Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 12:01

11 novembre 2014-1Le 11 novembre est toujours, à Wattrelos, commémoré avec solennité. En ce centième anniversaire du déclenchement de la première guerre mondiale, notre commune a accordé une importance renforcée à l’évènement. Ce matin, avec les élus et représentants des sociétés patriotiques, j’ai d’abord déposé une gerbe au monument aux morts du cimetière du Crétinier.

 

Au cimetière du centre, entouré de mes adjoints, porteurs de leur écharpe, des présidents des trois sociétés patriotiques, j’ai d’abord déposé des fleurs au pied du monument aux morts, juste avant la sonnerie aux morts et que les deux voix de Sylvaine et de Christian ne lisent au micro trois lettres de Poilus poignantes, émouvantes, où l’on entend la souffrance, l’amour et l’espoir de soldats qui ignorent s’ils vont survivre.

 

11 novembre 2014-2 11 novembre 2014-3 11 novembre 2014-4

11 novembre 2014-7 11 novembre 2014-8

 

Dans mon allocution, j’appelle à une « triple exigence, un triple devoir » : d’abord celui « de nous rappeler des pages, terribles, de notre histoire » ; celui de « nous souvenir des chapitres de sang, de souffrances et d’horreurs que furent ces années de guerre » ; celui pour nous, « générations d’héritiers de ce passé guerrier, d’écrire le livre de l’espérance de la paix en Europe et dans le monde ».

 

11 novembre 2014-5 11 novembre 2014-6

 

Après avoir rappelé combien l'Europe était une poudrière en 1914, et ce jour du 1er août 1914 où, à 16 h 40, « le tocsin de l’église Saint-Maclou retentit », j’ai souligné les dramatiques coûts humains du conflit, pour la France et pour Wattrelos ! 134 Wattrelosiens mourront dans les combats dès août et septembre 1914 : j’égrène, ce matin, à la tribune les noms des dix premiers Wattrelosiens tués dès le 20 août 1914 !

 

« Et parce qu’elle sait quel est le prix de la guerre, Wattrelos aime la paix » ! J’insiste sur les leçons de l’histoire et sur le fait que « pour éviter la guerre, il faut savoir réussir la paix ». Bien sûr, « vouloir la paix ne signifie pas être pacifiste, ni être faible ; c’est donner un sens au monde, pour aujourd’hui et pour demain ».

 

11 novembre 2014-9 11 novembre 2014-10 11 novembre 2014-11

 

C’est pour affirmer cette espérance qu’avec la complicité de notre club local, dès la fin de mon discours, un envol de pigeons s’élève dans le ciel, avant que les enfants du Conseil municipal des enfants ne lâchent des ballons bleus, blancs et rouges, avant de chanter La Marseillaise, et que l’Union musicale n'entonne L’hymne européen.

 

11-novembre-2014_12.jpgNous passons ensuite en revue les tombes des soldats sur lesquelles un bouquet de fleurs a été déposé. Moment solennel que cette commémoration pour laquelle la population est nombreuse ; en tant que maire, je ne peux que m’en réjouir. Car comme je le rappelle aux 250 convives présents dans mon discours lors du banquet républicain qui suit, sans ces manifestations, sans la mobilisation des anciens combattants, « la mémoire se perdrait. Or, pour exister longtemps, la paix a besoin de la mémoire de la guerre ».

 

Et de fait, ce n’est pas grâce aux cinq lignes que consent à consacrer la presse locale à ce type de commémoration que vivra le devoir de mémoire… Merci donc aux enfants, aux associations et à tous ceux qui ont participé à ces diverses manifestations.

 

Pour lire mon allocution au cimetière du centre,  11 NOVEMBRE 2014 version pressecliquez ici.

Partager cet article

Repost0

commentaires