Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 07:12

Tous les ans à la même époque, je fais le point sur les dossiers qui occupent le maire et le député que je suis.

 

Cela permet de mettre en perspective l’action que je mène, d’évoquer les questions d’actualité dans différents domaines, mais également de faire quelques mises au point. Une conférence de rentrée, comme disent les médias, même si la rentrée est déjà derrière nous : il y a un mois en effet, c’était la rentrée scolaire et comme maire j’avais la chance de réceptionner une école Brossolette tellement rénovée qu’elle paraît neuve ; il y a 2 jours, après les journées parlementaires socialistes à Dijon (19-20 septembre), c’était la rentrée parlementaire.

 

Tout cela ce sont des mots car la rentrée, le retour aux affaires, ça fait un moment qu’en ce qui me concerne, il s’est produit. De fait, depuis les législatives, tout a été vite et ce fut dense. En juillet, session extraordinaire sur la loi de finances rectificative ; en septembre à nouveau une session extraordinaire.

 

Commençons donc par mon activité parlementaire.

 

A l’Assemblée, je suis un député normal au sein du groupe socialiste… et qui fait normalement son travail. Je n’ai en rien ressenti l’animosité, les tensions, les dénigrements que j’ai vécus au cours de la campagne des législatives à mon arrivée à l’Assemblée. Tout s’est passé normalement. Il est vrai que si certains, localement, croyant parler au nom du PS, en appelaient à ma défaite, ailleurs, à Paris mais aussi dans le Nord et dans bien des régions de France, nombreux sont ceux qui m’ont soutenu !

 

Je me souviens notamment de ces sms reçus suite à l’annonce de ma candidature : « Il n’aurait plus manqué que tu n’y ailles pas ! », ou cet autre : « Je te souhaite beaucoup de chance. De courage. Il faut que tu gagnes. Vraiment », ou encore « Courage à toi, je te soutiens ». Leurs auteurs sont aujourd’hui tous trois ministres…

 

Bref, j’ai redonné leurs couleurs aux socialistes dans cette circonscription et j’en suis heureux ! Les calculs politiciens ont été battus en brèche, tant mieux ! Les électeurs ont dit avec force qu’ils n’acceptaient plus ces méthodes.

Dans le bureau à l'Assemblée

 

Mais le temps n’est plus celui de l’élection ; il est celui de l’exercice du mandat, alors je me suis mis au travail normalement :


Ø en qualité de 1er vice-président socialiste de la commission des finances (et donc au bureau) sur proposition de mes pairs – j’ai d’ailleurs suppléé le président à plusieurs reprises et serai encore amené à le faire ;

Ø en qualité de rapporteur spécial des crédits de la politique de la Ville, en prise directe avec les réalités de ma circonscription ;

Ø dans l’ancien bureau, au palais Bourbon, de Marisol Touraine que j’occupe dorénavant au milieu des députés socialistes (j’ai eu le bureau que je voulais, la place dans l’hémicycle que je voulais et la commission que je voulais).

 

Voilà le décor planté ; à présent, je m’attends à des semaines prochaines très lourdes…

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires