Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est député de la 8e circonscription du Nord et maire de Wattrelos
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Dans nos centres aérés et nos mini-stages : quelle ambiance !
    Ce matin, comme tous les ans, je procède à la visite de nos centres aérés wattrelosiens, et des mini-stages proposés en parallèle, en compagnie de mes élus et des cadres administratifs qui assurent l’organisation et la coordination de ces animations pour...
  • Etat d'urgence, j'ai voté la prorogation !
    Le vote, la nuit dernière, du Projet de loi prorogeant de 6 mois l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire national intervient cinq jours après l’attentat ignoble de Nice qui a causé la mort de 84 femmes et hommes, dont 10 enfants, rassemblées sur...
  • Fête du 14 Juillet (2) : Aimons-nous vivants... maintenant !
    François Valéry était l'artiste "phare" de cette édition du 14 juillet, et, je ne le cache pas, je connais toutes ses chansons. D'évidence, vu les 1500 à 2000 personnes devant le podium, je ne suis pas seul ! En venant l'écouter, on sait que l'on va parler...
  • Fête du 14 Juillet (1) : Assos et musique au parc !
    C'est notre "marque de fabrique" maintenant à Wattrelos : la Fête nationale se fête au parc urbain, avec d'abord toute la journée dans ce cadre champêtre, des stands tenus par des associations, où jeux, boissons fraîches et pâtisseries, voisinent des...
  • Loi de Règlement 2015, le compte est bon !
    L’adoption, ce mardi 12 juillet, du Projet de Loi de Règlement du Budget 2015 est d’évidence un moment essentiel de cette XIVème législature : ces comptes 2015, certifiés par la Cour des Comptes, illustrent parfaitement, à la fois, la qualité, synonyme...
  • Maire honoraire de Wattrelos, Alain Faugaret n’est plus !
    Bien plus qu’une figure de la vie politique wattrelosienne, c’est un monument politique qui s’en est allé. La mort d’un maire, ou d’un ancien maire, est toujours un événement majeur dans une commune. A Wattrelos, pour les Wattrelosiens, et pour le maire...
  • Education, Sécurité, Emploi : les priorités du Budget 2017 !
    Depuis le début du mandat de François Hollande, les efforts menés année après année sur les dépenses publiques ont conduit à une nette diminution de la dépense de l'Etat (ce qui était la condition pour freiner la croissance exponentielle de la dette de...
  • Egalité et Citoyenneté : une loi de progrès social !
    Cet après-midi, à l’Assemblée Nationale, j’ai voté en première lecture le projet de loi Egalité et Citoyenneté porté par mon ami, le Ministre de la Ville, Patrick Kanner, la Ministre du Logement, Emmanuelle Cosse et la Secrétaire d’Etat à l’égalité réelle,...
  • Conseil Municipal (3) : Défendre notre Hôpital !
    La loi impose l’organisation des hôpitaux en Groupements Hospitaliers de Territoire, et sur notre Métropole, deux scénarios existent. Celui d’abord qui a la préférence des 3 maires de Roubaix, Tourcoing et Wattrelos, était de mettre en place un GHT avec...
  • Conseil Municipal (2) : Nouveaux investissements et baisses d'impôts
    Par-delà le sujet du débat sur le PADD de la MEL, il y avait, outre des délibérations techniques, deux grands sujets à l’ordre du jour du dernier Conseil Municipal de Wattrelos avant la trêve estivale. > Le lancement de nouveaux investissements pour des...
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 14:26

Ministres-en-commission-04-07-12.jpgA l’issue du conseil des ministres, Pierre Moscovici et Jérôme Cahuzac (cf. photo) sont venus en effet présenter les orientations de nos finances publiques et le projet de loi de finances rectificative pour 2012, « chantier crucial car il va assurer la crédibilité budgétaire et le changement ».


Pierre Moscovici établit un panorama de la situation économique : la croissance atone (0,3 % en 2012), chômage à 10 %, double déficit avec un déficit de croissance et de compétitivité (faible consommation des ménages, parts de marché à l’export ont reculé de 20 %), et un déficit de crédibilité (déficit public, dette…) : la crise n’explique pas tout, il ne faut pas confondre la gestion et la malchance; déficit de confiance.


Les Français ont voté pour une action résolue pour la croissance. Des avancées majeures ont été réalisées lors du conseil européen (120 Mds € pour la croissance et mesures de stabilité financière, avec une recapitalisation des banques en difficulté et la BCE intervenant sur les marchés des obligations, feuille de route pour une intégration solidaire). Au niveau national, des mesures d'urgence et de justice ont été prises (SMIC, retraites, contrats aidés supplémentaires).


Le gouvernement va lancer une série de réformes ambitieuses : soutien aux PME-TPE, réforme de l’IS et du CIR, création d’un banque publique d'investissement, réforme bancaire, réforme de la fiscalité de l’épargne réglementée. L’objectif est une fiscalité plus juste, plus efficace.


Redresser les comptes publics est une absolue nécessité, pour rester souverain, restaurer la confiance, et dégager les marges de manœuvre pour la croissance. Il faut réduire la part de la dette publique dans le PIB.


Après 5,2 % du déficit en 2011, la dérive pour 2012 était de 5 % (et non de 4,2 % !).

 

L’objectif : 4,5 % en 2012 ; retour à 3 % en 2013, avec un très gros effort pour un retour à l’équilibre des comptes en 2017.

 

Le redressement va demander des efforts significatifs mais des efforts justement repartis, notamment entre ménages et entreprises.

 

Le PLFR est le premier élément de cet objectif de redressement.

 

C’est Jérôme Cahuzac qui, le présentant, souligne que la situation est tendue, au vu-même de l’audit de la cour des comptes. Il y a des insuffisances de recettes (7,1 Mds €, dont 3,4 Mds € pour l’IS, 1,4 Mds pour la TVA, 1 Md pour les droits de mutation, 1 Md au titre des cotisations de S.S.) qui ne peut être accepté. D’où des mesures complémentaires, d’autant plus que la France avait perdu un contentieux qui coûte 1,7 Md € dès 2012 et un dérapage d’1,5 Md € de dépenses (sous-budgétisation).

 

Pour cela, la LFR décide de 7,2 Mds € de prélèvements supplémentaires : 3,41 (soit 53 %) sur les ménages (dont 2,32 Mds pour une contribution exceptionnelle sur la fortune en 2012, et 0,14 Mds de retour sur les allégements des droits de succession), 2,98 (soit 47 %) sur les entreprises (dont deux fois 550 M€ de contribution sur les secteurs bancaire et pétrolier, une majoration de 800 M€ exceptionnelle d’IS pour les entreprises de plus de 250 M€ de CA).

 

De surcroît, le texte supprime la TVA sociale (en fait l’augmentation de 19,6 à 21,2 %) que la Droite voulait appliquer au 1er octobre 2012 ! Et il baisse de 7 à 5,5 % la TVA sur le livre.

 

Comme le dit Jérôme Cahuzac avec humour, ce PLFR n’a qu’un but : « Après la correction démocratique, nous nous devons de réaliser cette correction budgétaire ».

 

Partager cet article

commentaires

edouard 05/07/2012 18:03


concernant l'aspect de la "réforme de la fiscalité de l’épargne réglementée.", ( les assurances
vie comprises?) pourrait-on envisager un taux progressif par tranche , ce qui ne penaliserait pas les petites économies des petits épargnants ...sinon les intérêts sont largement absorbés par les
prelevements sociaux ( qui devraient passer à 15,5%) ?