Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 08:40

Le-muse-e-fait-son-cine--2.JPGDu 3 mai au 28 juin, le Musée des arts et traditions populaires de Wattrelos (le MATPOP, pour les initiés) présente une exposition consacrée à l’histoire du cinéma à Wattrelos, et ce samedi, en procédant à la visite inaugurale, prenant la parole après Patrick Gonce, cinéaste amateur qui s’exprime au nom du club éponyme, je ne peux qu’évoquer deux nostalgies qui, immanquablement, s’expriment au regard des panneaux et matériels présentés.

 

La première est évidemment liée à cette surprise que certains visiteurs auront de constater qu’il y a 50 ou 60 ans, Wattrelos comptait sur son territoire quatre salles de cinéma : le Pax rue Saint-Joseph ; le Métropolitain, rue Carnot (qui laissera la place au supermarché… Métro) ; le Familia, rue Jean-Jaurès, et le Crétinier Palace, rue Saint-Vincent de Paul (lui aussi devient supérette). Tous ensemble, ils proposaient 3 500 places. Hé oui, à cette époque là, les loisirs étaient collectifs : bals, bals à patates, salles obscures étaient le rendez-vous commun de la jeunesse, et bien des premiers émois ou baisers (comme je le rappelais dans mon discours des jubilaires… avec l’acquiescement de certaines de ces dames) ; à l’époque pas de télévision, d’iPhones ou autre loisirs individuels.

 

Alors, bien sur, le cinéma n’a pas disparu : les cinémas d’antan, dont ceux de Wattrelos, oui, et c’est bien regrettable ! Car les investisseurs (répondant à la demande du public !) privilégient dorénavant les grands complexes multisalles, dans les communes-centres ou dans des pôles commerciaux qui n’ont plus rien à voir avec nos cinémas de quartiers d’hier ; cela a sans doute fait perdre une part de proximité, d’humanité aussi dans nos cités actuelles.

 

Le-muse-e-fait-son-cine--1.JPGLa seconde nostalgie qui peut gagner le visiteur de cette vraiment passionnante exposition, c’est celle justement de la technique du cinéma d’hier et même d’avant-hier : caméras super-8, projecteurs, bandes-films… que de matériels exposés qui nous parlent d’un temps que les accros du DVD et de la clé USB, du film téléchargé et de l’ordinateur ne peuvent pas connaître ! Et à l’époque, il y avait un petit groupe de passionnés, emmenés par Emile Delcour (chauffagiste de son métier qui, vêtu de sa traditionnelle salopette, créa, si je me souviens bien, le club des cinéastes amateurs en 1971… à l’ouverture du CSE !) qui, des années durant, organisa dans une salle du CSE alors ultra-bondée, le concours des cinéastes amateurs ! Ça laisse songeur… car aujourd’hui, quelle projection serait capable de remplir quelques rangées de sièges ? Autres temps, autres modes de vie, autres loisirs.

 

Mais cette belle époque du cinéma à Wattrelos, nous ne l’oublions pas, et cette matinée, est dédiée à tous ceux qui ont ici fait vivre pendant toutes ces années le septième art : les Arickx, Seynhaeve, Tiberghien, Becquet, Rauwel, Gonce… sans oublier la Wattrelosienne Jeannette Merveille (Laumont), présente ce matin, qui tourna en 1963 dans un film, Le fils du patron, histoire d’amour impossible entre un patron et une ouvrière…

 

Avec cette belle expo, le musée fait un clap rétro bien sympathique !

 

Le-muse-e-fait-son-cine--3.jpg

 

Partager cet article

Repost0

commentaires