Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est député de la 8e circonscription du Nord et maire de Wattrelos
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Wattrelos-Eschweiler : 40 ans d'une évidente amitié !
    Ce samedi, à l’Hôtel de ville d’Eschweiler, notre ville jumelle d’Allemagne occidentale, l’heure est à la manifestation officielle. Avec son équipe municipale, Rudi Bertram, bourgmestre d’Eschweiler, célèbre les 40 ans de jumelage de sa ville avec Wattrelos...
  • Une réponse parue au J.O.
    Ce matin, le Journal officiel publie la réponse à la question que j’avais posée au ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique sur le projet d'ordonnance relative aux marchés publics, lequel suscite interrogations et inquiétudes des organisations...
  • Conseil municipal (2) : de bons comptes 2014 pour de bonnes politiques
    C’est la délibération fondamentale de ce conseil municipal de printemps : le vote du compte administratif 2014 (avec un mois et demi d’avance, puisqu’il doit être voté avant le 30 juin, date limite), et l’affectation des résultats 2014. C’est mon adjoint...
  • Conseil Municipal (1) : TAFTA, et puis quoi encore ?
    Lors du Conseil municipal de ce lundi 11 mai, le conseiller Front de Gauche, dans un vœu présenté en début de séance (qu’il sera finalement le seul à voter !), a demandé que le Conseil municipal décrète que « Wattrelos décide d’être zone hors TAFTA »....
  • Les lauriers de la paix sont difficiles à tresser !
    Pour le 70e anniversaire de la capitulation allemande du 8 mai 1945, des cérémonies commémoratives ont eu lieu à Wattrelos aux cimetières du Crétinier et du centre. Elus et représentants des sociétés patriotiques étaient réunis pour un moment solennel...
  • Une question parue au J.O.
    Ce matin, le Journal Officiel publie la question que j’ai posée à la secrétaire d'État auprès du ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique, chargée du commerce, de l'artisanat, de la consommation et de l'économie sociale et solidaire sur...
  • Loi renseignement : protéger et respecter
    L’Assemblée nationale a adopté, ce mardi 5 mai, la loi relative au renseignement, par 438 voix contre 86 dont 42 abstentions. J’ai évidemment voté ce texte important qui contribue au renforcement de la sécurité des Français tout en préservant les libertés...
  • 1er Mai à Wattrelos : fraternité sociale et République sociale
    C'est une solide tradition à Wattrelos : le 1er mai, c'est d'abord le jour de remise des médailles du travail. Au CSE, avec le Conseil municipal (où il n'y a d'ailleurs aucun représentant de l'opposition, ni Front de Gauche, ni UMP, ni FN ! Curieux respect...
  • Une question et une réponse parues au J.O.
    Ce matin, le Journal Officiel publie la question que j’ai posée à la garde des sceaux, ministre de la justice sur les considérables, et donc inadmissibles, retards de paiement qu'ont à supporter des entreprises qui fournissent des prestations ou interviennent...
  • Une réponse parue au J.O.
    Ce matin, le Journal Officiel publie la réponse à la question que j’avais posée au ministre de l'économie et des finances sur la question concernant une disposition incohérente de l'ordonnance n° 2006-346 du 23 mars 2006 relative aux sûretés, laquelle...
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 09:37

Avec-C.-Bartolone-et-B.-Le-Roux.jpgC’est dans la galerie des fêtes de l’Hôtel de Lassay que le groupe socialiste a donné rendez-vous cet après-midi à tous ses membres. Cette galerie, qui relie l’Hôtel de Lassay lui-même (siège de la Présidence) au Palais-Bourbon (où se trouve l’hémicycle), a reçu nombre d’hôtes prestigieux et suscite toujours des regards admiratifs des visiteurs occasionnels (groupes, écoliers ou collégiens). Mais aujourd’hui, elle marque le début de la législature pour tous les députés socialistes et est surtout le lieu, studieux, d’un travail fondamental : l’élection de nos candidats, d’une part à la présidence du groupe, d’autre part à la présidence de l’Assemblée nationale.

 

Pour la présidence du groupe socialiste, pas de suspense : il n’y a qu’un seul candidat en lice, mon copain Bruno Le Roux (à droite sur la photo). Nous étions ensemble au cabinet de Pierre Mauroy, premier secrétaire du PS dans les années 90-91, nous sommes entrés ensemble à l’Assemblée parmi les bébés Jospin en 1997, il a su être à mes côtés quand il l’a fallu dans cette campagne législative, alors je ne boude pas mon plaisir de l’applaudir car c’est le privilège d’être seul candidat : l’élection se fait par acclamations !

 

Son discours est bien sûr teinté d’émotion et de responsabilité.

 

« L’euphorie de 1981 laisse la place aujourd’hui à une retenue dans la victoire. Car le pays va mal. Nous allons travailler d’arrache-pied pour réussir le changement. Le groupe socialiste devra être mobilisé. Nous ne devons pas être une simple chambre d’enregistrement. Les Français savent quelles sont les difficultés du pays. Ils veulent du sérieux. L’Assemblée nationale doit donner l’image d’une institution au travail. Le style de François Hollande, la modestie et le sérieux, doit être contagieux. »

 

Il s’agit d’être « respectueux de l’esprit et de la lettre des institutions. Après un quinquennat d’agitation et d’affichage, la qualité de la loi s’est dégradée ». Et Bruno rappelle cette citation du conseil d’Etat : « Quand la loi bavarde, le citoyen ne lui prête qu’une oreille distraite. Aucun d’entre nous n’a été élu par hasard ». Bruno Le Roux veut que sa présidence soit « une présidence disponible, respectueuse des sensibilités, des parcours et des territoires de chacun ». Il conclut en rendant hommage à son prédécesseur, Jean-Marc Ayrault qui « fut une voix respectée et écoutée de notre hémicycle : nous allons maintenant être ses partenaires ».

 

Après cette désignation, c’est pour choisir notre candidat au perchoir et au fauteuil de Lucien Bonaparte (président du conseil des Cinq-Cents) que nous avons à voter. Après un premier tour au scrutin secret, où il sort très nettement en tête, nous désignons là aussi par acclamations, l’ancien ministre, Claude Bartolone (à gauche sur la photo).

 

Rendez-vous pour la rentrée officielle mardi prochain.

 

 

Partager cet article

commentaires