Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 16:28

Manif urgences 1Le slogan exact est : « Sauver l’hôpital, pour notre population, c’est capital ! ». On le doit au docteur Bruno Sivery, cardiologue wattrelosien bien connu, avec qui je défile ce matin dans les rues de Wattrelos, en compagnie d’Anne Duquesnois, mon Adjointe à la santé et médecin à l’hôpital, de nombreux élus wattrelosiens, du maire de Leers Jean-Claude Vanbelle et de ses adjoints, de tous les médecins et membres du personnel du centre hospitalier wattrelosien, des organisations syndicales unanimes, mais aussi de tous les Wattrelosiens qui ont souhaité se joindre au cortège afin de défendre le service des urgences de notre hôpital.

Manif urgences 3 Manif urgences 4

Manif urgences 6Une  foule impressionnante (plus de 500 personnes !) est en effet rassemblée (malgré la période estivale !) pour dire non à la fermeture des urgences de nuit à Wattrelos en octobre, puis de jour au 1er janvier prochain. L’annonce date d’il y a maintenant deux semaines. La Direction de Roubaix n’aurait trouvé que cette solution pour remplacer trois de ses médecins urgentistes qui partent en congé maternité ! C’est évidemment inacceptable. Mais il faut chercher des solutions au problème. C’est pourquoi j’ai proposé de réunir médecins, salariés, direction, élus pour une table ronde dans la salle du conseil municipal après la manifestation.

 

Manif urgences 2Comme je le dis dans mon propos introductif aux différentes prises de parole, la manifestation de ce matin est un premier geste, un premier cri ! Tous ensemble, nous voulons dire notre attachement à l’existence des urgences wattrelosiennes, complémentaire de celles de Roubaix, à notre hôpital que je me refuse à considérer comme petit, et marteler que nous ne servirons pas de variable d’ajustement pour un problème d’effectif roubaisien !

 

Trois éléments de contexte me paraissent devoir être soulignés.

  • D’abord, nous devons nous battre pour que cesse l’inadmissible réflexe du SAMU, des ambulanciers et des pompiers de Roubaix et Tourcoing d’amener quasi systématiquement les patients chez qui ils interviennent vers les urgences de Roubaix ou de Tourcoing ! Je le dénonce depuis des mois et je sais de quoi je parle pour l’avoir vécu personnellement à trois reprises. Les témoignages sont nombreux et ils convergent tous ! Alors qu’on ne vienne pas me dire qu’il n’y a pas de passage suffisant à Wattrelos ! D’ailleurs, notre table ronde tord le cou à cette manipulation qu’il n’y aurait que 3 à 4 passages par nuit à Wattrelos ! La réalité est claire : à Wattrelos, de 17 h à 20 h, il y a 3 102 passages par an (soir 8,5 passages par jour !) ; de 20 h à 8 h, plus de 2 500 passages par an (soit en moyenne 7 personnes !). Ce qui veut dire que de 17 h à 8 h, aux urgences de Wattrelos passent en moyenne plus de 15 personnes ! Soit 1/3 de l’activité totale du service.
  • Ensuite, force est de constater que la décision de condamner les urgences de Wattrelos n’a fait l’objet d’aucune concertation ! Pas un coup de fil, pas une réunion à ce sujet ! Dans ces conditions, à quoi sert la communauté hospitalière de territoire Roubaix-Tourcoing-Wattrelos ?
  • Enfin, en tant que maire et président du conseil de surveillance du centre hospitalier wattrelosien, je maintiens que 80 % des patients admis aux urgences à Wattrelos peuvent continuer à y être pris en charge ! La grande majorité des pathologies est compatible avec le plateau technique sur place. Et après être passé par les urgences, le patient peut être admis au service de soins continus, puis en médecine… Un parcours de santé dont on comprend bien qu’il serait mis en péril s'il manquait la première étape : les urgences !

Tour à tour, mon Adjointe Anne Duquesnois, puis les docteurs Caparros, Babé et Sivery, puis le directeur de l’hôpital lui-même, Laurent Barret, le confirment : ces urgences, qui gèrent 13 000 entrées annuelles (chiffre stable) sont nécessaires pour désengorger Roubaix, assurer les examens complémentaires qu’on n’a pas toujours la capacité de proposer ailleurs, permettre surtout à nos aînés et aux plus démunis qui n’ont pas de moyen de transport de bénéficier d’un lieu d’accueil de proximité. Le service a une vocation humaine, sociale, ne l’oublions pas ! Comme le souligne avec bon sens Marie-Anne Babé : à Wattrelos, qui va prendre le bus pour se rendre aux urgences à Roubaix, puis reprendre les transports en commun quand il en sortira en pleine nuit ? Une enquête récente l’atteste : près de la moitié des patients accueillis à Wattrelos (ils viennent de Wattrelos mais pas seulement : Leers, Lys, Hem…) placent la proximité en tête de leurs critères !

 

En ce qui me concerne, je me suis déjà beaucoup battu pour que le centre hospitalier conserve une direction autonome. Je relance le combat, en compagnie du corps médical qui se dit prêt à se mobiliser pour l’accueil de nuit (un signal fort !) pour garder nos urgences. Pas question d’accepter leur fermeture, ni en octobre ni en janvier !

 

Pour lire la motion approuvée par tous les partenaires de cette manifestation, cliquez ici. Elle a été adressée dès cet après-midi au directeur général de l’ARS, au préfet de région et au cabinet de la ministre des affaires sociales. Et n’oubliez pas, si ce n’est déjà fait, de venir signer la pétition dans le hall de la mairie !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article

commentaires