Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 13:33

PICT0400.JPGC’est en effet le slogan que les promoteurs des primaires citoyennes ont mis en avant : avec cette campagne de vote de toutes celles et tous ceux qui partagent les valeurs de la Gauche, il s’agissait de « donner un nom au changement ». Au changement que, en France aujourd’hui, nous sommes nombreux à espérer en 2012, lors de cette élection-phare de la vie politique française qu’est l’élection présidentielle. Et pour battre le candidat de la droite - qui sera, à n’en pas douter, Nicolas Sarkozy - la Gauche se devait de se mobiliser pour choisir celui ou celle qu’elle estime le mieux à mettre de la représenter dans cette compétition, et surtout de gagner le 6 mai 2012.

Et de ce point de vue, je le reconnais volontiers, moi qui ne fut pas un partisan enthousiaste de la démarche des primaires, d’évidence celles-ci ont permis d’engager un moment profond d’expression démocratique dans le pays. Cela renforce la force et la légitimité du candidat désigné. Cela lui donne une impulsion particulière, pour savoir faire un haut résultat au 1er tour et se mettre en situation de l’emporter au second.

De fait, ce message des primaires a été bien compris par nos concitoyens.

Ainsi, la participation au 2e tour aura été nettement plus forte qu’au 1er. A Wattrelos, nous sommes passés de 1 466 suffrages exprimés le 9 octobre à 1 749 aujourd’hui (+ 19 % !).

Cette participation accrue était incontestablement favorable à Martine Aubry, dont elle aura renforcé le résultat, qui passe de 781 voix (53,3 %) au 1er tour à 1 118 (63,9 %) au second. François Hollande obtient 631 voix (36,1 %) au lieu de 441 dimanche dernier (+ 190) ; il ne récupère cependant pas toutes les voix des quatre compétiteurs du 1er tour (Baylet, Valls, Royal et Montebourg) qui pourtant lui avaient apporté leur soutien (leur potentiel de voix du 1er tour était de 202 suffrages) : de fait, certains votants du premier tour ne sont pas venus au second.

Ce soir, localement, comme sur les écrans de télévision, les attitudes sont dignes. Là où la Droite espérait déchirements et confrontations, elle n’a eu que débats d’idées et campagne sereine. Martine a su, avec sa force et son énergie, défendre sa conception, son ambition pour la France et porter haut et fort les valeurs essentielles de la Gauche : elle a fait honneur à notre agglomération, à notre région, et doit être heureuse, je pense, qu’ici, élue du pays ch’ti, elle soit aisément majoritaire, comme dans tant et tant de villes du Nord - Pas-de Calais.

Mais l’heure ce soir est à la responsabilité et au rassemblement derrière le candidat désigné, comme le souligne elle-même Martine très tôt dans la soirée, avec une dignité et un courage qui forcent le respect.

Vu la campagne qui aura été menée et les résultats engrangés, je n’ai guère d’inquiétudes : ce rassemblement se fera aisément. Car comme nous le reconnaissons nous-mêmes à Wattrelos, l’affirmation de la fidélité à Martine n’empêche pas l’affection pour François.

C’est à lui maintenant qu’il appartient, au nom des socialistes et des radicaux de gauche, au nom de tous ceux qui veulent que cela change en 2012, de tracer le chemin jusqu’au 6 mai 2012 ! Et il a raison, quand il déclare ce soir : « Ce n’est pas une victoire qui s’est faite, c’est une victoire qui s’est préparée ». Car la vraie victoire, c’est en mai 2012 qu’il faut l’emporter !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article

commentaires