Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Alfreda a 103 ans : Très Bon Anniversaire !
    Terrible année que cette année 1914, et, chacun l’ignore encore alors, mais les évènements de l’été vont enclencher une mécanique dramatique : 31 juillet assassinat de Jean Jaurès, 1er août ordre de mobilisation générale en France, 3 août l’Allemagne...
  • Lire, avec Luc Veroone, l'histoire de la Vieille place et de Pierre Catteau
    Arrivé à 18 mois à Wattrelos en 1955, (lorsque ses parents, roncquois d’origine, reprennent la pâtisserie Wagon au 75 rue Pierre Catteau), Luc Veroone a repris l’affaire familiale bien connue de la rue Pierre Catteau en 1985, et c’est l’histoire d’une...
  • Logement, SIA rue Jules-Guesde, ça se termine !
    Que de changements en un an ! L’été dernier, je visitais le chantier que la société SIA Habitat avait lancé au 136 rue Jules Guesde, sur le site de l’ancienne usine Dubar-Warneton. Il ne s’agissait à l’époque que de mouvements de terre, laissant toutefois...
  • Le foyer médicalisé accueillera ses pensionnaires en janvier 2018, enfin !
    Parmi les dossiers que j’ai voulu impulser quand je suis devenu maire en 2000, celui-là me tient particulièrement à cœur, et même s’il fut particulièrement long et complexe à faire aboutir, je ne boude pas ma satisfaction que l’ouverture de ce nouvel...
  • Le quartier du Touquet aura sa salle de sports à la rentrée !
    Elle sera prête à accueillir les sportifs fin septembre : la salle de sport du Touquet Saint-Gérard, rue de Boulogne, est en voie d’achèvement, et sa conception, boisée et colorée, est novatrice et agréable à l’œil. Sa construction a débuté au mois de...
  • Tourcoing-Beaulieu, ça y est, on ouvre !
    C’est le grand chantier de voirie 2016-2017 : la liaison Tourcoing-Beaulieu, dite Habitat-Travail, s’achève officiellement ce matin dans sa partie située la plus à l’est, c’est-à-dire à Beaulieu. J’ai le plaisir de procéder symboliquement, en compagnie...
  • Centres aérés 2017 : même pas peur !
    Les centres aérés, cela ne se raconte pas, cela se visite ! C’est ce que, comme chaque année, je fais ce matin en compagnie de mes collègues élus, notamment mon Adjointe en charge des activités périscolaires, Sylvie Zaïdi, qui fête ce jour son anniversaire...
  • 14 juillet : besoin de rien, envie de fête !
    Le 14 juillet à Wattrelos, c'est d'abord une belle fête populaire qui a trouvé son espace et son public depuis qu'elle s'est installée au cœur du parc urbain. Bravo à mon Adjointe aux Fêtes, Michèle, et aux services techniques et de police pour l'organisation,...
  • Au Congrès, Emmanuel Macron, en Chef de l'Etat !
    Volontiers lyrique et philosophique, en réunissant le Congrès à Versailles, le Président de la République a rempli son rôle de Chef de l’Etat : donner le cap ! Préciser les principes d’actions, et les méthodes. Il n’est pas le gouvernement du quotidien,...
  • Conseil municipal (2) : Un compte 2016 de belle tenue !
    Conforme au Compte de gestion du Comptable public, le Compte Administratif récapitule l’ensemble des dépenses et des recettes de l’année 2016 : il est en quelque sorte le « compte d’exploitation » de la ville de l’année écoulée. Et après la soudaine dégradation...
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 08:35

frondeurs.jpgSaine et tout à fait pertinente réaction que celle du Président et du Premier ministre après les déclarations et postures de Montebourg et d’Hamon ce week-end à Frangy.

 

Dès dimanche soir, ayant pris connaissance de ces propos, à des proches je disais ma consternation et que j’étais convaincu que Manuel Valls ne laisserait pas passer. Je me suis même risqué à dire qu’il irait voir le Président pour présenter la démission du Gouvernement (ce qui a l’avantage institutionnel de ne pas devoir exiger des ministres des démissions individuelles, puisque la démission du Premier ministre vaut celle de tout le Gouvernement !), qu’il serait renommé par le Président et recomposerait une équipe sans ces voix dissonantes. Il l’a fait et il a eu raison !

 

Cela ne pouvait plus durer. Enfin ! J’ai dit à la presse que j’étais soulagé de cette décision ; oui, j’en suis satisfait. Car sur la forme comme sur le fond, le jeu de Montebourg n’était plus acceptable.

 

Sur la forme, car dans la Ve République, le Gouvernement dépend du Président, et il ne peut y avoir de dérive acceptable par rapport au cap fixé par celui-ci : qu’Arnaud accorde au Monde une interview deux jours après celle du Président dans laquelle il exprime sa dissonance avec les propos présidentiels, n’est institutionnellement pas possible !

 

Et sur le fond, la question-clé de la réussite économique, c’est la crédibilité de notre politique économique (crédibilité internationale pour obtenir la confiance financière des marchés car on en a besoin pour payer les intérêts de notre dette colossale ; crédibilité interne auprès des investisseurs car le retour de la croissance passe par l’investissement productif et l’incitation à investir des responsables économiques), et celle-là, comme a dit le Président, a besoin de confiance dans les mesures annoncées : « La constance, c’est la confiance ! », a dit F. Hollande. Et si quelqu’un d’aussi emblématique que le ministre en charge de l’économie semble laisser dire qu’on pourrait faire autre chose que ce qu’a annoncé le Président, il sème le doute et risque de briser l’effet recherché par le Président et le Premier ministre, à savoir la stimulation de l’investissement dont on a tant besoin pour créer des emplois.

 

Ces voix dissonantes socialistes, à l’intérieur du gouvernement comme à l’extérieur, il faut que cela s’arrête !

 

Je le dis tout net ! Bon, là, ça suffit !

 

La ligne, c’est le Président, élu au suffrage universel, et le Premier ministre, qui a obtenu la confiance de l’Assemblée, qui la donnent ! Et personne d’autre !

 

Les prétendus frondeurs ne sont rien d’autre que des saboteurs qui ne cessent de compliquer l’action gouvernementale ! C’est une honte, ce jeu de sape, car faire croire qu’on peut faire une autre politique est, outre une aberration économique, une faute politique grave !

 

Lesdits frondeurs émettent des idées qui sont très minoritaires dans le groupe socialiste : depuis quand les élucubrations de 25 personnes, plus obsédées par la préparation du prochain congrès du PS et / ou par la prochaine présidentielle que par l’avenir de la France, s’imposent-elles à la majorité ? Les primaires et l’élection présidentielle ont réparti les rôles ; il faut tout faire pour que le Président Hollande réussisse car aucun socialiste ne regagnera la présidentielle de 2017 sur son échec !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires