Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 09:29

Journée de contrastes à nouveau que ce premier dimanche de la nouvelle année, puisque si elle commence par l’inauguration de la 17e bourse militaria organisée par les combattants volontaires de Croix, avant de se conclure en fin d’après-midi par la remise des prix du championnat départemental des écoles de tir équipe (pistolets) à la section tir de l’amicale du Centre, elle aura permis de goûter la solidarité du repas de nouvel an de l’assemblée des adhérents de Roubaix de l’association des paralysés de France à Lys-lez-Lannoy, et d’apprécier l’harmonie du concert du nouvel an à Roubaix.

C’est même de la Grande harmonie de Roubaix qu’il s’agit, sous la baguette émérite (en fait, il n’en utilise pas) de Jean-Noël Oldman, qui se produit pour ce 8e concert du nouvel an (une idée dont j’avais parlé à l’origine à mon ami Henri Planckaert, adjoint aux fêtes roubaisien) dans la salle Pierre de Roubaix, comble, de l’Hôtel de ville.

Après une PromenGde-harmonie-Rx-2012.jpgade en traîneau fort sympathique, séquence émotion de suite pour Isabelle Leupe, directrice du conservatoire de Roubaix (elle y fera en septembre prochain sa 12e rentrée scolaire), roubaisienne du plus profond d’elle-même, passionnée et possédée par son métier, qui reçoit de la part du maire la médaille d’or de la Ville de Roubaix ! Emotion décuplée lorsque (cf. photo 1) pour saluer cette distinction, Ludivine, de sa haute voix chaude entame, sur musique de l’orchestre, une mélodie poignante d’Ennio Morricone.

S’enchaînent ensuite un quatuor de cor (cf. photo) puis, à l’image des orchestres de kiosque d’antan, une polka pour deux cornets (Merle et pinson), avant Un bon petit diable au saxo (par Louise, élève du conservatoire).

Gde-harmonie-Rx-2012_2.jpgLa salle redouble d’enthousiasme dans le medley de Carmen, où l’on distingue, sous les roulements de percussions, le son clair des xylophones, avant que ne surgisse le célèbre Toréador… On reste ensuite dans l’ibérique, avec les Children of Sanchez, joués au buggle et au saxo par Jeffrey et Pedro.

Le public s’enflamme ensuite sans retenue lorsqu’avec la participation à l’accordéon de Sylvia et, toute de talent, d’humour et de séduction, de l’atelier lyrique, l’harmonie revisite le Paris-Montmartre ! Chansonnettes d’antan et mélodies de toujours s’enchaînent pour le plaisir de tous, rappelant que Sous le ciel de Paris s’envole une chanson ou qu’à Paris, il y a le Moulin des amours. Et puis La vie en rose ? « C’est une chanson qui nous ressemble, toi qui m’aimais, moi qui t’aimais »… Car « c’est si bon, de se dire des mots doux »… De bien belles ritournelles !

Bien sûr, impossible de ne pas frapper chaleureusement des mains lorsque suit le French cancan, juste avant un premier final avec une Marche de Radetsky, elle aussi rythmée par un public qui finit… debout.

Avec, pour second final, un French cancan bissé ! Un bien beau concert, avec des refrains que chaque Français a quelque part au fond de son cœur ou au creux de son oreille, et qu’à travers le monde on fredonne ! Ah, la France éternelle…

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires