Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • 14 juillet : besoin de rien, envie de fête !
    Le 14 juillet à Wattrelos, c'est d'abord une belle fête populaire qui a trouvé son espace et son public depuis qu'elle s'est installée au cœur du parc urbain. Bravo à mon Adjointe aux Fêtes, Michèle, et aux services techniques et de police pour l'organisation,...
  • Au Congrès, Emmanuel Macron, en Chef de l'Etat !
    Volontiers lyrique et philosophique, en réunissant le Congrès à Versailles, le Président de la République a rempli son rôle de Chef de l’Etat : donner le cap ! Préciser les principes d’actions, et les méthodes. Il n’est pas le gouvernement du quotidien,...
  • Conseil municipal (2) : Un compte 2016 de belle tenue !
    Conforme au Compte de gestion du Comptable public, le Compte Administratif récapitule l’ensemble des dépenses et des recettes de l’année 2016 : il est en quelque sorte le « compte d’exploitation » de la ville de l’année écoulée. Et après la soudaine dégradation...
  • Conseil municipal (1) : Hommage à Simone Veil
    Ce vendredi 30 juin, à l’Hôtel de Ville se sont tenus deux Conseils municipaux, le premier étant destiné à la désignation des délégués supplémentaires en vue de l’élection des sénateurs le 24 septembre prochain. J’ai en revanche ouvert le second Conseil,...
  • Ecole sur 4 jours : Wattrelos y est favorable, dès septembre 2017 !
    Le nouveau Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer l’a affirmé : un décret sera publié très prochainement afin de permettre aux communes de se prononcer sur l’organisation de la semaine d’école sur leur territoire. A Wattrelos, la réponse...
  • Elections : C. Osson en tête, à Wattrelos et à Roubaix !
    Longue journée que ce dimanche électoral. Longue parce que, ça y est, ce 1er tour amorce concrètement le processus de ma succession comme Député de la 8e circonscription : dans dix jours, après cette vie intense le jour, la nuit, ces week-ends inexistants,...
  • Un député c'est un acteur local !
    Je suis toujours surpris de voir que certains considèrent que la fonction d’un député n’est que de faire des lois : c’est loin d’être uniquement le cas ! Le député a aussi un rôle local, c’est un acteur de territoire important. C’est même à mes yeux sa...
  • Législative : amis et camarades, soyons tous responsables !
    Je n’ignore pas, bien sûr, les aigreurs et les amertumes qui suivent les décisions qui tranchent un processus de désignation d’un candidat aux élections. Faire un choix, c’est nécessairement faire des mécontents, dont certains peuvent avoir, légitimement...
  • Je choisis Wattrelos !
    En 2012, on s’en souvient peut-être, c’est le 10 mai que j’avais annoncé ma candidature aux élections législatives. La loi sur le cumul des mandats interdit à partir de 2017 le cumul d’un mandat parlementaire, député ou sénateur, et d’un exécutif municipal,...
  • Victoire 39-45 : soyons donc européens, en frères !
    Au lendemain du 2ème tour d’une élection présidentielle où l’extrême-droite aura été présente, la commémoration de la victoire sur l’Allemagne nazie en 1945 ne peut que se tenir avec gravité, en sus de la solennité et du respect de la cérémonie. Au cimetière...
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 15:40

Conf. presse FH mai 2013 4Ce n’était pas une surprise car l’information avait fuitée depuis un bon moment, mais c’était une attente ; elle l’était sur le fond, elle le fut aussi sur la forme… Après la conférence de presse, députés et sénateurs, pour l’essentiel socialistes, mais il y avait aussi des élus des groupes radical et vert, nous vîmes arriver à la Maison de l’Amérique latine, le Président Hollande, accompagné du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, entouré des présidents des groupes PS à l’Assemblée et au Sénat, Bruno Le Roux et François Rebsamen, du président de l’Assemblée, Claude Bartolone, et du 1er secrétaire du PS, Harlem Désir.

 

Lors du séminaire de travail qu’il y a peu le groupe socialiste avait organisé, c’était une demande insistante de bon nombre de nos collègues de le rencontrer, avec des fondements personnels (beaucoup, nouveaux en politique, ne l’avait jamais rencontré) et surtout politiques (car nous avons tous été élus dans le mouvement de l’élection présidentielle pour mettre en œuvre le programme de François Hollande). Et François Hollande l’a bien compris en montrant, par sa présence, son intérêt pour sa majorité qui le soutient, en ayant, souriant et attentionné, un mot, un geste amical pour chacun, et surtout un discours de mobilisation pour tous.

 

Conf. presse FH mai 2013 5 okBien sûr, il aura repris les mots de confiance et d’offensive de sa conférence de presse. Mais il aura insisté sur la difficulté de la tâche qu’a la Gauche de responsabilité que nous sommes, pour gérer la crise que nous connaissons. Même si c’est justement sans doute à cause de cette crise que nous avons gagné les élections : parce que la Droite avait échoué à l’affronter et à la gérer ! Nos mesures sont bonnes, elles porteront leurs fruits, mais il faut qu’elles montent en puissance.

 

C’est difficile d’agir, bien sûr, quand en même temps il faut boucher les déficits. Mais malheureusement, c’est impossible de faire autrement. Nous avons besoin de la confiance des investisseurs qui investissent pour réussir la croissance, mais aussi de la création d’emplois pour soutenir les revenus et donc aussi la croissance. C’est ce projet-là que nous portons. Aller plus vite sans tenir compte des contraintes financières serait condamner la Gauche à échouer.

 

Et cet échec ne serait pas qu’individuel - celui du Président, celui du Premier ministre - il serait collectif !  Souvenons-nous de 1993, et de ce moment politique terrible où il n’y avait plus que 57 députés socialistes à l’Assemblée !

 

Voilà pourquoi l’unité est indispensable. Chez les socialistes d’abord, car il n’y a qu’une politique : celle décidée par le Président, défendue devant les Français lors de la campagne, et tous les députés (quelle que soit leur préférence de motion de congrès) ont été élus sur cette ligne-là, sur aucune autre ! Il n’y a donc pas de raison d’expressions, ni de votes contraires (message très applaudi par la quasi-totalité des parlementaires présents !).

 

Unité aussi dans la majorité, faite d’écoute et de respect mutuels. Sous la Ve République, c’est la majorité qui soutient le Président. Ce soir, c’est le Président qui est avec sa majorité ! C’est plus qu’un symbole, c’est un acte politique majeur et apprécié. Un moment amical aussi…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

MACREZ Daniel 21/05/2013 17:45


"Et oui il faut se serrer les coudes!"