Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est député de la 8e circonscription du Nord et maire de Wattrelos
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Des voeux qui font plaisir : "Ne change rien !"
    L’exercice est évidemment contemporain du début d’année, et recevoir des cartes de vœux, c’est agréable. Je n’aime pas celle de personnalités ou d’élus qui vous envoient une carte sans un mot, et qui ne prennent même pas la peine de signer : heureusement,...
  • Déficit de l'Etat 2016 : 1 milliard de moins que prévu !
    Le sérieux dans la gestion budgétaire permet cette année encore de poursuivre le rétablissement des comptes publics, tout en assurant le financement des priorités du Gouvernement, notamment l’éducation, la sécurité des Français et l’emploi. En 2016, le...
  • PTS, la réponse de la Ministre !
    Dès juin 2016, j’étais intervenu auprès de Myriam El Khomri, Ministre du Travail, pour évoquer la mise en œuvre de la Prime transitoire de solidarité, et la préoccupation spécifique des demandeurs d’emploi « seniors ». Ce mardi matin, je viens de recevoir...
  • In'Bonn'Innée au CSE, et on y rit !
    T’cheu qu’in a bin rit !!! Le rendez-vous est connu et couru, car c’est la rigolade assurée ! On l’attend avec impatience, et ce n’est pas la salle, pleine, du CSE ce dimanche 15 après-midi qui démentira. La Troupe de la Compagnie Royale Marius Staquet...
  • Voeux à l'Hôpital : existence, cohérence et subvention !
    Il fallait oser : faire la cérémonie des vœux à l’Hôpital sur fond d’intempéries neigeuses, de pic national d’épidémie de grippe saisonnière et un vendredi 13 ! Eh bien, à Wattrelos, même pas peur ! Après que la Directrice, Mme Hache, et le Docteur Strekker...
  • Carte du combattant, la réponse du Ministre !
    Lors de la préparation du Budget 2017 des Anciens Combattants, j’avais interrogé le Secrétaire d’Etat des Anciens Combattants sur le bénéfice de la carte du combattant aux militaires ayant servi en Algérie avant le 2 juillet 1962, qui y sont intervenus...
  • Pour les retraites modestes, la CSG baisse
    La Loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017, que j’ai votée en fin d’année dernière, réduit la contribution sociale généralisée (CSG) pour plus de 500 000 retraités percevant des pensions modestes. Une mesure de justice sociale rendue possible...
  • Voeux au personnel : un maire amoureux enthousiaste de ma ville !
    Pour cause de décalage des vacances scolaires des écoles belges, la cérémonie des voeux au personnel municipal – d’ordinaire la première de l’année – n’a eu lieu que ce mardi, et c’est devant une salle Salengro aux chaises bien remplies qu’à partir de...
  • Manuel Valls à Liévin, auprès du monde du labeur !
    Ce dimanche matin, Manuel Valls est à Liévin. Liévin ville minière, ville où bat le cœur de la gauche et le souvenir de la visite de François Mitterrand dans ce même Hôtel de Ville en décembre 1994 (j'y étais !) à quelques mois de la fin de son mandat....
  • Voeux aux Associations (2) : Honneur aux Médaillés !
    C'est une tradition : lors de la cérémonie des Vœux aux associations, j'en profite pour remettre, devant tous les représentants des associations wattrelosiennes, les médailles de la Jeunesse et des Sports. Chaque année, plusieurs bénévoles sont ainsi...
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 14:26

Ministres-en-commission-04-07-12.jpgA l’issue du conseil des ministres, Pierre Moscovici et Jérôme Cahuzac (cf. photo) sont venus en effet présenter les orientations de nos finances publiques et le projet de loi de finances rectificative pour 2012, « chantier crucial car il va assurer la crédibilité budgétaire et le changement ».


Pierre Moscovici établit un panorama de la situation économique : la croissance atone (0,3 % en 2012), chômage à 10 %, double déficit avec un déficit de croissance et de compétitivité (faible consommation des ménages, parts de marché à l’export ont reculé de 20 %), et un déficit de crédibilité (déficit public, dette…) : la crise n’explique pas tout, il ne faut pas confondre la gestion et la malchance; déficit de confiance.


Les Français ont voté pour une action résolue pour la croissance. Des avancées majeures ont été réalisées lors du conseil européen (120 Mds € pour la croissance et mesures de stabilité financière, avec une recapitalisation des banques en difficulté et la BCE intervenant sur les marchés des obligations, feuille de route pour une intégration solidaire). Au niveau national, des mesures d'urgence et de justice ont été prises (SMIC, retraites, contrats aidés supplémentaires).


Le gouvernement va lancer une série de réformes ambitieuses : soutien aux PME-TPE, réforme de l’IS et du CIR, création d’un banque publique d'investissement, réforme bancaire, réforme de la fiscalité de l’épargne réglementée. L’objectif est une fiscalité plus juste, plus efficace.


Redresser les comptes publics est une absolue nécessité, pour rester souverain, restaurer la confiance, et dégager les marges de manœuvre pour la croissance. Il faut réduire la part de la dette publique dans le PIB.


Après 5,2 % du déficit en 2011, la dérive pour 2012 était de 5 % (et non de 4,2 % !).

 

L’objectif : 4,5 % en 2012 ; retour à 3 % en 2013, avec un très gros effort pour un retour à l’équilibre des comptes en 2017.

 

Le redressement va demander des efforts significatifs mais des efforts justement repartis, notamment entre ménages et entreprises.

 

Le PLFR est le premier élément de cet objectif de redressement.

 

C’est Jérôme Cahuzac qui, le présentant, souligne que la situation est tendue, au vu-même de l’audit de la cour des comptes. Il y a des insuffisances de recettes (7,1 Mds €, dont 3,4 Mds € pour l’IS, 1,4 Mds pour la TVA, 1 Md pour les droits de mutation, 1 Md au titre des cotisations de S.S.) qui ne peut être accepté. D’où des mesures complémentaires, d’autant plus que la France avait perdu un contentieux qui coûte 1,7 Md € dès 2012 et un dérapage d’1,5 Md € de dépenses (sous-budgétisation).

 

Pour cela, la LFR décide de 7,2 Mds € de prélèvements supplémentaires : 3,41 (soit 53 %) sur les ménages (dont 2,32 Mds pour une contribution exceptionnelle sur la fortune en 2012, et 0,14 Mds de retour sur les allégements des droits de succession), 2,98 (soit 47 %) sur les entreprises (dont deux fois 550 M€ de contribution sur les secteurs bancaire et pétrolier, une majoration de 800 M€ exceptionnelle d’IS pour les entreprises de plus de 250 M€ de CA).

 

De surcroît, le texte supprime la TVA sociale (en fait l’augmentation de 19,6 à 21,2 %) que la Droite voulait appliquer au 1er octobre 2012 ! Et il baisse de 7 à 5,5 % la TVA sur le livre.

 

Comme le dit Jérôme Cahuzac avec humour, ce PLFR n’a qu’un but : « Après la correction démocratique, nous nous devons de réaliser cette correction budgétaire ».

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

edouard 05/07/2012 18:03


concernant l'aspect de la "réforme de la fiscalité de l’épargne réglementée.", ( les assurances
vie comprises?) pourrait-on envisager un taux progressif par tranche , ce qui ne penaliserait pas les petites économies des petits épargnants ...sinon les intérêts sont largement absorbés par les
prelevements sociaux ( qui devraient passer à 15,5%) ?