Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Ecole sur 4 jours : Wattrelos y est favorable, dès septembre 2017 !
    Le nouveau Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer l’a affirmé : un décret sera publié très prochainement afin de permettre aux communes de se prononcer sur l’organisation de la semaine d’école sur leur territoire. A Wattrelos, la réponse...
  • Elections : C. Osson en tête, à Wattrelos et à Roubaix !
    Longue journée que ce dimanche électoral. Longue parce que, ça y est, ce 1er tour amorce concrètement le processus de ma succession comme Député de la 8e circonscription : dans dix jours, après cette vie intense le jour, la nuit, ces week-ends inexistants,...
  • Un député c'est un acteur local !
    Je suis toujours surpris de voir que certains considèrent que la fonction d’un député n’est que de faire des lois : c’est loin d’être uniquement le cas ! Le député a aussi un rôle local, c’est un acteur de territoire important. C’est même à mes yeux sa...
  • Législative : amis et camarades, soyons tous responsables !
    Je n’ignore pas, bien sûr, les aigreurs et les amertumes qui suivent les décisions qui tranchent un processus de désignation d’un candidat aux élections. Faire un choix, c’est nécessairement faire des mécontents, dont certains peuvent avoir, légitimement...
  • Je choisis Wattrelos !
    En 2012, on s’en souvient peut-être, c’est le 10 mai que j’avais annoncé ma candidature aux élections législatives. La loi sur le cumul des mandats interdit à partir de 2017 le cumul d’un mandat parlementaire, député ou sénateur, et d’un exécutif municipal,...
  • Victoire 39-45 : soyons donc européens, en frères !
    Au lendemain du 2ème tour d’une élection présidentielle où l’extrême-droite aura été présente, la commémoration de la victoire sur l’Allemagne nazie en 1945 ne peut que se tenir avec gravité, en sus de la solennité et du respect de la cérémonie. Au cimetière...
  • Présidentielle (3) : faire réussir le Président pour faire réussir la France !
    J’entends déjà ce dimanche soir des états d’âme, des atermoiements. Pour certains à gauche, des menaces même : Emmanuel Macron est à peine élu que certains lancent la charge pour le combattre ! Savent-ils ce qu’est la démocratie ? L’élection – surtout...
  • Présidentielle (2) : ouf, Le Pen battue, mais le vote FN est trop lourd !
    Oui, ce dimanche soir, c’est à la salle Salengro, et dès les premiers sondages connus, une satisfaction en même temps qu’un soulagement : Marine Le Pen est battue. Elle ne dépasse pas les 40 % redoutés au niveau national : elle se tient à un peu plus...
  • Présidentielle (1) : Emmanuel Macron, élu, une énergie convaincante et enthousiasmante !
    C’est fait ! Ce dimanche soir à la salle Salengro, cela faisait plusieurs heures qu’avec les informations via les réseaux sociaux des votes aux Etats-Unis, dans les Dom-Tom, ou des résultats des sondages « sortie des urnes », la peur d’un scrutin serré...
  • Les factures délirantes de Le Pen seront pour les Français !
    Beaucoup, je l’espère, qui auront regardé le débat du 2ème tour, auront compris que Marine Le Pen ment aux Français, que son programme n’est qu’approximatif, non finançable et dangereux par ses insuffisances. Qui n’a pas compris que sur une promesse telle...
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 07:12

Tous les ans à la même époque, je fais le point sur les dossiers qui occupent le maire et le député que je suis.

 

Cela permet de mettre en perspective l’action que je mène, d’évoquer les questions d’actualité dans différents domaines, mais également de faire quelques mises au point. Une conférence de rentrée, comme disent les médias, même si la rentrée est déjà derrière nous : il y a un mois en effet, c’était la rentrée scolaire et comme maire j’avais la chance de réceptionner une école Brossolette tellement rénovée qu’elle paraît neuve ; il y a 2 jours, après les journées parlementaires socialistes à Dijon (19-20 septembre), c’était la rentrée parlementaire.

 

Tout cela ce sont des mots car la rentrée, le retour aux affaires, ça fait un moment qu’en ce qui me concerne, il s’est produit. De fait, depuis les législatives, tout a été vite et ce fut dense. En juillet, session extraordinaire sur la loi de finances rectificative ; en septembre à nouveau une session extraordinaire.

 

Commençons donc par mon activité parlementaire.

 

A l’Assemblée, je suis un député normal au sein du groupe socialiste… et qui fait normalement son travail. Je n’ai en rien ressenti l’animosité, les tensions, les dénigrements que j’ai vécus au cours de la campagne des législatives à mon arrivée à l’Assemblée. Tout s’est passé normalement. Il est vrai que si certains, localement, croyant parler au nom du PS, en appelaient à ma défaite, ailleurs, à Paris mais aussi dans le Nord et dans bien des régions de France, nombreux sont ceux qui m’ont soutenu !

 

Je me souviens notamment de ces sms reçus suite à l’annonce de ma candidature : « Il n’aurait plus manqué que tu n’y ailles pas ! », ou cet autre : « Je te souhaite beaucoup de chance. De courage. Il faut que tu gagnes. Vraiment », ou encore « Courage à toi, je te soutiens ». Leurs auteurs sont aujourd’hui tous trois ministres…

 

Bref, j’ai redonné leurs couleurs aux socialistes dans cette circonscription et j’en suis heureux ! Les calculs politiciens ont été battus en brèche, tant mieux ! Les électeurs ont dit avec force qu’ils n’acceptaient plus ces méthodes.

Dans le bureau à l'Assemblée

 

Mais le temps n’est plus celui de l’élection ; il est celui de l’exercice du mandat, alors je me suis mis au travail normalement :


Ø en qualité de 1er vice-président socialiste de la commission des finances (et donc au bureau) sur proposition de mes pairs – j’ai d’ailleurs suppléé le président à plusieurs reprises et serai encore amené à le faire ;

Ø en qualité de rapporteur spécial des crédits de la politique de la Ville, en prise directe avec les réalités de ma circonscription ;

Ø dans l’ancien bureau, au palais Bourbon, de Marisol Touraine que j’occupe dorénavant au milieu des députés socialistes (j’ai eu le bureau que je voulais, la place dans l’hémicycle que je voulais et la commission que je voulais).

 

Voilà le décor planté ; à présent, je m’attends à des semaines prochaines très lourdes…

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires