Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 10:42

Cet après-midi, à la commission des finances, nous auditionnons les deux co-présidents de la commission chargée de réfléchir au grand emprunt, à savoir Michel Rocard et Alain Juppé.

 

Tous deux rappellent très vite qu’ils ne sont pas enthousiastes face à ce grand emprunt, et même comme le dit Alain Juppé, « nous ne sommes pas les inventeurs du grand emprunt ». Mais de préciser immédiatement : « Nous n’avons pas à savoir s’il est opportun, mais de faire en sorte qu’il soit utile ». On a connu discours plus enthousiaste, en effet !

 

Les intervenants soulignent que l’idée est que ce soit un emprunt « pas comme les autres », et qu’on ne doit pas oublier la situation des finances publiques. Et tous deux de dire que « cet emprunt n’est utile que s’il s’accompagne d’une volonté politique forte de rétablir les finances publiques ».                 

 

L’innovation, elle doit se faire sur la nature des dépenses (doit exclure les dépenses de fonctionnement récurrentes) et sur les modalités de l’emprunt (« Il faut éviter d’abonder les lignes budgétaires des ministères » !). Ils suggèrent que la moitié des propositions repose sur des dotations en capital, prêts participatifs ou en avances remboursables.

 

La fourchette devrait être entre 20 et 40 milliards d’euros. Quant à savoir s’il faut faire appel à l’épargne publique ou aller sur les marchés, « il appartient au Président de la République de le dire »… Mais nos deux intervenants observent avec malignité que la première solution coûterait plus cher que la seconde !

 

Quant à l’affectation des sommes, le « fil conducteur » doit être de « contribuer à accélérer l’évolution vers un nouveau modèle de développement par la recherche et l’innovation ». La Commission devrait retenir deux axes transversaux : l’effort sur l’enseignement supérieur et la recherche ; le financement de la PME innovante. Et cinq thématiques : économie numérique, réseaux et infrastructures ; énergies nouvelles et renouvelables ; sciences du vivant (santé, biotechnologies) ; ville durable et territoires (mobilité, amélioration de la performance énergétique) ; véhicules du futur.

 

Voilà, de manière synthétique, les éléments de présentation de ce grand emprunt tels qu’ils nous ont été présentés à la commission des finances. Ce qui est intéressant, c’est d’entendre la conclusion de Michel Rocard, soulignant que « la France est dangereusement endettée », et espérant que « cet emprunt n’ait pas de successeur ! », car « la dette française atteint des niveaux redoutables ».

 

C’est ce qu’en effet, je démontrerai dans quelques jours en publiant mon rapport spécial sur les engagements financiers de l’Etat.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires