Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 17:22

Fete-Rose-2013_3.jpgDans ma prise de parole à la Fête de la Rose, mon premier message concerne le changement. Pour tous ceux qui ont le cœur à gauche, qui ont voté pour le changement en mai et juin dernier, il faut combattre le climat négatif ambiant, ces critiques ça et là répétées sur le changement et sur la politique gouvernementale.

 

On nous le rabâche : ça ne va pas, ça ne va pas assez vite, assez loin… Chacun, par rapport à son secteur ou à sa personne, ou à sa revendication prioritaire, y va de son couplet de critique, de déception ou d’impatience. Qui n’a pas lu ou entendu cela ?

  

Fete-Rose-2013_2.jpgEt pourtant, où a-t-on vu que Paris se soit construit en un jour, et que le changement de gouvernement doive avoir réussi à tout changer en 9 mois ? On vient d’arriver et on voudrait que tout soit fait ! C’est ridicule et irréaliste ; il faut rejeter cette impatience ! Et il faut savoir expliquer le changement. Ne désespérons pas du changement. Il est compliqué, long à mettre en œuvre mais il est bien là. 

  • Il est compliqué parce que la France est étranglée par sa dette et ne peut pas faire n’importe quoi. Impossible de faire les fous quand on arrive au pouvoir à un moment où il y a : 1700 Mds € de dette publique, une dette qui a augmenté de 600 Mds € en 5 ans ; 100 Mds € de déficit annuel de l’Etat ; 20 Mds de déficit de la Sécurité sociale ; 2,6 Mds de déficit des allocations familiales ; 20 Mds de déficit prévu des régimes de retraite ; 75 Mds de déficit du commerce extérieur, et près de 3 millions de chômeurs !
    Et tout cela alors même que la croissance économique, européenne et donc française est au plus bas, ce qui veut dire qu’il n’y a pas de recettes budgétaires supplémentaires à attendre de ce côté-là, et qu’on peut, au contraire, redouter des dépenses accrues.
    Aussi, quand on sait que pour financer ses besoins, l’Etat français emprunte chaque année 170 à 200 Mds €, et que 70 % de ces emprunts se font auprès des marchés et donc des investisseurs étrangers, on mesure combien la situation financière est délicate.
    Car si elle ne sait pas lever cet argent, la France ne saura plus payer ses fonctionnaires, par exemple. C’est un scénario de banqueroute à la grecque qui peut se dessiner si rien n’est fait, si on continue comme avant à creuser les déficits : ceux-ci ont atteints des niveaux prohibitifs, et cela ne peut plus durer.
    La réalité financière, c’est ça ! Ces trous, il faut les boucher ! Rétablir les comptes publics est la condition du changement. C’est le seul moyen pour réussir le changement, car sinon celui-là ne serait que chèques en bois et illusions.
    Certes, réduire les déficits, cela n’est pas agréable. Mais sans cela, rien ne sera possible. 
  • Le changement, il est également long à mettre en œuvre. Pourquoi ? Parce que le Gouvernement a engagé des réformes de fond, de structures, qui par nature prennent du temps pour changer la vie. Ce n’est pas parce qu’un texte de loi est voté que son objectif est tout de suite et partout atteint ! Les mesures prises donnent progressivement leurs effets.
    Et les réformes, il y en a eu ! Les emplois d’avenir ; les contrats de génération ; le renforcement des moyens de la Banque européenne et d’investissement pour soutenir les projets et donc la croissance ; la mise en place de la Banque publique d’investissement pour que dans les régions, des entreprises puissent investir ; la réforme du marché du travail… Oui, ce Gouvernement a déjà fait du boulot ! 
  • De fait, du changement il y en a ! Je n’ai pas besoin de chercher loin. Ici, à Wattrelos, deux dossiers essentiels ont enfin, parce qu’ils correspondent enfin à des priorités gouvernementales, avancé :

› la reconstruction du pavillon Saphir de la maison de retraite qui peut être enfin lancée, grâce à la ministre des personnes âgées. Depuis 6 ans, de promesses en rencontres ministérielles, aucune subvention concrète. Là, en 6 mois, ça a bougé !
› l’intégration de Wattrelos dans une zone de sécurité prioritaire avec Roubaix et Tourcoing, avec le soutien personnel de Manuel Valls, qui a pesé pour que trois quartiers de ma ville soient retenus ! Un plus en matière de sécurité, un mieux surtout… Enfin !

 

Déjà donc, des choses ont changé. Des chantiers sont lancés. C’est sur tout le quinquennat que les réformes apporteront leurs résultats, pas en 100 jours !

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article

commentaires