Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est député de la 8e circonscription du Nord et maire de Wattrelos
  • Contact

Recherche

Articles Récents

11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 23:01

img0462.jpegEn passant le long du mur d’enceinte de l’ancienne filature Saint-Liévin rue Vaillant, rue de l’abattoir ou le long du boulevard Cambray, on n’imagine pas ce qui se passe derrière. Mais depuis la fin de 2013, l’usine est grignotée par pans entiers. Méthodiquement.

 

Il y a le désamiantage, et il y a la démolition. Les deux phases de ce chantier (prévu pour une durée de 16 mois) livrent déjà un impressionnant spectacle de dénuement lorsque l’on pénètre sur le site, comme je l'ai fait il y a quelques jours en compagnie de représentants de l’établissement public foncier (EPF), chargé de coordonner la mise à plat de ce gigantesque site de 7,6 hectares (auquel il faut ajouter le site extérieur de l’ancien garage à vélos, face à l’usine, qui sera également mis à terre prochainement).

 

Coût de ce chantier gigantesque : 4,9 millions d'euros ! Avant toute construction, avant toute création d'emploi…

 

img0402.jpeg img0400.jpeg img0401.jpeg 

 

Je suis saisi, sur ce site en travaux, par l'ampleur de ce que j'ai devant moi : tous ces murs à terre, ces piliers cassés, ces gravats qui seront concassés sur place, ces caves mises à nu et qui seront prochainement méticuleusement comblées par tous les résultats des démolitions, pour pouvoir offrir bientôt à de nouveaux investisseurs une plaine, bien plane et stable.


img0407.jpeg img0425.jpeg img0417.jpeg

 

Comment ne pas penser aux milliers de travailleurs qui se sont succédé ici, qui ont donné tant d’années de leur vie pour cette filature très wattrelosienne puisque se situant en cœur de ville, et non en bordure de Roubaix ou de Tourcoing, comme celle du Sartel, de la Lainière ou comme le Peignage Amédée ?

 

img0414.jpeg img0433.jpeg img0438.jpeg

 

img0451.jpegD’ici la fin de l’année, tout sera quasiment dégagé (seul subsistera le bâtiment sur lequel sont accrochées les antennes de téléphonie mobile, qui seront repositionnées à quelques centaines de mètres de là, en bordure du parc du Lion), et le bâtiment des bureaux donnant sur la rue Vaillant – celui dans lequel des films et téléfilms ont été tournés ces dernières années – dont j’espère qu’il pourra accueillir un ou des projets économiques (j'ai réactivé récemment la Communauté urbaine sur ce point !) car, outre le fait que cela préserverait la mémoire du site (d’autant qu’il présente un intérêt architectural), cela doterait notre ville de mètres carrés de bureaux tertiaires dont elle est à ce jour trop dépourvue.

 

Le mur d’enceinte tombera lui aussi, en début d'année prochaine, en fin de chantier, dégageant ainsi une large perspective dans le paysage. Pas pour très longtemps : la requalification complète du centre-ville permettra d’y installer quelques petites et moyennes entreprises, ainsi que 900 nouveaux logements environ (maisons et immeubles de faible hauteur), auxquels il faudra ajouter les 100 logements d’une résidence-service pour personnes âgées prévue sur le site très proche de l’ancienne usine Socowa, elle aussi complètement démolie.

 

Ce projet de centre-ville va être piloté par LMCU qui va créer, normalement lors du Conseil d'octobre (au plus tard en décembre), une ZAC pour cela. Il va restructurer en profondeur la vie, le commerce, les voies de circulation de tout le centre-ville. Il concernera aussi tout l'assainissement, le premier bassin du parc urbain, les équipements publics et les parkings, et fera sans doute l'objet d'un Conseil municipal spécifique, comme ce fut le cas pour Beaulieu en son temps. L'équilibre financier de l'opération à venir se réalise à 22 M€, par des recettes de commercialisation (12,9 M€), des apports en nature (2,5 M€), la participation de LMCU (4,6 M€) et de la Ville (1,98 M€).

 

Bref, un long livre d’histoire économique et sociale se referme au Saint-Liévin, pour écrire maintenant de nouveaux chapitres dans le nouveau siècle avec un tout autre visage sans pour autant renier son passé.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article

commentaires