Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 11:10

jubido0.jpgContraste des journées, contraste des émotions aussi ? Après les cérémonies officielles aux cimetières, toute la journée je la passerai, avec plusieurs élus, à aller à la rencontre de quelque chose de bien vivant : l’Amour. Celui qui s'écrit avec un grand A. Celui qui fait vivre ensemble, permet d’affronter les difficultés de la vie, donne tant de joies et en a donné pendant 50, 60, 65 et même 70 ans pour certains couples de ma bonne ville. Car je rends visite aux ménages jubilaires qui ne pourront se rendre à la cérémonie traditionnelle que la Municipalité organise à l’Hôtel de ville ce prochain lundi (de Pâques).  

Ce sont douze couples que je vais saluer un par un. Ils ont chacun leur histoire, leur vie, leurs problèmes, leur famille, leur lieu de vie à me (nous) faire découvrir. Cette rencontre, je l’aime.

Je l’aime, d’abord parce qu’ils s’aiment. Qu’ils se soient mariés en 1941, 1946, 1951 ou 1961, ils ont tous en commun de s’être voulus et, tous, de m’avoir dit que si c’était à refaire, ils se diraient encore « oui » l’un à l’autre. jubido2.jpg  jubido3.jpgjubido4.jpg

 

 

 

 

 

Je l’aime parce que j’y surprend, je vis de beaux moments de complicité. Entre les deux conjoints eux-même d’abord, et cela rend humble, profondément respectueux de voir cette vie de tendresse et d’amour qu’ils savent vous raconter en un seul regard échangé l’un à l’autre : ni les années passées ni l’âge ni la maladie n’y font rien, et ça c’est la vraie force. Ils savent, eux, pourquoi ils sont l’un avec l’autre, parce qu’ils étaient faits l’un pour l’autre… Quelle belle leçon de vie, quelle chance, de s’être ainsi trouvés.

jubido6.jpgjubido5.jpg

jubido7.jpg 

 

 

 

 

 

Complicité aussi, entre ces couples et moi. Oh, bien sûr, je n’étais pas l’officier d’état civil qui a recueilli leurs consentements. Mais je suis celui qui, après toutes ces années, leur relit leur acte de mariage (ils n’en avaient certainement pas écouté la lecture à l’époque… trop d’autres idées en tête sans doute !), leur rappelle les anecdotes historiques de l’année en question, des anecdotes de leur histoire (car je connais, évidemment, plusieurs de ces couples), ou même de notre histoire commune quand cela concerne notre ville ou un quartier en commun…

Alors oui, tous ces couples m’ont ému. Ce matin, cet après-midi n’auront été… que du bonheur ! Avec Mario et Noémie, nous aurons revisité l’Italie… qui a fourni de nombreux bras à certaines de nos grandes entreprises, ce qui a changé leur vie. Avec André et Marcelle, ce fut le quartier, le dévouement et l’administration. Chez Odette et André, homme d’engagement, ce fut avec ses confrères de la CLEF que nous visitâmes leurs années d’amour. Chez Michel et Françoise, ce furent souvenirs d’enfance… et tant et tant d’autres instants intenses.

Une intensité toute particulière, chez Jean et Anna qui fêtaient leurs 70 ans de mariage, donc leurs noces de platine ! Mariés en avril 1941 : chacun comprend combien il fallait de puissance d’amour pour décider de s’engager dans une famille à cette époque-là ! Après tant d’années, les voir se regarder aussi amoureusement, voir Jean, à ma demande, chanter pour Anna… une chanson d’amour, c’est mieux que tout ! C’est de l’émotion brute, à l’état pur… Superbe. Magnifique. Comme tous ceux présents, je fonds…

C’est beau l’amour. Le vrai, le grand…

 

Partager cet article

Repost0

commentaires