Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 15:16

db1111.jpg

Le quotidien régional Nord Eclair publie ce matin une enquête sur le moral des maires de l’agglomération roubaisienne. Un article m’est consacré (avec la photo de mon fidèle Albert !) ; le voici :

 

" Quand on évoque le moral des maires avec celui de Wattrelos, la réponse fuse : « Le découragement est à Dominique Baert ce que le froid est à Damart : moi, jamais ! » 

Même si certains jours sont plus difficiles, il persiste et signe !

 

L’infatigable maire de Wattrelos est de toutes les photos, même s’il cumule les fonctions de député et de vice-président de LMCU. Il aime ce qu’il fait et se donne à fond : « Je suis un fils de Wattrelos et pouvoir contribuer à faire changer cette ville, à améliorer les conditions de vie de ses habitants, c’est ma plus belle satisfaction ».

 

Pour lui, la vie politique a ses exigences, mais c’est naturellement qu’il s’y plie : « Il est des rendez-vous où j’estime qu’un maire doit être là. Ma présence auprès du milieu associatif est forte et consommatrice de temps, mais c’est essentiel de mon point de vue. Bien sûr, ma famille me voit peu et mes vacances sont plutôt limitées, mais j’ai quelques passe-temps pour décompresser ».

 

La BD, les romans historiques font partie de son jardin secret, son chien Albert aussi, fidèle compagnon toujours reconnaissant.

 

Car le maire de Wattrelos avoue être parfois déçu par l’ingratitude des hommes : « Quand on remet en question l’honnêteté ou l’impartialité de certaines décisions, ça me touche. J’ai une éthique liée à l’éducation que m’ont donnée mes parents et à mon parcours professionnel à la Banque de France ».

 

Dominique Baert tient d’ailleurs à  préciser qu’il n’a pas de frais de mission, qu’il n’utilise pas la voiture pour raison personnelle et que son indemnité de maire est de 600 € (ndlr : il est également député et perçoit à ce titre une indemnité plus conséquente).

« Alors, quand je vois les responsabilités liées à la fonction, l’énergie déployée pour aider les gens désespérés qui passent dans mon bureau, et que j’entends dire que je m’enrichis, bien sûr ça m’énerve… »

 

La solitude l’envahit aussi parfois, comme le jour de sa mise en examen après le décès d’un motard sur le mont Kuhlmann, un jour de Berlouffes, ou lors de la présentation du dossier de Beaulieu devant la commission de l’ANRU : « Ce grand oral, c’était impressionnant car je savais que l’amélioration du cadre de vie de 7 000 habitants était en jeu. »

 

Il se souvient aussi du jour où il a fait stopper la vente de la maison d’une habitante endettée une heure avant le début de la mise aux enchères : « Là, on se sent vraiment utile… »

 

Alors, à quoi carbure Dominique Baert ? « La passion guide, l’esprit de responsabilité emporte ! La fonction de maire a évolué en 10 ans : il est aujourd’hui en première ligne sur les dossiers de l’emploi et de la sécurité avec de moins en moins de moyens. Mais j’ai une passion pour ma ville et une équipe qui partage avec moi des valeurs humanistes. C’est motivant. Le regard de mes parents compte aussi beaucoup. »

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires