Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est député de la 8e circonscription du Nord et maire de Wattrelos
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Palmarès du concours des maisons fleuries
    Ce jeudi soir, comme chaque année, avec Daniel Lefevre, mon Adjoint aux parcs, jardins et au développement durable, je reçois à l’Hôtel de ville les lauréats du Concours 2016 des maisons fleuries : 110 Wattrelosiens, dont 15 nouveaux, ont participé au...
  • Le PLFR 2016 en Commission des Finances !
    Qu’est-ce qu’une Loi de Finance Rectificative ? Un texte budgétaire qui corrige les dépenses et les recettes du Budget de l’Etat compte tenu de l’évolution en cours d’année des unes et des autres. Comme chaque année à cette période, le Gouvernement présente...
  • Ste-Cécile de l'Union Musicale : un superbe concert français !
    C’est sous la direction de Pascale Vandenouc de l’orchestre « junior », de jeunes élèves du Conservatoire de Wattrelos, que violons, violoncelles, harpe, et autres instruments à cordes (surtout) auront assuré la 1ère partie du concert, et ravi le public...
  • Journée solidaire : priorité Education !
    Dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale, notre municipalité organisait ce samedi 19 novembre une « Journée Solidaire », qui se matérialise à la MEP par un « Village solidaire ». Sous l’impulsion de Laurence Sueur, mon Adjointe aux...
  • Mon Rapport sur la politique de la ville publié !
    Dans le cadre de la Loi de Finances pour 2017, j’ai rédigé et présenté en Commission élargie (8 novembre), au nom de la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale, mon Rapport portant examen des crédits de la politique de la ville. Ce Rapport vient...
  • Un banquet républicain dans l'émotion (2)
    Comme chaque année, après les cérémonies commémoratives se tient le repas des sociétés patriotiques, cette année au Centre socio-éducatif. 250 convives auront écouté, avec attention, le discours du Président Ferdinand Claeis, qui revient sur les combats...
  • Commémorer, plus que jamais (1) !
    Ce vendredi matin, la commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918, cette date « symbole de la victoire de la démocratie sur le nationalisme », commence à Wattrelos par un premier dépôt de gerbes au monument aux morts du cimetière du Crétinier, avec...
  • Non à la fin des circulaires électorales : mon amendement adopté !
    Lors de l’examen du Projet de loi de finances (PLF) pour 2017 en commission élargie, j’avais fait adopter un amendement visant à supprimer l’article 52 du PLF 2017 prévoyant la dématérialisation de la propagande électorale et donc, la fin, à partir des...
  • Mon rapport sur la Ville en Commission élargie
    Cet après-midi, en Commission élargie (Finances + Economie + Développement durable) sont examinés les crédits budgétaires 2017 de la Politique de la Ville. En tant que Rapporteur pour la Commission des Finances, j’ai présenté le Rapport que j’ai rédigé...
  • Conseil municipal (2) : liste FN, rire ou pleurer ?
    Au début du Conseil municipal, il appartient au maire, président de séance, de vérifier que le Conseil municipal est au complet, avant que le Directeur Général des Services ne fasse l’appel. Cette vérification est une formalité en général, puisqu’il n’y...
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 09:37

Avec-C.-Bartolone-et-B.-Le-Roux.jpgC’est dans la galerie des fêtes de l’Hôtel de Lassay que le groupe socialiste a donné rendez-vous cet après-midi à tous ses membres. Cette galerie, qui relie l’Hôtel de Lassay lui-même (siège de la Présidence) au Palais-Bourbon (où se trouve l’hémicycle), a reçu nombre d’hôtes prestigieux et suscite toujours des regards admiratifs des visiteurs occasionnels (groupes, écoliers ou collégiens). Mais aujourd’hui, elle marque le début de la législature pour tous les députés socialistes et est surtout le lieu, studieux, d’un travail fondamental : l’élection de nos candidats, d’une part à la présidence du groupe, d’autre part à la présidence de l’Assemblée nationale.

 

Pour la présidence du groupe socialiste, pas de suspense : il n’y a qu’un seul candidat en lice, mon copain Bruno Le Roux (à droite sur la photo). Nous étions ensemble au cabinet de Pierre Mauroy, premier secrétaire du PS dans les années 90-91, nous sommes entrés ensemble à l’Assemblée parmi les bébés Jospin en 1997, il a su être à mes côtés quand il l’a fallu dans cette campagne législative, alors je ne boude pas mon plaisir de l’applaudir car c’est le privilège d’être seul candidat : l’élection se fait par acclamations !

 

Son discours est bien sûr teinté d’émotion et de responsabilité.

 

« L’euphorie de 1981 laisse la place aujourd’hui à une retenue dans la victoire. Car le pays va mal. Nous allons travailler d’arrache-pied pour réussir le changement. Le groupe socialiste devra être mobilisé. Nous ne devons pas être une simple chambre d’enregistrement. Les Français savent quelles sont les difficultés du pays. Ils veulent du sérieux. L’Assemblée nationale doit donner l’image d’une institution au travail. Le style de François Hollande, la modestie et le sérieux, doit être contagieux. »

 

Il s’agit d’être « respectueux de l’esprit et de la lettre des institutions. Après un quinquennat d’agitation et d’affichage, la qualité de la loi s’est dégradée ». Et Bruno rappelle cette citation du conseil d’Etat : « Quand la loi bavarde, le citoyen ne lui prête qu’une oreille distraite. Aucun d’entre nous n’a été élu par hasard ». Bruno Le Roux veut que sa présidence soit « une présidence disponible, respectueuse des sensibilités, des parcours et des territoires de chacun ». Il conclut en rendant hommage à son prédécesseur, Jean-Marc Ayrault qui « fut une voix respectée et écoutée de notre hémicycle : nous allons maintenant être ses partenaires ».

 

Après cette désignation, c’est pour choisir notre candidat au perchoir et au fauteuil de Lucien Bonaparte (président du conseil des Cinq-Cents) que nous avons à voter. Après un premier tour au scrutin secret, où il sort très nettement en tête, nous désignons là aussi par acclamations, l’ancien ministre, Claude Bartolone (à gauche sur la photo).

 

Rendez-vous pour la rentrée officielle mardi prochain.

 

 

Partager cet article

commentaires