de Gainsbourg, AC/DC, Bob Marley, et invitent à danser Le jerk de Thierry Hazard ! Ca bouge, ça danse parmi les 2 500 spectateurs, et cela explose littéralement quand Mader entonne Macumba !

 

Moments de tendresse ensuite, avec Cookie au piano, pour une reprise de Jean-Jacques Goldman : « Vivre des songes, à trop veiller (…) / J’ai beau me dire qu’il faut du temps (…) / Quoi que je fasse, où que je sois / Rien ne t’efface, je pense à toi… ». Reprise ensuite de Marc Lavoine : « Le visage pâle, les cheveux en arrière, et j’aime ça / Tellement si belle, je l’aime tellement si fort / Elle a les yeux revolver / Elle a tiré la première, m’a touché, c’est foutu ». Il est vrai qu’elle est « tellement si femme, je l’aime tellement si fort »…

 

Clin d’œil ensuite à France Gall (Evidemment) pour un hommage à Balavoine : « Y a des silences qui disent beaucoup »… Juste avant la reprise rythmée de Téléphone : « Je rêvais d’un autre monde (… ) / Je rêvais réalité, ma réalité »… Une autre réalité, vécue passionnément par tous ceux qui sont au parc cet après-midi !

 

Et voilà qu’en final, nos trois complices reprennent sous l’accompagnement du public leur tube initial : « Etre une femme libérée, tu sais ce n’est pas si facile »… Je gage que nombre de celles qui sont ici, mais aussi ailleurs, le pensent !

 

En tous cas, ce fut une bien belle fête et je suis heureux qu’avec l’aide des associations, notre municipalité ait pu mettre cet après-midi du bonheur dans les cœurs : ça aide à vivre aussi !

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article

commentaires