Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
  • Rentrée 2017 : retour aux 4 jours, et poursuite des efforts !
    Comme tous les ans, je suis présent dans les écoles au moment de la rentrée scolaire aux côtés de mon Adjoint à l'éducation, Georges Prpic, de l'Inspecteur de circonscription Jean-Pierre Mollière, du Directeur général des services de la Ville et de plusieurs...
  • Déploiement de la fibre optique FTTH Orange à Wattrelos : ça progresse !
    Conformément au plan France Très Haut Débit visant à développer l’accès à l’Internet rapide, en accord avec la MEL et la ville, Orange déploie le réseau de fibre optique sur la ville. La phase d’installation des armoires du lot 1, qui va permettre de...
  • Alfreda a 103 ans : Très Bon Anniversaire !
    Terrible année que cette année 1914, et, chacun l’ignore encore alors, mais les évènements de l’été vont enclencher une mécanique dramatique : 31 juillet assassinat de Jean Jaurès, 1er août ordre de mobilisation générale en France, 3 août l’Allemagne...
  • Lire, avec Luc Veroone, l'histoire de la Vieille place et de Pierre Catteau
    Arrivé à 18 mois à Wattrelos en 1955, (lorsque ses parents, roncquois d’origine, reprennent la pâtisserie Wagon au 75 rue Pierre Catteau), Luc Veroone a repris l’affaire familiale bien connue de la rue Pierre Catteau en 1985, et c’est l’histoire d’une...
  • Logement, SIA rue Jules-Guesde, ça se termine !
    Que de changements en un an ! L’été dernier, je visitais le chantier que la société SIA Habitat avait lancé au 136 rue Jules Guesde, sur le site de l’ancienne usine Dubar-Warneton. Il ne s’agissait à l’époque que de mouvements de terre, laissant toutefois...
  • Le foyer médicalisé accueillera ses pensionnaires en janvier 2018, enfin !
    Parmi les dossiers que j’ai voulu impulser quand je suis devenu maire en 2000, celui-là me tient particulièrement à cœur, et même s’il fut particulièrement long et complexe à faire aboutir, je ne boude pas ma satisfaction que l’ouverture de ce nouvel...
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 10:24

CESER-dec.-2012_3.jpgAprès une séance de nuit à l’Assemblée (comme la nuit précédente), ce matin je suis dans l’hémicycle du Conseil régional à Lille, aux côtés de Daniel Percheron, président du conseil régional et de Frédéric Motte, président du conseil économique et social régional, lequel m’a demandé d’intervenir devant le conseil sur le thème : « Le défi du financement local et les contraintes budgétaires ».

 

Etre à la tribune en plénière est impressionnant. Mais je suis accueilli par de nombreux amis (cf. photo avec Jean-Marie Toulisse).

CESER déc. 2012 2CESER déc. 2012-copie-1

Dans mon propos, je rappelle qu’en effet il y a défi car, pour les collectivités locales, il y a excès de demande de capitaux sur l’offre. Et dès lors, pour en sortir, soit on augmente l’offre de financements, sinon la demande ne sera pas servie et il y aura baisse des investissements des collectivités locales, ce qui n’est pas bon pour l’investissement public, donc pour les plans de charge des entreprises, donc pour la croissance et donc pour l’emploi.

 

Je me suis efforcé de répondre successivement à trois questions :

 

  1. Pourquoi les collectivités locales empruntent-elles ? Pour financer leurs investissements. Jusqu’à présent elles le faisaient sans problème car la liquidité bancaire était abondante ; les banques prêtaient volontiers aux collectivités locales estimant que ce risque était un bon risque, d’où des taux d’intérêt plutôt bas et des durées plutôt longues.
  2. Pourquoi maintenant y a-t-il des contraintes d’offre (de crédit) ? Parce que les crises ont profondément bousculé les conditions du financement bancaire. Touchées par la crise bancaire américaine, puis par la dérive des dettes souveraines européennes,  les banques ont affronté des pertes ou des doutes sur leur solvabilité. Son problème de liquidités a emporté la banque Dexia (principal financeur des collectivités). Et pour limiter les risques d’effondrement du système bancaire, les régulateurs ont adopté des règles prudentielles très strictes dites Bâle III. Pour les collectivités, cela veut dire : moins de crédits, de moins longue durée, et plus chers, pour moins d’investissements. Et cela au moment même où les collectivités ont perdu de la dynamique de leurs autres ressources (gel durable des dotations d’Etat ; moins d’autonomie fiscale).
  3. Dès lors, comment répondre à la demande ? La question se pose car, pour couvrir un besoin global de 18 à 20 Mds €, le financement bancaire classique (CE, CM, CA, SG…) ne finance que 8 à 10 Mds € en 2012 et 2013. De nouveaux outils sont en train de se mettre en place.

 

Ce sont la Banque postale (5 Mds € de MLT en 2013) ; les émissions obligataires groupées (telle celle des 44 collectivités pour 610 M€ levées en octobre) ; l’agence française de financement des investissements locaux qui va être créée par des collectivités locales (objectif 4 à 5 Mds € en 2013).

 

 

Reste que pour éviter le crédit crunch, la CDC a mis en place, sur fonds d’épargne, deux

enveloppes en février et en juillet pour 5 Mds € globalement en 2012.

 

Cela me permet de conclure que le financement des collectivités locales est devenu pour les élus un combat !

 

La preuve : Libération publiait le 13 novembre dernier un article titré  « Crédit bancaire : les communes au régime sec ».

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Divers
commenter cet article

commentaires