Recherche

Articles récents

  • McDo à Wattrelos, c’est maintenant !
    Depuis plusieurs années, Wattrelos cherche à obtenir la localisation d’une enseigne de restauration rapide sur son territoire. Dès les premières discussions sur l’aménagement d’un éco-parc...
  • Les Copés in deux, tcheu vedettes !
    Ce dimanche après-midi, la salle du CSE est bondée pour le 7e spectacle de la troupe wattrelosienne des Copés in deux, intitulé à juste titre Ch’est pour rire ! Et du rire, il y en a, avec...
  • Un mur végétal au Laboureur !
    Quoi de plus naturel a priori que dans un quartier au nom aussi champêtre – le Laboureur – on trouve un mur végétal ? Certes, mais l’affaire n’a pas été si simple…  ...
  • La nouvelle LFR 2014 en commission !
    Ce midi, à la sortie du conseil des ministres où ils venaient de présenter le texte, Michel Sapin et Christian Eckert, ministre des finances et secrétaire d’Etat au budget, ont été reçus à...
  • Salut l'artiste ! Adieu Christian !
    Ce matin, je suis bien triste dans ma voiture qui m’amène prendre mon tgv : Christian Adam nous a quittés ce lundi 10 novembre.   Chanteur romantique des...
  • Que vive la Paix !
    Le 11 novembre est toujours, à Wattrelos, commémoré avec solennité. En ce centième anniversaire du déclenchement de la première guerre mondiale, notre commune a accordé une importance...
  • Forum urbain : je défends Wattrelos et Roubaix !
    Ce jeudi matin, je reprends tôt le train car, avec mon adjointe aux politiques contractuelles, Myriam De Smedt, je participe au 14e forum des projets urbains au Palais des Congrès, porte...
  • C'était promis : Christian Hutin au GADE !
    C’était un engagement que j’avais pris auprès de Paul Destailleur et des demandeurs d’emploi du GADE de Roubaix : une réunion de travail dans leurs locaux avec Christian Hutin,...
  • Une question parue au J.O.
    Ce matin, le Journal Officiel publie la question écrite que j'ai posée à la secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique, chargée du commerce, de...
  • Un ministre pour notre salon du commerce !
    La dernière fois qu’un ministre était venu inaugurer notre salon commercial, c’était en 2001 (François Patriat, alors secrétaire d’Etat au commerce et à l’artisanat du gouvernement...
Liste complète

Syndication

  • Flux RSS des articles

Samedi 1 septembre 2012 6 01 /09 /Sep /2012 14:52
- Publié dans : Maire de Wattrelos

liberation-wattrelos.jpgCe samedi matin, entouré d’élus et de représentants des sociétés patriotiques, je dépose une gerbe de fleurs aux monuments aux morts des cimetières du Crétinier et du Centre. Pour qu’on se rappelle. Pour qu’on se souvienne. Pour que jamais on n’oublie que la liberté retrouvée en 1944 avait été gagnée au prix du sang de bien des Wattrelosiens, vers qui ces instants de recueillement sont surtout tournés.


En passant en revue les tombes de plusieurs d’entre eux, en m’inclinant devant les monuments, en écoutant retentir la sonnerie aux morts, je me souviens de cette photo, tirée de l’étage des anciens Ets Piat, rue Carnot, où l’on voyait, enfin, blindés et militaires allemands repartir vers la Belgique… De là où, 4 ans plus tôt, ils étaient arrivés.


En 1944, c’était le samedi 2 septembre : la ville était débarrassée de la couleur vert de gris.


Venant du Saint-Liévin, un camion retardataire de la Wehrmacht traverse la ville à vive allure. C’est la dernière image que donne aux Wattrelosiens l’armée du IIIe Reich ! Les seuls Allemands restant à Wattrelos sont ceux faits prisonniers par les FFI et le WO. Vers 16h, un prisonnier allemand est conduit à l’école Saint Joseph où il rejoint dans une salle de classe quatre autres prisonniers. Tous les cinq seront conduits en camionnette à Lille.


A l’Hôtel de ville se réunit le comité local de libération, sous la présidence du socialiste Jules Deldalle. Comptant une dizaine de membres, il est composé de délégués des différents courants politiques qui ont contribué à la libération du territoire. Il siègera jusqu’au 5 novembre et sera remplacé par une délégation municipale de 21 membres qui, sous l’autorité du socialiste Louis Dornier, administrera la commune jusqu’aux élections municipales d’avril 1945.


En ce premier samedi matin de septembre 1944, Wattrelos avait retrouvé sa liberté !


68 ans plus tard, Wattrelos n’oublie pas…

 

 

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés