Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 15:11

Italie-a-l-Assemblee.jpgEt pas n’importe qui… le Président de la République italienne, Giorgio Napolitano, aura été invité par Claude Bartolone à prendre la parole dans l’hémicycle.

 

Le président de l’Assemblée, dans son mot d’accueil, salue le militant anti-fasciste, le « révolté moral » au sein du PCI, « l’européen bagarreur » plaidant pour une Europe politique plus forte, qui a la stature d’un « grand homme d’Etat », professeur honoraire de plusieurs universités ! Président de la Chambre des députés en 1992, il est Président de la République depuis le 10 mai 2006. En soulignant que « la France, comme  l’Italie, refusent de faire de la souffrance sociale un destin national ».

 

A l’occasion de sa visite d’Etat, G. Napolitano veut porter devant les députés un message très européen, rappelant que l’axe de la politique européenne de l’Italie est l’alliance avec la France depuis Napoléon III : la bataille de Solférino a soudé dans le sang une alliance qu’en 1959 le Général de Gaulle nomme celle des « champions du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ».

 

Bien sûr, il rappela les décisions douloureuses de Mussolini (« une agression digne de brigands » d’une France défaite en 1940). Grâce à la Résistance, l’honneur de l’Italie fut lavé !

 

Et de poser les questions-clé pour l’Europe. Aujourd’hui, en Europe, devons-nous aller sur la voie de l’intégration ou remettre en question des objectifs déjà atteints tels que l’euro ou l’union monétaire ? La réponse ne peut faire aucun doute ! Il est devenu impératif d’avancer vers une plus étroite intégration politique.

 

Aucun des Etats de l’Union ne peut seul conjurer le risque du déclin ou de l’insignifiance, mais, rappelle Lucien Sève, « l’unité européenne n’est pas l’uniformité », et François Mitterrand : « L’Europe des cultures, c’est l’Europe des nations entre les nationalismes ».

 

Et de plaider donc pour « plus d’unité, plus d’intégration », sans délaisser le principe intangible de « solidarité ». Il insiste sur le besoin de légitimation démocratique accrue ».

 

« C’est dans le creuset de la construction européenne que se sont perdues les scories des évènements dramatiques que nous avons connus. Il faut retrouver le chemin d’une décisive convergence dans nos projets et nos positions ».

 Italie-a-l-Assemblee_2.jpg

Le message est encourageant. Dommage (je trouve ça scandaleux, à titre personnel !) que nos collègues députés de droite, sans doute très (trop ?) préoccupés par leurs tensions internes, aient très largement boycotté (les bancs sont quasi-vides, cf. photo) cette réception du Président de la République italienne. Ce n’est pas digne…

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires