Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • 14 juillet : besoin de rien, envie de fête !
    Le 14 juillet à Wattrelos, c'est d'abord une belle fête populaire qui a trouvé son espace et son public depuis qu'elle s'est installée au cœur du parc urbain. Bravo à mon Adjointe aux Fêtes, Michèle, et aux services techniques et de police pour l'organisation,...
  • Au Congrès, Emmanuel Macron, en Chef de l'Etat !
    Volontiers lyrique et philosophique, en réunissant le Congrès à Versailles, le Président de la République a rempli son rôle de Chef de l’Etat : donner le cap ! Préciser les principes d’actions, et les méthodes. Il n’est pas le gouvernement du quotidien,...
  • Conseil municipal (2) : Un compte 2016 de belle tenue !
    Conforme au Compte de gestion du Comptable public, le Compte Administratif récapitule l’ensemble des dépenses et des recettes de l’année 2016 : il est en quelque sorte le « compte d’exploitation » de la ville de l’année écoulée. Et après la soudaine dégradation...
  • Conseil municipal (1) : Hommage à Simone Veil
    Ce vendredi 30 juin, à l’Hôtel de Ville se sont tenus deux Conseils municipaux, le premier étant destiné à la désignation des délégués supplémentaires en vue de l’élection des sénateurs le 24 septembre prochain. J’ai en revanche ouvert le second Conseil,...
  • Ecole sur 4 jours : Wattrelos y est favorable, dès septembre 2017 !
    Le nouveau Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer l’a affirmé : un décret sera publié très prochainement afin de permettre aux communes de se prononcer sur l’organisation de la semaine d’école sur leur territoire. A Wattrelos, la réponse...
  • Elections : C. Osson en tête, à Wattrelos et à Roubaix !
    Longue journée que ce dimanche électoral. Longue parce que, ça y est, ce 1er tour amorce concrètement le processus de ma succession comme Député de la 8e circonscription : dans dix jours, après cette vie intense le jour, la nuit, ces week-ends inexistants,...
  • Un député c'est un acteur local !
    Je suis toujours surpris de voir que certains considèrent que la fonction d’un député n’est que de faire des lois : c’est loin d’être uniquement le cas ! Le député a aussi un rôle local, c’est un acteur de territoire important. C’est même à mes yeux sa...
  • Législative : amis et camarades, soyons tous responsables !
    Je n’ignore pas, bien sûr, les aigreurs et les amertumes qui suivent les décisions qui tranchent un processus de désignation d’un candidat aux élections. Faire un choix, c’est nécessairement faire des mécontents, dont certains peuvent avoir, légitimement...
  • Je choisis Wattrelos !
    En 2012, on s’en souvient peut-être, c’est le 10 mai que j’avais annoncé ma candidature aux élections législatives. La loi sur le cumul des mandats interdit à partir de 2017 le cumul d’un mandat parlementaire, député ou sénateur, et d’un exécutif municipal,...
  • Victoire 39-45 : soyons donc européens, en frères !
    Au lendemain du 2ème tour d’une élection présidentielle où l’extrême-droite aura été présente, la commémoration de la victoire sur l’Allemagne nazie en 1945 ne peut que se tenir avec gravité, en sus de la solennité et du respect de la cérémonie. Au cimetière...
16 août 2014 6 16 /08 /août /2014 16:34

François-H

Quelle pantomime ! La frénésie des commentateurs qui se saisit de la publication par l’INSEE du chiffre de la croissance économique du dernier trimestre peut laisser pantois. Pour trois raisons :

  • d’abord parce qu’un trimestre ne fait pas une année (La Palice n’aurait pas dit mieux) ;
  • ensuite parce que les décisions visant à améliorer la compétitivité des produits et services français, et ainsi stimuler l’activité et donc la croissance économique, n’ont été votées que fin juin au Parlement, qu’elles n’auront de traduction dans les comptes des entreprises que dans 12 à 18 mois, et n’inverseront les anticipations des décisions économiques que dans 12 à 24 mois. S’agissant de mesures d’offres, fondamentales pour la croissance potentielle française, elles ne donneront donc leurs pleins effets économiques qu’à cet horizon-là ! Gloser sur l’effet au second trimestre de mesures votées à la fin de ce second trimestre est vraiment une aberration, autant que faire fi du calendrier de diffusion dans l’économie des mesures décidées. En matière économique, il ne suffit pas qu’une mesure soit votée pour qu’elle influence de suite les agents économiques et modifie les comportements !
  • enfin, parce que d’aucuns, notamment ceux qui, à gauche, souhaitent l’échec de François Hollande et lui savonnent la planche (sans comprendre qu’il n’y a aucune alternative, aucun salut à gauche en 2017 sans la réussite du Président Hollande et de Manuel Valls, son Premier ministre !) oublient qu’il n’y a pas d’autres choix économiques possibles que ceux qui ont été faits, qu’il n’y a pas, à gauche, d’autre politique possible que celle qu’avec courage le Gouvernement conduit. Je l’ai déjà expliqué lors de la lecture de la LFR 2014 : la France de 2012 est confrontée à un triple déficit d’emplois, des finances publiques et de compétitivité, mais ils ne sont pas équivalents. Résoudre durablement les deux premiers nécessite d’avoir d’abord résolu structurellement le troisième. Toute autre stratégie ne serait qu’illusion du court terme, accentuation des difficultés et du décrochage de la France sur le long terme. Le pacte de responsabilité, c’est justement le choix de la responsabilité.

Et de fait, la publication par l’INSEE d’un second trimestre de stagnation en France confirme, conforte ces choix. Car qu’observe-t-on ?

 

Que cette croissance nulle est due essentiellement à un recul de l’investissement des entreprises (- 0,8 %, après - 0,7 % au premier trimestre) et à une stagnation des exportations ! En termes  clairs, les entreprises n’investissent pas et ont besoin d’être stimulées, on ne vend pas assez à l’étranger et notre compétitivité a besoin d’être améliorée ! C’est tout l’enjeu du pacte de responsabilité d’agir sur ces deux moteurs de la croissance : là est la clé de la réanimation durable de l’activité !

 

Car malgré les cris d’orfraie des gaucho-frondeurs, au cours de ce second trimestre, la consommation des ménages (+ 0,5 %) et la dépense publique (+ 0,5 %) ont continué d’évoluer positivement ! L’inertie, l’apathie, le danger pour la croissance n’est donc pas là dans le moment économique où nous sommes : il est bien du côté de l’investissement et du commerce extérieur.

 

Et quand à ceux (parfois les mêmes !) qui parlent d’échec économique de Hollande, qu’ils veuillent  bien regarder que si, au second trimestre, la France a fait 0 % , c’est certes un peu moins que l’Union européenne (+ 0,2 %), mais c’est surtout plus que l’Allemagne de Merkel qui est en recul, elle, de 0,2 % !

 

Instructif, ce chiffre de l’INSEE, donc ! Oui, ce n’est pas une bonne nouvelle pour la France et les Français. Mais ça vaut la peine de l’examiner dans son contexte, avant de proclamer urbi et orbi défaitisme et catastrophisme. Et pour combattre l’un et l’autre, une certitude : il faut garder le cap !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires