Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • 14 juillet : besoin de rien, envie de fête !
    Le 14 juillet à Wattrelos, c'est d'abord une belle fête populaire qui a trouvé son espace et son public depuis qu'elle s'est installée au cœur du parc urbain. Bravo à mon Adjointe aux Fêtes, Michèle, et aux services techniques et de police pour l'organisation,...
  • Au Congrès, Emmanuel Macron, en Chef de l'Etat !
    Volontiers lyrique et philosophique, en réunissant le Congrès à Versailles, le Président de la République a rempli son rôle de Chef de l’Etat : donner le cap ! Préciser les principes d’actions, et les méthodes. Il n’est pas le gouvernement du quotidien,...
  • Conseil municipal (2) : Un compte 2016 de belle tenue !
    Conforme au Compte de gestion du Comptable public, le Compte Administratif récapitule l’ensemble des dépenses et des recettes de l’année 2016 : il est en quelque sorte le « compte d’exploitation » de la ville de l’année écoulée. Et après la soudaine dégradation...
  • Conseil municipal (1) : Hommage à Simone Veil
    Ce vendredi 30 juin, à l’Hôtel de Ville se sont tenus deux Conseils municipaux, le premier étant destiné à la désignation des délégués supplémentaires en vue de l’élection des sénateurs le 24 septembre prochain. J’ai en revanche ouvert le second Conseil,...
  • Ecole sur 4 jours : Wattrelos y est favorable, dès septembre 2017 !
    Le nouveau Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer l’a affirmé : un décret sera publié très prochainement afin de permettre aux communes de se prononcer sur l’organisation de la semaine d’école sur leur territoire. A Wattrelos, la réponse...
  • Elections : C. Osson en tête, à Wattrelos et à Roubaix !
    Longue journée que ce dimanche électoral. Longue parce que, ça y est, ce 1er tour amorce concrètement le processus de ma succession comme Député de la 8e circonscription : dans dix jours, après cette vie intense le jour, la nuit, ces week-ends inexistants,...
  • Un député c'est un acteur local !
    Je suis toujours surpris de voir que certains considèrent que la fonction d’un député n’est que de faire des lois : c’est loin d’être uniquement le cas ! Le député a aussi un rôle local, c’est un acteur de territoire important. C’est même à mes yeux sa...
  • Législative : amis et camarades, soyons tous responsables !
    Je n’ignore pas, bien sûr, les aigreurs et les amertumes qui suivent les décisions qui tranchent un processus de désignation d’un candidat aux élections. Faire un choix, c’est nécessairement faire des mécontents, dont certains peuvent avoir, légitimement...
  • Je choisis Wattrelos !
    En 2012, on s’en souvient peut-être, c’est le 10 mai que j’avais annoncé ma candidature aux élections législatives. La loi sur le cumul des mandats interdit à partir de 2017 le cumul d’un mandat parlementaire, député ou sénateur, et d’un exécutif municipal,...
  • Victoire 39-45 : soyons donc européens, en frères !
    Au lendemain du 2ème tour d’une élection présidentielle où l’extrême-droite aura été présente, la commémoration de la victoire sur l’Allemagne nazie en 1945 ne peut que se tenir avec gravité, en sus de la solennité et du respect de la cérémonie. Au cimetière...
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 16:04

img1903-copie.JPGMaintenant que l’été est terminé, quelles sont les priorités de l’équipe municipale que je conduis pour les mois qui viennent ? Faire avancer la ville évidemment, tout en maîtrisant nos finances (c’est essentiel !), et en faisant face à des questions d’actualité.

 

> Faire avancer la ville, c’est évidemment poursuivre le programme municipal. Les élections ne sont passées que depuis six mois et, on peut le souligner, le programme municipal avance à marche forcée ! Je l’ai dit, tous les gros dossiers sont engagés avec nos partenaires : la liaison routière Tourcoing-Wattrelos, tant côté LMCU que Conseil général ; le centre-ville, c’est parti ; pour les friches industrielles, la démolition des emblématiques filatures du Saint-Liévin sera finie au printemps 2015 ; à Beaulieu, pour l’ANRU 1, ça se termine, et pour l’ANRU 2 le dossier se prépare et se négocie, comme le contrat de ville…

 

> Bien sûr, cette rentrée s’ouvre aussi dans un contexte financier national particulier, celui d’une croissance faible, et de déficits et d’un chômage élevé. Les collectivités locales sont appelées au redressement des finances publiques, et nous devons en tenir compte car nos recettes vont baisser. D’où la nécessité de maîtriser nos finances.

 

Je lis que, çà et là, dans des communes alentour, des municipalités doivent réviser leur programme pour cause de redressement national des finances publiques. Nous, à Wattrelos, non ! Car nous, nous l’avions bien dit dans notre programme que « l’argent serait rare » (contrairement à d’autres opposants, véritables « Monsieur Plus », qui promettaient plus de tout... sans avoir l’argent ! Ce n’était que campagne mensongère de candidats inconséquents et irresponsables), et nos propositions se voulaient réalistes.

 

Voilà pourquoi, côté investissement, nous avions anticipé et nous tiendrons nos engagements, avec des investissements adaptés au niveau de remboursements des emprunts ; rien de plus !

 

Sur le fonctionnement, en revanche, nous subissons trois choses : en 2014, nos recettes sont secouées (250 k€ de dotations) et nos dépenses sont obligées (+ 1,2 M€ de dépenses de personnel contraintes), ce qui consomme l’excédent de fin 2013 ; en 2015, 2016 et 2017, baisse de 3,7 Mds € des dotations de l’Etat aux collectivités locales (ce qui nous fera perdre à peu près 400 à 500 k€ de DGF chaque année) ; à partir de 2017, perte de la fiscalité des anciens bâtiments de La Redoute. Tout cela incite à la vigilance, avec un seul mot d’ordre : économies ! Mais aussi savoir dire qu’il faut qu’on arrête de croire que la Mairie peut embaucher ! Il faut parler un langage responsable. Il faudra, dès 2015 : vendre des biens ; réduire toutes les dépenses de gestion et d’intervention (- 10 %) ; stopper la masse salariale ; baisser les subventions (- 5 %) ; ne pas augmenter l’endettement et donc limiter les investissements au volume permis par le remboursement du capital emprunté.

 

> Enfin, s'agissant des questions d’actualité locales, il en est plusieurs qui me préoccupent et vont me mobiliser dans les tous prochains mois.

 

D’abord la hausse très sensible des cambriolages et plus généralement les questions de sécurité : le ministre de l’intérieur devrait venir à Wattrelos mais dans l’actualité terroriste présente, c’est évidemment différé ; je ne renonce pas ! Autre sujet, les Roms : le préfet refuse de donner suite à ma demande d’évacuation du camp des Couteaux : c’est intolérable ! Ce n’est pas possible que ce qui se passe là et dans le quartier continue.

 

Pour la reconstruction de l’aire d’accueil des gens du voyage, c’est certes une obligation légale mais cela ne les autorise pas à faire n’importe quoi ! Les fauteurs de troubles doivent partir !

 

Dans l’année à venir, nous installerons un conseil local des jeunes et les deux conseils de quartiers déjà évoqués dans le programme. Dans nos cimetières, pour faciliter l’accès de nos personnes âgées aux tombes de leurs défunts, on se dotera de véhicules électriques. Enfin, s’agissant de la restructuration des Maisons de l’emploi, je le dis tout net : je ne veux plus payer pour des structures ; l’argent municipal doit d’abord et surtout aller au financement d’actions concrètes pour les demandeurs d’emploi wattrelosiens !


Partager cet article

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article

commentaires

debaere 03/10/2014 16:18


bj m' le maire j'aimerais savoir ce que vous allez faire des petits commerces qui ferme a wattrelos c'est honteux car vous ne vous en soucier pas beaucoup a part les banques  et les agences
immobiliaires et les assurances il n'y a plus grand chose sur wattrelos merci

Dominique Baert 17/10/2014 14:24



Cher Monsieur,


Il faut se méfier des appréciations trop péremptoires, car qu’est-ce qui vous permet de dire que je ne me soucie « pas beaucoup des petits commerces qui ferment à Wattrelos ? » Ce
serait bien long de vous répondre avec exhaustivité mais permettez-moi de vous donner néanmoins quelques précisions :


> d’abord, il est interdit à une Ville d’intervenir dans la vie des commerces, car il y a un principe fondamental de droit qui est la liberté du commerce et de l’industrie : en vertu de
ce principe, les collectivités publiques ne peuvent intervenir ;


> ensuite, vous me parlez des commerces qui ferment… sans évoquer ceux qui ouvrent ! La réouverture du café du Centre est une réussite inespérée. Et de fait, aucune cellule commerciale
n’est vide sur la place ;


> des banques sont sur la place, certes, mais comme partout : si elles y sont, c’est que des commerçants ont vendu leur boutique à une banque ! Et comme je vous l’ai dit, la Ville ne
pouvait intervenir dans cette vente ! Au demeurant, la plupart de ces acquisitions se sont faites avant que je ne sois maire !


> j’attire par ailleurs votre attention sur le lancement du projet de réaménagement du Centre-ville : si on veut des commerces, il faut des clients, et pour avoir des clients, il faut
aussi avoir des habitants qui, par leur pouvoir d’achat, font fonctionner les commerces. C’est la conclusion de toutes les études menées en liaison avec la Chambre de commerce et la Communauté
urbaine. C’est à cette condition que l’on peut attirer des investisseurs, car pour qu’il y ait des commerces, il faut qu’il y ait des commerçants et donc des hommes et des femmes qui ont envie
d’investir. Voilà pourquoi au demeurant, avec le Service économique, nous accompagnons les créateurs pour qu’ils obtiennent les subventions publiques et privées, et les financements bancaires
pour leur permettre de s’installer.


Telles sont, rapidement, quelques remarques que je peux faire à votre interpellation. Mon Adjoint au commerce est, évidemment, à votre disposition si vous souhaitiez poursuivre cette
conversation.


Cordialement,



le député-maire Dominique Baert