Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 14:33

cgt2011.jpgCe matin, il me revient de dire quelques mots d'accueil au 24e congrès de l'union locale de la CGT de Roubaix et environs qui se tient durant deux jours salle Roger-Salengro.

 

Ce congrès se déroule dans un contexte particulier : dimanche dernier n'a pas été que l'arrivée du printemps ; il a souligné à la France au soir du 1er tour des élections cantonales combien nos concitoyens doutent et notre société souffre. Du reste, dans cette salle qui porte le nom du député-maire de Lille et ministre du gouvernement Blum signataire des accords de Matignon à qui l'on doit la liberté syndicale, l'augmentation des salaires, la création des conventions collectives, la semaine des 40 heures et les congés payés, comment ne pas se souvenir combien Roger Salengro a subi les attaques de l'extrême-droite ?

 

Pour ma part, en ce propos liminaire, j'évoque trois mots : inquiétudes, injustices et inégalités.

 

  • Inquiétudes tout d'abord au vu du contexte international ou environnemental bien sûr, mais aussi pour l'avenir de chacun : l'espérance d'une vie meilleure vacille un peu plus chaque jour à mesure que le chômage et la précarité augmente, que le coût de la vie explose...

 

  • Injustices ensuite : celles que ressentent nos concitoyens devant la dégradation de nos services publics. Les enseignants victimes des différentes lois de finances, les policiers et les magistrats pourtant peu habitués à protester, les personnels de hôpitaux que je salue au passage car leurs représentants roubaisiens et wattrelosiens sont dans l'assistance. Ce qui me sidère le plus en ce moment, c'est que depuis trois semaines, à l'Assemblée nationale, un axe de travail imposé par le Gouvernement occulte tous les autres : la suppression de l'impôt sur la fortune ! Franchement, est-ce bien l'urgence sociale et économique ? Le décalage entre les puissants et les faibles dans ce pays devient abyssal ! Par ailleurs, est-ce que l'Etat français peut s'offrir le luxe de se priver de cette ressource (4 milliards de recettes fiscales) qui représente quatre fois le déficit cumulé de tous les hôpitaux de France ?

 

  • Inégalités enfin, celles qui se creusent lorsque l'on assiste à l'augmentation des bénéfices du CAC 40 alors qu'il y a tant de petits salaires, et / ou des résultats du secteur bancaire alors qu'il y a tant de plans de surendettement, à l'image de celles et ceux qui ont toujours moins et que j'essaie d'aider, y consacrant souvent une bonne partie de mes week-ends pour tenter de trouver des solutions bancaires à leurs problèmes.

 

Voilà pourquoi je veux livrer deux messages aux congressistes.

 

D'abord celui de l'importance, dans la France de 2011, lorsque l'on voit ce qui se répand dans notre pays, de rester fermer sur nos valeurs, nos idées, notre conception de la société. Si on veut une égalité réelle des chances dans le monde de demain, vivre sa vie familiale et professionnelle dans de bonnes conditions, c'est essentiel.

 

Ensuite celui de la nécessité, pour tous ceux qui partagent ces valeurs, qu'ils veulent laver plus rose, plus rouge ou plus vert, de s'unir pour faire émerger leurs valeurs communes de progrès et de justice sociale, sinon, le risque est que les plus modestes en subissent de douloureuses conséquences.

 

Alors soyons dignes de Salengro, Blum et Jaurès, et défendons cette France qu'on a tous au cœur ! Mobilisons-nous pour nos services publics, pour le progrès, pour la justice sociale ! Et pour l'essentiel : la défense des plus faibles.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires