Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Lire, avec Luc Veroone, l'histoire de la Vieille place et de Pierre Catteau
    Arrivé à 18 mois à Wattrelos en 1955, (lorsque ses parents, roncquois d’origine, reprennent la pâtisserie Wagon au 75 rue Pierre Catteau), Luc Veroone a repris l’affaire familiale bien connue de la rue Pierre Catteau en 1985, et c’est l’histoire d’une...
  • Logement, SIA rue Jules-Guesde, ça se termine !
    Que de changements en un an ! L’été dernier, je visitais le chantier que la société SIA Habitat avait lancé au 136 rue Jules Guesde, sur le site de l’ancienne usine Dubar-Warneton. Il ne s’agissait à l’époque que de mouvements de terre, laissant toutefois...
  • Le foyer médicalisé accueillera ses pensionnaires en janvier 2018, enfin !
    Parmi les dossiers que j’ai voulu impulser quand je suis devenu maire en 2000, celui-là me tient particulièrement à cœur, et même s’il fut particulièrement long et complexe à faire aboutir, je ne boude pas ma satisfaction que l’ouverture de ce nouvel...
  • Le quartier du Touquet aura sa salle de sports à la rentrée !
    Elle sera prête à accueillir les sportifs fin septembre : la salle de sport du Touquet Saint-Gérard, rue de Boulogne, est en voie d’achèvement, et sa conception, boisée et colorée, est novatrice et agréable à l’œil. Sa construction a débuté au mois de...
  • Tourcoing-Beaulieu, ça y est, on ouvre !
    C’est le grand chantier de voirie 2016-2017 : la liaison Tourcoing-Beaulieu, dite Habitat-Travail, s’achève officiellement ce matin dans sa partie située la plus à l’est, c’est-à-dire à Beaulieu. J’ai le plaisir de procéder symboliquement, en compagnie...
  • Centres aérés 2017 : même pas peur !
    Les centres aérés, cela ne se raconte pas, cela se visite ! C’est ce que, comme chaque année, je fais ce matin en compagnie de mes collègues élus, notamment mon Adjointe en charge des activités périscolaires, Sylvie Zaïdi, qui fête ce jour son anniversaire...
  • 14 juillet : besoin de rien, envie de fête !
    Le 14 juillet à Wattrelos, c'est d'abord une belle fête populaire qui a trouvé son espace et son public depuis qu'elle s'est installée au cœur du parc urbain. Bravo à mon Adjointe aux Fêtes, Michèle, et aux services techniques et de police pour l'organisation,...
  • Au Congrès, Emmanuel Macron, en Chef de l'Etat !
    Volontiers lyrique et philosophique, en réunissant le Congrès à Versailles, le Président de la République a rempli son rôle de Chef de l’Etat : donner le cap ! Préciser les principes d’actions, et les méthodes. Il n’est pas le gouvernement du quotidien,...
  • Conseil municipal (2) : Un compte 2016 de belle tenue !
    Conforme au Compte de gestion du Comptable public, le Compte Administratif récapitule l’ensemble des dépenses et des recettes de l’année 2016 : il est en quelque sorte le « compte d’exploitation » de la ville de l’année écoulée. Et après la soudaine dégradation...
  • Conseil municipal (1) : Hommage à Simone Veil
    Ce vendredi 30 juin, à l’Hôtel de Ville se sont tenus deux Conseils municipaux, le premier étant destiné à la désignation des délégués supplémentaires en vue de l’élection des sénateurs le 24 septembre prochain. J’ai en revanche ouvert le second Conseil,...
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 08:53

Reforme-penale_2.jpgAprès une semaine d’examen en séance publique, cet après-midi, nous votons le projet de loi relatif à la prévention de la récidive et à l’individualisation des peines présenté pour le Gouvernement par Christiane Taubira, Garde des Sceaux.

 

Le président de la commission des lois, Jean-Jacques Urvoas, parle d’un texte à « l’ambition mesurée, aux dispositions modestes, à la vocation tempérée ». Modernisant notre droit pénal, ce texte a un triple objectif : renforcer les droits des victimes ; favoriser l’efficacité de la peine ; et lutter contre la récidive.

 

Reforme-penale.jpgSes principes-clefs sont prévention, sanction, protection et réinsertion.

  • Afin de renforcer les droits des victimes, la loi crée des bureaux d’aide aux victimes dans presque tous les tribunaux de grande instance, véritables permanences d’accueil spécialement dédiées aux victimes. A fin 2014, il y aura 160 bureaux d’aide aux victimes. Par ailleurs, le financement des associations d’aide aux victimes est pérennisé et complété via la création d’une amende de 10 % prélevés sur les amendes pénales acquittées par les auteurs de délits ! Le téléphone grand danger pour les femmes victimes de violences conjugales est généralisé sur l’ensemble du territoire.
  • Afin de favoriser l’efficacité de la peine, le principe de l’individualisation des peines pénales est réaffirmé. Ainsi, les peines automatiques, à savoir les peines planchers et la révocation des sursis simples, sont supprimées. Il s’agit de permettre aux juges de prononcer des peines pleinement adaptées à l’infraction commise et à son auteur. Jusqu'à présent, les peines planchers se sont montrées inutiles et coûteuses, n’ont pas fait baisser la récidive et sont de moins en moins prononcées par les juridictions : sur trois millions de décisions correctionnelles prononcées ces cinq dernières années, il n’y a eu que 42 000 peines planchers.  Le texte crée une nouvelle peine, la contrainte pénale. Celle-ci, en « milieu ouvert », vise à mieux encadrer le condamné et à le soumettre à un programme de responsabilisation. Tout manquement entraînera la transformation en peine de prison. Elle ne concerne pas les crimes mais les délits, dans un premier temps sanctionnés de cinq ans d’emprisonnement. Cette peine nouvelle ne remplace aucune autre, ne concernera que 25 000 condamnations par an contre 120 000 peines de prison ferme prononcées chaque année et vise la prévention de la récidive.
  • Pour lutter contre la récidive, le texte met en place la libération sous contrainte. La situation de tous les condamnés à une peine de cinq ans maximum sera examinée lorsqu’ils auront exécuté les deux tiers de leur peine. Mais il n'y a évidemment pas de sortie systématique. Dans le cadre des états-majors départementaux de sécurité, le texte veille à organiser au mieux le contrôle des personnes qui nécessitent une vigilance particulière.

En première lecture, ce texte aura recueilli 328 voix pour et 231 contre. J'ai évidemment voté oui !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires