Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • 11 novembre (2) : Banquet républicain
    C’est une tradition wattrelosienne bien ancrée : après les cérémonies commémoratives du matin dans nos Cimetières, les membres des sociétés patriotiques se retrouvent pour un banquet républicain, qui s’est tenu cette année au Centre socio-éducatif, dont...
  • 11 novembre (1) : 1917, se souvenir et comprendre !
    Le 11 novembre, c’est d’abord au Cimetière du Crétinier que commencent les cérémonies commémoratives, puis autour du Monument aux Morts au Cimetière du Centre, avec la participation du Conseil municipal des enfants et de l’Union musicale. Ainsi, après...
  • La résidence Van der Meersch modernisée… et inaugurée !
    Ce matin, à Beaulieu, nous inaugurons la résidence Van der Meersch, propriété de Vilogia mais gérée par le CCAS, qui compte 29 logements (tous occupés actuellement) et 33 locataires. Le Directeur général de Vilogia, Philippe Remignon, est lui aussi présent...
  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 21:35

Reforme-r---1-.jpgCe mardi 19 mars, nous votons en effet le projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République. Ce texte a été discuté en séance publique toute la semaine dernière, du lundi au samedi 4h du matin !

Première loi de programmation du quinquennat, ce texte prévoit la création de 60 000 postes et donne un agenda de la refondation : priorité au primaire, puis au collège et enfin au lycée. « Notre ambition collective doit être de passer un nouveau contrat entre l’école et la nation ».

Comme l’a souligné le ministre en séance, la refondation de l’école s’articule autour de « fondements solides », que sont :      

  

La priorité au primaire : la création de 60 000 postes en cinq ans dans le contexte budgétaire difficile, dont les deux tiers seront affectés au primaire et aux premiers apprentissages ; la création d’un parcours d’orientation et d’information pour tous les élèves pour éviter le décrochage ; la mise en place d’un conseil pédagogique commun à l’école et au collège, afin de contribuer à l’instauration d'un nouveau service public du numérique éducatif ; l’apprentissage obligatoire d’une langue étrangère dès le cours préparatoire 

Bien d’autres lignes de stratégie qui figurent dans ce projet de loi correspondent particulièrement à des besoins pour nos villes de Roubaix et de Wattrelos, à savoir : le développement de pratiques pédagogiques innovantes, visant en priorité les zones les plus défavorisées, tel le dispositif nouveau « plus de maîtres que de classes » pour lutter contre la difficulté scolaire dans la classe et pour travailler différemment ; le développement de l’accueil des enfants de moins de trois ans, d’abord dans les territoires les plus en difficulté ; le soutien aux établissements du secondaire les plus en difficulté, en particulier les collèges, grâce à des créations de postes ; l’anticipation des évolutions démographiques au moyen de la création de postes également dans le premier et le second degré ; l’amélioration de l’accueil des élèves en situation de handicap et celle de la vie des établissements 

 

> L’exigence de « former à nouveau les enseignants et de leur  apprendre un métier exigeant et difficile qui mérite la reconnaissance et l’estime de la nation » : la création des écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE) ; la mise en place, grâce à ces ESPE, d’une formation des enseignants et d’une année de stage, car l’entrée progressive des enseignants dans le métier et l’organisation d’une formation initiale solide sont deux exigences ; la possibilité dans ces ESPE pour les professeurs de pouvoir travailler avec tous les autres métiers de l’éducation, ainsi qu’avec les professionnels des autres ministères (santé, police, etc.) 

 

> « Donner du temps à ceux qui en ont besoin pour enseigner ou pour apprendre » : la réaffirmation de la nécessaire modification des rythmes scolaires qui soient adaptés aux apprentissages et au développement des enfants ; l’éducation au respect des autres et au respect de soi même ; l’amélioration de l’acquisition d’une langue étrangère, ainsi que le cas échéant d’une langue régionale ; l’apprentissage des technologies de l’information et de la communication ; la formation des jeunes au numérique ; la réaffirmation de la mise en place d’un nouveau service public de l’éducation, c’est-à-dire gratuité, l’égal accès de tous, la continuité et la qualité du service, avec également l’exigence de réduire les inégalités scolaires. 

 
Reforme-r-.jpgCe texte, qui se concrétisera à travers, maintenant des lois de finances, décrets et circulaires, est une vraie ambition pour l’école, pour nos enfants et leurs familles, et pour la valorisation de nos enseignants.

Pour le vote, sur 547 suffrages exprimés, 320 voix pour (dont la mienne !), et 227 contre. Voilà qui engage, comme l’a dit le ministre Vincent Peillon après le vote, « un pas dans la bonne direction, après des années de pas dans la mauvaise ! ».      

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires