Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 14:09

Ce matin, je repars très tôt à l'Assemblée où se poursuit le débat sur les retraites. On en est à l'examen de l'article 5 du Projet de Loi qui est un des piliers de la réforme gouvernementale : il relève de 60 à 62 ans " l'âge d'ouverture du droit à une pension de retraite ". Si cet article-là passe, la retraite à 60 ans mise en place par François Mitterrand et Pierre Mauroy en 1981, ce sera fini !

 

Voilà pourquoi je tiens à être là. Pour dire non à cette mesure destructrice symbole et pour voter, avec mes collègues, les amendements qui cherchent à supprimer cet article !

 

Ce passage de 60 à 62 ans est d'ailleurs la démonstration la plus flagrante des mensonges de la Droite.

 

En 2007, Nicolas Sarkozy a déclaré que le droit à la retraite à 60 ans serait maintenu. En 2008, il s'est à nouveau engagé à ne pas relever l'âge d'ouverture de départ à la retraite à 60 ans car il n'en avait " pas parlé pendant l'élection présidentielle " et qu'il n'avait " pas reçu ce mandat du peuple ". Aujourd'hui, il renie cet engagement pris devant tous les Français.

 

La remise en cause de la retraite à 60 ans est une mesure injuste de portée idéologique. Le relèvement de l'âge d'ouverture de départ à la retraite de 60 à 62 ans va pénaliser ceux qui ont commencé à travailler tôt (pour ceux ayant commencé à 18 ans, ce sera 44 ans de cotisations) et ceux qui ont été confrontés à des conditions de travail pénibles.

 

Entre 55 et 60 ans, près de la moitié des salariés sont sans emploi ! La première conséquence sera de laisser au chômage, au RSA ou sans rien pendant un an, voire plus, ceux qui sont déjà en grande difficulté.

 

Non seulement, cette mesure est profondément injuste, mais son calendrier de mise en œuvre est d'une rare brutalité qui n'a pas d'équivalent en Europe. C'est seulement en 6 ans (en 2016 et non en 2018 comme le prétend le gouvernement) que l'âge d'ouverture de départ à la retraite passera de 60 à 62 ans.

 

La préoccupation première de Nicolas Sarkozy et du gouvernement est d'afficher une série de mesures qui viserait à donner des gages aux marchés financiers et aux agences de notation. Selon Christine Lagarde, ministre de l'Economie, de l'Industrie et de l'Emploi, qui a tenu une conférence de presse le 17 juin dernier, " c'est une bonne réforme qui envoie aux marchés financiers les bons signaux ".

 

Cette mesure engendrera en fait des économies immédiates de court terme pour la branche retraite mais provoquera des transferts sur l'assurance-chômage, l'assurance maladie, l'invalidité et sur les finances des collectivités locales par le biais du RSA !

 

Et ce n'est sans doute pas fini, puisque l'article 1er de ce projet de loi a déjà programmé un rendez-vous en 2018, pour revoir ces bornes d'âge (âge d'ouverture de départ à la retraite et âge du taux plein), comme l'a indiqué Eric Woerth devant la commission des affaires sociales le 16 juin dernier. Il est donc à redouter l'annonce d'un nouveau recul des âges de la retraite après 2018, ce qui va contribuer évidemment à entretenir l'inquiétude des jeunes générations, alors qu'il est indispensable de rétablir leur confiance dans notre système de retraite par répartition.

 

Cet article devait être combattu. Il l'a été ! Il aurait dû être supprimé. La Droite, finalement, l'a voté… Sarkozy avait dès la fin des manifestations dit qu'il resterait " ferme " sur la retraite à 62 ans : ses soldats de l'Ump ont exécuté les ordres ! C'est un renoncement social qui me révolte.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires