Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 14:22

C.-Adam-1.jpgCe matin, je suis bien triste dans ma voiture qui m’amène prendre mon tgv : Christian Adam nous a quittés ce lundi 10 novembre.

 

Chanteur romantique des années 70, Christian était un artiste à la voix très caractérisée, assez veloutée dont la douceur des liaisons phoniques illustrait parfaitement les textes et mélodies de ses chansons à succès. Toujours, il chantait l’amour, la tendresse, la douceur de vivre à deux, la promesse des lendemains heureux…

 

La Belgique le connaissait Chris Eden à la fin des années 60, la France le découvre Christian Adam dans les 70's, notamment en 1973-74 où, à la radio, sur les plateaux télé, on n’entend et on ne voit que lui. Moi qui suis peu sorti en boîte dans mon adolescence (travail scolaire et fermeté de l’éducation parentale obligent), je me souviens de quelques dimanches après-midi au Dancing du Parc où les slows (superbes) de Christian Adam étaient incontournables : dès les premières notes, les couples de danseurs se formaient au milieu de la piste. Aujourd’hui encore, dans nos clubs, dans les banquets (hier encore à celui du 11 novembre !), ses mélodies sont reprises en c(h)oeur !

 

En 1973, ce fut Si tu savais combien je t’aime (« comme c’est bien d’être amoureux car la vie n’est plus la même quand on peut la vivre à deux ! »). S’il y eut aussi Je n’ai jamais rencontré (« de fille aussi jolie que toi ! »), toujours en 1973, Tu sais si bien dire je t’aime (« toi, mon seul amour, je t’aime ! ») s’impose de longues semaines à la tête des hits de cet été-là.

 

L’année 1974 poursuit l’envolée de l’artiste, avec sa proclamation : Aimer, je veux t’aimer (« comme on n’aime qu’une fois, et ne vivre que pour toi ! »), avant qu’il ne précise en 1975 : Viens chez moi et qu’en 1978, il ne revienne à nouveau sur le devant des classements, avec Baby, oh I love you.


Depuis, Christian n’avait pas cessé de tourner, en France et en Europe. Il aimait chanter, sourire, toujours proche de ce public qu’il aimait tant. Un grave accident de la circulation l’avait éloigné de très longs mois et l’avait fait beaucoup souffrir. Mais il s’était battu et, au prix d’efforts surhumains, il était parvenu à revenir, dans son métier et sur scène. Par l’espièglerie de mon ancien adjoint aux fêtes, qui savait combien je l’appréciais (et tant de Wattrelosiens aussi !), il avait chanté au banquet du Nouvel Age en décembre 2009 et était à mes côtés au carnaval 2010 (ph. ci-dessous).

 

adam4-copie-1.jpg adam2.jpg C.-Adam_2.JPG

 

C’était un chanteur talentueux, un vrai artiste, en même temps qu’un homme simple, gentil, proche de son public et qui aimait les gens. Dans le show-biz, ce qu’il aimait, ce n’était pas le strass et les paillettes mais les gens qu’il rencontrait. Son bonheur, c’était de voir combien, 30, 40 ans après, le public chantait encore avec lui ses inusables chansons. Il aimait la vie, il aimait donner du bonheur, il aimait faire rêver, il aimait chanter l’amour, il en était un mélodieux conteur…

 

Oui, j’étais fan et je le reste. Dans ma voiture, il y a toujours un CD de Christian ; nous étions amis. Je suis très peiné aujourd’hui. Chante longtemps encore, Christian, au paradis des chanteurs, tu nous as donné ici tant de moments heureux…


Partager cet article

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article

commentaires