Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 09:55

Medrano01.jpegWattrelos, Medrano, ces deux noms sont liés cet après-midi, et il faudrait, lui accoler – la rime y gagnerait – Gibault…

  

Le cirque Medrano est en effet à Wattrelos pour deux représentations et ce n’est pas un hasard puisqu’il est dirigé par un Wattrelosien : Raoul Gibault. Pour moi, un ami d’enfance.

 

Prestigieux, ce cirque Medrano. Il fut en son temps l’un des plus beaux souvenirs de Montmartre où il a dressé son chapiteau des décennies durant, avant que la promotion immobilière des années 70 ne le fasse disparaître. Jérôme Medrano et son épouse Violettte (qui a été faite citoyenne d’honneur de la République de Montmartre le 15 mai 2009 !) en ont fait les grandes heures. Maintenant, ce cirque n’est plus parisien mais il enchaîne les tournées à travers ses trois chapiteaux, engrangeant les succès.

 

Et pour tout dire ceux-ci sont plus que mérités. C’est le deuxième fois – de ma vie ! – que je vais au cirque cet après-midi. Eh bien, quel enchantement !Quel adulte présent n’a pas retrouvé, l’espace de plus de deux heures de ce spectacle magnifique (« fantastique » promettait l’affiche : c’est vrai !), son âme d’enfant, n’a pas goûté les joies d’un émerveillement de chaque instant ?

 

Oh, bien sûr, pour les participants, il a fallu gérer les déconvenues d’un démarrage décalé de deux heures pour cause de camions bloqués dans la Somme par du verglas, et de retard à l’arrivée.

 

Mais une fois sous le chapiteau quel rêve ! Un paquet de pop-corn à la main et / ou une barbe à papa (la première fois que je goûte ça !), et cela peut commencer.

 

Les grilles sont installées, les tigres entrent, majestueux, sous les regards ébahis des enfants et des grands ! La dompteuse a du charme, elle a surtout du doigté et ses félins ne sont pas moins élégants, suscitant les exclamations d’un public déjà conquis. Leur succède un gymnaste russe, hors pair, remarquable dans son évolution à la force de ses poignets. Puis s’enchaînent, des numéros avec des chameaux – impressionnants quand ils viennent mettre leur tête au bord de la piste – puis des caniches (du far west !) espiègles et si habiles qu’ils conquièrent l’assistance en un tour de patte, avant trois éléphants impressionnants debout, mais plus encore lorsqu’ils s’assoient sur leur céans… et qu’un numéro extraordinaire de chats ne prenne le relais : qui a essayé des heures à faire faire des pirouettes et des cabrioles à son chat – j’en fus – mesure la qualité du travail qui est présenté cet après-midi !

 Medrano10.jpeg Medrano20.jpeg

Mais les hommes ne sont pas en reste. Les trapézistes sud-américains suscitent, par leurs prouesses acrobatiques, les exclamations d’une foule admirative, laquelle applaudira à tout rompre à l’adresse de Roberto, le jongleur (qui joue de ses mains avec les quilles, aussi bien que de sa bouche avec les balles de ping-pong : extraordinaire !). Une foule qui sera ébahie du numéro de transformistes (où une femme change de robe en moins de temps… qu’il n’en faut à tant d’autres – j’en connais – pour en acheter une seule !), si habile et si rapide que franchement, on n’y comprend rien (mais vraiment rien de rien, j’en atteste !). Une foule qui rira des facéties d’un clown espagnol qui ne cesse de demander : « Pourquoi ? », provoquant une hilarité régulière des enfants (ils ne sont pas les seuls à rire !). Une foule qui frémit aussi des cascades de trois motards dans leur boule d’acier, ou qui s’ébaubit de la dextérité de quatre gymnastes à leur barre fixe : épatant ! D’ailleurs, nous sommes tous épatés.

 

Juste avant que les lumières ne s’éteignent un instant, qu’un chant de Noël ne résonne, repris en chœur par le public, et que les projecteurs ne se rallument sur un gros, très gros Père Noël gonflé ! Et c’est une standing ovation que donne le public wattrelosien à ces artistes de la balle qui auront donné à tous un superbe spectacle, fait de talents et d’adresse. Un beau, un bon moment de détente. Vu les mines ravies des enfants à la sortie, c’est réussi.

 

Je vous le dis : magique, le cirque ! Merci Medrano !

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires