Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 20:22

« It's a joke » comme diraient les Anglais. Mais ce soir, en rentrant chez moi, c'est vraiment le mot qui me vient à l'esprit. Pourquoi ?

  

D'abord parce que la matinée commence par une réception des jubilaires du cercle Saint-Vincent de Paul, où le président Claude Duthoit évoque le plaisir de l'amour et celui qui a été l'existence même de chacun des quatre ménages jubilaires (de cinquante années de mariage) qui sont mis à l'honneur par leurs amis du cercle.

 stjo-2010-2.jpg

Ensuite, et voilà sans doute pourquoi le mot plaisirs me vient à l'esprit, c'est la kermesse de Saint-Jo, ce que les plus jeunes comme moi ont connu sous le nom de Foire aux plaisirs : ma jeunesse durant, c'est comme cela que j'en ai entendu parler à la maison. Avec le directeur du collège, Peche-miraculeuse-copie-1.jpegJean-Louis Derycke, et bien d'autres élus de l'administration municipale, nous faisons le tour des stands en commençant par celui... des gâteaux ! Après le réconfort, l'effort, avec le tir à l'arc, le tir aux fléchettes, le jeu de massacre, la pêche miraculeuse... et tant d'autres, jusqu'au tour des cuisines où s'affairent nombre de bonnes volontés dans le sourire et la bonne humeur, ce que nous retrouvons aussi autour des friteuses et des grillades..

 

Ah,stjo-2010-3.jpg le moment tant attendu, et chaque année renouvelé : la pétanque à l'œuf ! Un œuf (frais !) dans le sable d'une brouette, et trois boules de pétanque pour l'écraser : un challenge ! Ouf : la 3e boule l'a approché de si près que, fendu, il a du être remplacé ; l'honneur est sauf !

 

 

Unstjo-2010-4.jpg tour ensuite par les coulisses du spectacle en cours, par la crêperie, puis le palais des bières... où de fort sympathiques gaufres (au chocolat !) agrémentant un cidre que dégustent quelques-uns, ou la chope de bière que prennent... tous les autres (je ne donnerai pas les noms !). Alors, c'est vrai, dans tout cela, comme on dit, on aura eu bien du plaisir !

 

J'en aurai encore – et je ne serai pas le seul – ce soir car l'église est plus que pleine, au concert que l'école de musique organise à Saint-Maclou. Sous la direction de la dynamique et entraînante Pascale Vandenouc, l'orchestre à cordes (violons, violoncelles et basse) est rejoint successivement par deux chanteuses soprano, puis par toute la chorale du conservatoire (et cela en fait du monde !) pour un superbe concert baroque très réussi : Mozart, Haendel, Vivaldi... se sont succédé dans des productions talentueuses, présentées de son pupitre dans la bonne humeur par Pascale, et très artistiquement interprétées.

 

Ce cadre de l'église Saint-Maclou – que j'avais fais restaurer radicalement dans mon mandat municipal précédent – offre en effet un écrin superbe pour ce qui y est si admirablement joué. Le public est ravi et ses généreux applaudissements en témoignent. Bravo à ces enseignants de notre conservatoire qui ont permis cela, à tous ces élèves qui se donnent si bien à leur passion, et à Pascale qui, ainsi, nous aura à tous fait... bien plaisir !

 

 

Un dimanche de plaisirs, vous dis-je !

  

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires