Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Alfreda a 103 ans : Très Bon Anniversaire !
    Terrible année que cette année 1914, et, chacun l’ignore encore alors, mais les évènements de l’été vont enclencher une mécanique dramatique : 31 juillet assassinat de Jean Jaurès, 1er août ordre de mobilisation générale en France, 3 août l’Allemagne...
  • Lire, avec Luc Veroone, l'histoire de la Vieille place et de Pierre Catteau
    Arrivé à 18 mois à Wattrelos en 1955, (lorsque ses parents, roncquois d’origine, reprennent la pâtisserie Wagon au 75 rue Pierre Catteau), Luc Veroone a repris l’affaire familiale bien connue de la rue Pierre Catteau en 1985, et c’est l’histoire d’une...
  • Logement, SIA rue Jules-Guesde, ça se termine !
    Que de changements en un an ! L’été dernier, je visitais le chantier que la société SIA Habitat avait lancé au 136 rue Jules Guesde, sur le site de l’ancienne usine Dubar-Warneton. Il ne s’agissait à l’époque que de mouvements de terre, laissant toutefois...
  • Le foyer médicalisé accueillera ses pensionnaires en janvier 2018, enfin !
    Parmi les dossiers que j’ai voulu impulser quand je suis devenu maire en 2000, celui-là me tient particulièrement à cœur, et même s’il fut particulièrement long et complexe à faire aboutir, je ne boude pas ma satisfaction que l’ouverture de ce nouvel...
  • Le quartier du Touquet aura sa salle de sports à la rentrée !
    Elle sera prête à accueillir les sportifs fin septembre : la salle de sport du Touquet Saint-Gérard, rue de Boulogne, est en voie d’achèvement, et sa conception, boisée et colorée, est novatrice et agréable à l’œil. Sa construction a débuté au mois de...
  • Tourcoing-Beaulieu, ça y est, on ouvre !
    C’est le grand chantier de voirie 2016-2017 : la liaison Tourcoing-Beaulieu, dite Habitat-Travail, s’achève officiellement ce matin dans sa partie située la plus à l’est, c’est-à-dire à Beaulieu. J’ai le plaisir de procéder symboliquement, en compagnie...
  • Centres aérés 2017 : même pas peur !
    Les centres aérés, cela ne se raconte pas, cela se visite ! C’est ce que, comme chaque année, je fais ce matin en compagnie de mes collègues élus, notamment mon Adjointe en charge des activités périscolaires, Sylvie Zaïdi, qui fête ce jour son anniversaire...
  • 14 juillet : besoin de rien, envie de fête !
    Le 14 juillet à Wattrelos, c'est d'abord une belle fête populaire qui a trouvé son espace et son public depuis qu'elle s'est installée au cœur du parc urbain. Bravo à mon Adjointe aux Fêtes, Michèle, et aux services techniques et de police pour l'organisation,...
  • Au Congrès, Emmanuel Macron, en Chef de l'Etat !
    Volontiers lyrique et philosophique, en réunissant le Congrès à Versailles, le Président de la République a rempli son rôle de Chef de l’Etat : donner le cap ! Préciser les principes d’actions, et les méthodes. Il n’est pas le gouvernement du quotidien,...
  • Conseil municipal (2) : Un compte 2016 de belle tenue !
    Conforme au Compte de gestion du Comptable public, le Compte Administratif récapitule l’ensemble des dépenses et des recettes de l’année 2016 : il est en quelque sorte le « compte d’exploitation » de la ville de l’année écoulée. Et après la soudaine dégradation...
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 07:46

Expo-Jaure-s-1.jpgCe matin au siège de la section, avec Dany Cuchère, 1ère Secrétaire de la section de Wattrelos, nous inaugurons une exposition, montée par des militants aussi motivés que remarquables, consacrée à Jean Jaurès. En cette année Jaurès, pour le centième anniversaire de son assassinat, les socialistes wattrelosiens tiennent à saluer la mémoire de cette grande voix de la gauche.

 

Jean Jaurès fut enseignant (normalien, professeur de philosophie), socialiste (depuis qu’il partagea le combat des mineurs de Carmaux en grève. Il participa à la création de la SFIO en 1905), député (élu, à 26 ans, à Carmaux justement, en 1885 : il sera élu quatre fois !), journaliste (il fonda L’Humanité en 1904). Fondamentalement, l’homme est un humaniste. Il est républicain : « Oui, la République est un grand acte de confiance et un grand acte d’audace », et attaché à l’expression et au respect de la démocratie : « Le suffrage universel, malgré ses incertitudes, malgré ses erreurs et ses surprises, c’est la lumière : c’est le plein jour » écrit-il en 1885. Très critique, donc, contre les révolutions (il fustige « le délire révolutionnaire »), il est réformiste : « Les forces bonnes, les forces de sagesse, de lumière, de justice, ne peuvent se passer du secours du temps… ». Le changement ne peut se faire, se construire, se conduire que progressivement, réforme après réforme.

 

Expo-Jaure-s-2.jpgJean Jaurès, dans notre histoire, ce fut aussi une voix à l’Assemblée où il fut un grand tribun. Il fut de tous les grands débats. En 1893, il dénonce le scandale de Panama (« Nous sommes ici pour y substituer un ordre social plus juste »), et en 1898, il critique le pouvoir dans l’affaire Dreyfus (« Vous êtes en train de livrer la République aux généraux ! »). Il s’engagera avec force aussi contre la peine de mort ou pour la laïcité dans le débat sur la séparation des Eglises et de l’Etat en 1905.

 

Mais l’histoire aura aussi et surtout retenu le destin tragique de Jaurès, véritable martyr de la paix. Ardent pacifiste, dénonçant les nationalismes, et redoutant, visionnaire, le drame du péril d’une guerre européenne, il s’est opposé en 1913 à la loi des trois ans (qui prolongeait la durée du service militaire). Pour éviter la guerre, il s’est battu jusqu’au bout en juillet 1914, à l’Assemblée, dans les ministères, au Bureau de l’Internationale socialiste à Bruxelles (cherchant à organiser la grève des travailleurs allemands pour refuser la guerre), dénonçant fermement les manigances de la diplomatie russe jusqu’à la dernière heure ! Malheureusement, le 31 juillet, il est assassiné au café du Croissant par Raoul Villain (lequel sera acquitté en 1919 !) et sera transféré au Panthéon en 1924 sous le Cartel des gauches !

 

Jean Jaurès, c’est un destin hors normes, une figure de notre histoire et de celle des socialistes. Refusant les illusions, abhorrant la révolution, démocrate et réformiste avant tout, soucieux de réalisme, il écrivit dans son superbe discours à la jeunesse, le 3 juillet 1903

au lycée l’Albi : « Je ne vous propose pas un rêve décevant ; je ne vous propose pas un rêve affaiblissant ».

 

Mais dans une section socialiste de Wattrelos qui, tout au long de son histoire, aura été de tradition et de culture jaurésienne, comme pour moi qui n’ai jamais eu d’autre ligne de conduite, Jean Jaurès, c’est d’abord et avant tout sa définition du courage en politique : le courage, « c’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel, c’est d’agir et de se donner aux grandes causes sans savoir quelle récompense réserve à notre effort l’univers profond, ni s’il lui réserve une récompense. Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ».

 

Dans la France d’aujourd’hui, ce message me paraît plus que jamais d’actualité ! Les impatients, les irresponsables, et les mélenchonistes feraient bien de le méditer…


Expo-Jaure-s-4.jpg Expo-Jaure-s-3.jpg Expo-Jaure-s-5.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article

commentaires