Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 10:24

CESER-dec.-2012_3.jpgAprès une séance de nuit à l’Assemblée (comme la nuit précédente), ce matin je suis dans l’hémicycle du Conseil régional à Lille, aux côtés de Daniel Percheron, président du conseil régional et de Frédéric Motte, président du conseil économique et social régional, lequel m’a demandé d’intervenir devant le conseil sur le thème : « Le défi du financement local et les contraintes budgétaires ».

 

Etre à la tribune en plénière est impressionnant. Mais je suis accueilli par de nombreux amis (cf. photo avec Jean-Marie Toulisse).

CESER déc. 2012 2CESER déc. 2012-copie-1

Dans mon propos, je rappelle qu’en effet il y a défi car, pour les collectivités locales, il y a excès de demande de capitaux sur l’offre. Et dès lors, pour en sortir, soit on augmente l’offre de financements, sinon la demande ne sera pas servie et il y aura baisse des investissements des collectivités locales, ce qui n’est pas bon pour l’investissement public, donc pour les plans de charge des entreprises, donc pour la croissance et donc pour l’emploi.

 

Je me suis efforcé de répondre successivement à trois questions :

 

  1. Pourquoi les collectivités locales empruntent-elles ? Pour financer leurs investissements. Jusqu’à présent elles le faisaient sans problème car la liquidité bancaire était abondante ; les banques prêtaient volontiers aux collectivités locales estimant que ce risque était un bon risque, d’où des taux d’intérêt plutôt bas et des durées plutôt longues.
  2. Pourquoi maintenant y a-t-il des contraintes d’offre (de crédit) ? Parce que les crises ont profondément bousculé les conditions du financement bancaire. Touchées par la crise bancaire américaine, puis par la dérive des dettes souveraines européennes,  les banques ont affronté des pertes ou des doutes sur leur solvabilité. Son problème de liquidités a emporté la banque Dexia (principal financeur des collectivités). Et pour limiter les risques d’effondrement du système bancaire, les régulateurs ont adopté des règles prudentielles très strictes dites Bâle III. Pour les collectivités, cela veut dire : moins de crédits, de moins longue durée, et plus chers, pour moins d’investissements. Et cela au moment même où les collectivités ont perdu de la dynamique de leurs autres ressources (gel durable des dotations d’Etat ; moins d’autonomie fiscale).
  3. Dès lors, comment répondre à la demande ? La question se pose car, pour couvrir un besoin global de 18 à 20 Mds €, le financement bancaire classique (CE, CM, CA, SG…) ne finance que 8 à 10 Mds € en 2012 et 2013. De nouveaux outils sont en train de se mettre en place.

 

Ce sont la Banque postale (5 Mds € de MLT en 2013) ; les émissions obligataires groupées (telle celle des 44 collectivités pour 610 M€ levées en octobre) ; l’agence française de financement des investissements locaux qui va être créée par des collectivités locales (objectif 4 à 5 Mds € en 2013).

 

 

Reste que pour éviter le crédit crunch, la CDC a mis en place, sur fonds d’épargne, deux

enveloppes en février et en juillet pour 5 Mds € globalement en 2012.

 

Cela me permet de conclure que le financement des collectivités locales est devenu pour les élus un combat !

 

La preuve : Libération publiait le 13 novembre dernier un article titré  « Crédit bancaire : les communes au régime sec ».

 

Partager cet article

Repost0

commentaires