Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 11:40

11nov2012-4.jpg

A Wattrelos, le 11 novembre ne sera jamais un jour comme les autres. Parce que Wattrelos a trop souffert des occupations qu’elle a connues pendant les deux guerres mondiales. Parce que notre population a donné trop de ses fils aux champs de bataille.

 

 

C’est toujours avec beaucoup d’émotion qu’avec les élus qui m’entourent, avec la présence à mes côtés d’Edith Gascon et de Ferdinand Claies et de nombreux représentants des sociétés patriotiques qu’ils président tous deux, je dépose la gerbe de la Ville aux monuments aux morts.

11nov2012-3.jpg

 

 

Ce matin, ce geste je l’accomplis après que les enfants de l’école Notre-Dame de la Mousserie aient lu des lettres de Poilus et chanté la Marseillaise, avant de déposer eux aussi, un tapis de fleurs (de papier) bleues, blanches et rouges !

 

 

Dans mon discours, j’insiste sur notre triple devoir collectif : un devoir d’histoire, un devoir de mémoire, un devoir de paix car nul ne doit oublier que la paix est le bien le plus précieux qui nous ait été légué.


11nov2012-1.jpg

C’est ce que je proclame en conclusion de mon propos, juste après avoir cité Albert Doyen qui, le 21 octobre 1918, écrivait : « Notre France entière porte en son cœur meurtri / Le deuil de ses enfants tombés pour le pays ». Juste avant que l’Union musicale n’interprète à son tour La marseillaise et l’hymne européen.

 

Le passage en revue des tombes blanches – une couleur que la vivacité du soleil de ce matin exacerbe – me trouble toujours : ces vies fauchées si jeunes ont été sacrifiées pour que nous puissions vivre libres. Respect. « A Wattrelos, jamais on n’oubliera » : je le dis avec force.

 

Deux heures plus tard, lors du banquet à la salle Salengro où 255 convives ont pris place, dans mon allocution, je plaiderai à nouveau pour le devoir de mémoire : car il ne confine pas au passé, il est résolument tourné vers l’avenir. Si les uns et les autres, et notamment les jeunes générations, savaient mieux les dramatiques dégâts d’une guerre, ils sauraient mieux ce que représente le drapeau français et pourquoi il faut lui porter amour et respect ; ils comprendraient aussi les dangers d’activer des idéologies, des communautarismes qui érigent des barrières entre les hommes alors que la paix exige, à l’inverse, la tolérance pour pouvoir rassembler.

 

Les leçons de l’Histoire peuvent influencer notre avenir. Mais se souvenir, c’est aussi rendre hommage, rendre honneur. Et là encore, je rappelle le Wattrelosien Albert Doyen :

 

« Honneur, honneur à toi, ô mon cher Wattrelos

Toi qui pendant quatre ans connus toutes les souffrances

Regarde tes enfants, regarde tes héros

Eux aussi ont souffert pour sauver notre France »

 

Honneur à nos glorieux ancêtres. Et que, pour ardue qu’elle soit, la tâche de faire la paix ne décourage jamais les femmes et les hommes de bonne volonté.

 

Pour lire mon discours au cimetière ce matin, cliquer ici.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires