Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 16:04

img1903-copie.JPGMaintenant que l’été est terminé, quelles sont les priorités de l’équipe municipale que je conduis pour les mois qui viennent ? Faire avancer la ville évidemment, tout en maîtrisant nos finances (c’est essentiel !), et en faisant face à des questions d’actualité.

 

> Faire avancer la ville, c’est évidemment poursuivre le programme municipal. Les élections ne sont passées que depuis six mois et, on peut le souligner, le programme municipal avance à marche forcée ! Je l’ai dit, tous les gros dossiers sont engagés avec nos partenaires : la liaison routière Tourcoing-Wattrelos, tant côté LMCU que Conseil général ; le centre-ville, c’est parti ; pour les friches industrielles, la démolition des emblématiques filatures du Saint-Liévin sera finie au printemps 2015 ; à Beaulieu, pour l’ANRU 1, ça se termine, et pour l’ANRU 2 le dossier se prépare et se négocie, comme le contrat de ville…

 

> Bien sûr, cette rentrée s’ouvre aussi dans un contexte financier national particulier, celui d’une croissance faible, et de déficits et d’un chômage élevé. Les collectivités locales sont appelées au redressement des finances publiques, et nous devons en tenir compte car nos recettes vont baisser. D’où la nécessité de maîtriser nos finances.

 

Je lis que, çà et là, dans des communes alentour, des municipalités doivent réviser leur programme pour cause de redressement national des finances publiques. Nous, à Wattrelos, non ! Car nous, nous l’avions bien dit dans notre programme que « l’argent serait rare » (contrairement à d’autres opposants, véritables « Monsieur Plus », qui promettaient plus de tout... sans avoir l’argent ! Ce n’était que campagne mensongère de candidats inconséquents et irresponsables), et nos propositions se voulaient réalistes.

 

Voilà pourquoi, côté investissement, nous avions anticipé et nous tiendrons nos engagements, avec des investissements adaptés au niveau de remboursements des emprunts ; rien de plus !

 

Sur le fonctionnement, en revanche, nous subissons trois choses : en 2014, nos recettes sont secouées (250 k€ de dotations) et nos dépenses sont obligées (+ 1,2 M€ de dépenses de personnel contraintes), ce qui consomme l’excédent de fin 2013 ; en 2015, 2016 et 2017, baisse de 3,7 Mds € des dotations de l’Etat aux collectivités locales (ce qui nous fera perdre à peu près 400 à 500 k€ de DGF chaque année) ; à partir de 2017, perte de la fiscalité des anciens bâtiments de La Redoute. Tout cela incite à la vigilance, avec un seul mot d’ordre : économies ! Mais aussi savoir dire qu’il faut qu’on arrête de croire que la Mairie peut embaucher ! Il faut parler un langage responsable. Il faudra, dès 2015 : vendre des biens ; réduire toutes les dépenses de gestion et d’intervention (- 10 %) ; stopper la masse salariale ; baisser les subventions (- 5 %) ; ne pas augmenter l’endettement et donc limiter les investissements au volume permis par le remboursement du capital emprunté.

 

> Enfin, s'agissant des questions d’actualité locales, il en est plusieurs qui me préoccupent et vont me mobiliser dans les tous prochains mois.

 

D’abord la hausse très sensible des cambriolages et plus généralement les questions de sécurité : le ministre de l’intérieur devrait venir à Wattrelos mais dans l’actualité terroriste présente, c’est évidemment différé ; je ne renonce pas ! Autre sujet, les Roms : le préfet refuse de donner suite à ma demande d’évacuation du camp des Couteaux : c’est intolérable ! Ce n’est pas possible que ce qui se passe là et dans le quartier continue.

 

Pour la reconstruction de l’aire d’accueil des gens du voyage, c’est certes une obligation légale mais cela ne les autorise pas à faire n’importe quoi ! Les fauteurs de troubles doivent partir !

 

Dans l’année à venir, nous installerons un conseil local des jeunes et les deux conseils de quartiers déjà évoqués dans le programme. Dans nos cimetières, pour faciliter l’accès de nos personnes âgées aux tombes de leurs défunts, on se dotera de véhicules électriques. Enfin, s’agissant de la restructuration des Maisons de l’emploi, je le dis tout net : je ne veux plus payer pour des structures ; l’argent municipal doit d’abord et surtout aller au financement d’actions concrètes pour les demandeurs d’emploi wattrelosiens !


Partager cet article

Repost0

commentaires

debaere 03/10/2014 16:18


bj m' le maire j'aimerais savoir ce que vous allez faire des petits commerces qui ferme a wattrelos c'est honteux car vous ne vous en soucier pas beaucoup a part les banques  et les agences
immobiliaires et les assurances il n'y a plus grand chose sur wattrelos merci

Dominique Baert 17/10/2014 14:24



Cher Monsieur,


Il faut se méfier des appréciations trop péremptoires, car qu’est-ce qui vous permet de dire que je ne me soucie « pas beaucoup des petits commerces qui ferment à Wattrelos ? » Ce
serait bien long de vous répondre avec exhaustivité mais permettez-moi de vous donner néanmoins quelques précisions :


> d’abord, il est interdit à une Ville d’intervenir dans la vie des commerces, car il y a un principe fondamental de droit qui est la liberté du commerce et de l’industrie : en vertu de
ce principe, les collectivités publiques ne peuvent intervenir ;


> ensuite, vous me parlez des commerces qui ferment… sans évoquer ceux qui ouvrent ! La réouverture du café du Centre est une réussite inespérée. Et de fait, aucune cellule commerciale
n’est vide sur la place ;


> des banques sont sur la place, certes, mais comme partout : si elles y sont, c’est que des commerçants ont vendu leur boutique à une banque ! Et comme je vous l’ai dit, la Ville ne
pouvait intervenir dans cette vente ! Au demeurant, la plupart de ces acquisitions se sont faites avant que je ne sois maire !


> j’attire par ailleurs votre attention sur le lancement du projet de réaménagement du Centre-ville : si on veut des commerces, il faut des clients, et pour avoir des clients, il faut
aussi avoir des habitants qui, par leur pouvoir d’achat, font fonctionner les commerces. C’est la conclusion de toutes les études menées en liaison avec la Chambre de commerce et la Communauté
urbaine. C’est à cette condition que l’on peut attirer des investisseurs, car pour qu’il y ait des commerces, il faut qu’il y ait des commerçants et donc des hommes et des femmes qui ont envie
d’investir. Voilà pourquoi au demeurant, avec le Service économique, nous accompagnons les créateurs pour qu’ils obtiennent les subventions publiques et privées, et les financements bancaires
pour leur permettre de s’installer.


Telles sont, rapidement, quelques remarques que je peux faire à votre interpellation. Mon Adjoint au commerce est, évidemment, à votre disposition si vous souhaitiez poursuivre cette
conversation.


Cordialement,



le député-maire Dominique Baert