Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 14:47

Hier, le Conseil constitutionnel a rendu sa décision sur la loi dite loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure ou LOPPSI 2. Et décision inédite : il a censuré 13 dispositions ! Cela montre combien, avec mes collègues socialistes, nous avons eu raison de dénoncer l'incompatibilité de cette loi avec les valeurs et les principes de notre pacte républicain !

 

  • 16e loi sur la sécurité adoptée en 7 ans par cette même majorité, cette loi n'est ni d'orientation, ni de programmation, ni de performance ! En réalité, ce texte :

  • veut encore durcir l'arsenal juridique répressif... jusqu'à la violation des libertés publiques d'où la censure du Conseil constitutionnel sur ce texte !

  • traduit l'impuissance de cette majorité à résoudre les problèmes de sécurité : la délinquance n'a pas reculé !

  • cherche à amorcer une privatisation des fonctions régaliennes de l’Etat ;

  • est une réforme en trompe l'œil, cette Majorité organisant la pénurie des moyens dévolus à la sécurité, comme à l'ensemble des services publics : 9 000 postes ont ainsi été supprimés depuis 2002 dans la police nationale et la gendarmerie, et cela ne va pas s'arrêter. Est en effet programmée la suppression de 4 000 postes dans la première, et 3 000 dans la seconde.

 

Aussi, la censure du Conseil constitutionnel devrait, si le Gouvernement et sa majorité en prenaient la pleine mesure, être l'occasion de repenser la politique publique de sécurité en France. Et cela parce que les 13 articles censurés malmenaient des protections constitutionnelles essentielles relatives à la justice pénale des mineurs, déséquilibraient l'édifice entre sauvegarde de l'ordre public et droits et libertés, ou méconnaissaient le principe de nécessité des délits et des peines.

 

  • Au contraire, pour notre part, avec mes collègues socialistes, nous ne souhaitons pas un texte de plus, le code pénal français étant aujourd'hui devenu l’un des plus sévères d’Europe. Et pour quels résultats ? Pour une sécurité efficace, on a plus besoin de moyens que de textes supplémentaires. Nous proposons ainsi :

  • une présence policière accrue auprès de la population ;

  • la réorganisation des forces de sécurité qui combine moyens humains, investigation et proximité ;

  • la restauration de la cohérence de toute la chaîne pénale (police, justice, administration pénitentiaire, maires) gravement affaiblie par les attaques répétées du président de la République contre les autorités régaliennes de l’Etat (juges, policiers, éducateurs…), et surtout par les purges sévères de moyens imposées à nos écoles, à nos commissariats et à nos tribunaux.

Cela se traduit par un pacte national de protection et de sécurité publique impliquant:

  • notamment une présence quotidienne sur le terrain en portant l'effectif des gendarmes à 100 000 et celui des gardiens de la paix à 105 000 ;

  • la protection en priorité des plus vulnérables, avec la création d'une police des quartiers déployée dans des zones de sécurité prioritaire ;

  • une meilleure efficacité sécurité-justice, avec des cycles communs de formation initiale ;

  • de nouveaux moyens d'agir contre la récidive avec le recours à des centres de discipline et de réinsertion ;

  • une plus grande proximité, avec de nouveaux pouvoirs d'action pour les élus locaux ;

  • une police au service du public, qui rende compte de son action.

 

 

Pour voir la liste des dispositions censurées par le Conseil constitutionnel, LOPPSI 2 - cliquer ici - mars 2011cliquez ici.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires