Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 10:17

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2010 prend acte d’un déficit de 23,5 milliards € en 2009 du régime général, et de 30,6 milliards en 2010 !

 

Si l’on ajoute l’ensemble des régimes de base et le FSV, les déficits de l’Unedic et des régimes complémentaires obligatoires et les déficits hospitaliers, l’ensemble des déficits des organismes de protection sociale devrait atteindre 45 milliards  en 2010 !

 

C’est la valse des déficits !

 

Même sur la base des hypothèses (optimistes) du Gouvernement, le déficit cumulé tous régimes confondus devrait se situer en 2013 à 170 milliards €, soit un montant comparable à l’intégralité des dettes transférées à la CADES depuis sa création (135 milliards). En quatre ans, le Gouvernement aura accumulé autant de dettes sociales que les précédents en douze ans !

 

Outre qu’il affiche une hausse de 6 % du prix du tabac, le PLFSS 2010 comporte notamment, parmi ses mesures restrictives, la hausse du forfait hospitalier à 18 euros, la remise en cause de l’exonération de prélèvement sociaux dont bénéficiaient jusqu’à présent certains contrats d’assurance-vie en cas de décès du bénéficiaire, ou lève une contribution exceptionnelle de 300 millions d’euros des complémentaires santé (mutuelles et assurances)… ce qui va, soyons en certains, se traduire par de nouvelles hausses prochaines pour les assurés !

 

Dans un contexte de crise, il aurait fallu chercher les moyens pour la Sécurité sociale d’affronter la baisse des recettes due au chômage. Mais le Gouvernement a refusé toutes les propositions des députés socialistes, qu’il s’agisse de soumettre les retraites chapeau au droit commun, de mettre à contribution les stock-options, de mettre fin aux exonérations sur les heures supplémentaires qui handicapent pourtant l’emploi, ou de remettre en question les exonérations sur les bas salaires sans lien avec la compétitivité de nos entreprises. Les 58 milliards d’euros d’exonérations diverses méritaient à tout le moins une évaluation! Là-encore, nouveau refus gouvernemental !

 

Pourtant, ces cadeaux fiscaux se paient cher, et les Français y seront de leur poche, par l’intermédiaire des franchises médicales, de la hausse du forfait hospitalier, des déremboursements de médicaments ou de l’augmentation des mutuelles.

 

Loin d’envisager des réformes de structures efficaces, le Gouvernement et sa majorité ont préféré réduire les ressources du fonds d’intervention pour la qualité et la coordination des soins ; ils annoncent un secteur optionnel qui aboutira à la généralisation des dépassements d’honoraires ; ils font payer par les mutuelles les millions de doses de vaccin contre la grippe H1N1, achetées faut-il le rappeler, aux laboratoires pharmaceutiques sans négociation ; et, comble du comble, ils prévoient d’exclure les malades du cancer en rémission du régime des affections de longue durée !

 

Le Gouvernement ne dissimule même plus sa stratégie de remise en cause de la Sécurité sociale au profit d’organismes privés : le ministre du budget l’a lui même « assumée », pour reprendre son expression, au cours des débats. En ne finançant pas le fonds de réserve des retraites, en laissant s’effilocher année après année le niveau des pensions, l'actuel Gouvernement incite en outre les Français à ne plus faire confiance au régime de retraite par répartition et à souscrire des systèmes complémentaires individuels.

 

On a franchement le sentiment que la crise sert de prétexte au gouvernement pour remettre profondément en cause notre solidarité nationale.

 

Pour toutes ces raisons, avec mes collègues socialistes, j'ai voté contre ce projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2010.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires