Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 15:35

Journee-de-la-femme-2012.jpgC’est vrai, en guise de comparaison avec la chanson de Julien Clerc, cela rime moins bien que le superbe « Femmes, je vous aime »…

Mais l’idée est bien là, en cette Journée de la femme 2012.

Ce soir, comme chaque année je crois pour ce jour particulier, je suis à la MEP au parc urbain, accueilli par Idir, animateur de Convergences, pour participer aux manifestations d’un collectif d’associations de Wattrelos et de Roubaix.

Avant le concert, en soirée à la Boîte à Musiques du groupe Ginkgoa (musique soul), successivement à la MEP se seront tenues une conférence-débat conduite par l’association Nouveau Regard (présidée par ma copine Zohra Zarouri), où plusieurs de mes élues municipales sont intervenues ; puis une visite commentée d’une exposition de peintures de l'association Art et Nature, où (ma copine aussi) Sylviane Catteau dévoile les portraits de femmes que ses artistes ont pu réaliser, avec parfois peu d’ancienneté dans la peinture mais bien déjà bien du talent ; ensuite projection d’un film-reportage pour présenter l’action de solidarité exemplaire du collectif Femmes d’ici et d’ailleurs, conduit par Souad Otmane (également une copine) pour venir en aide à une jeune enfant très handicapée ; enfin, danses du Ballet Berbère, très rythmées et superbement chorégraphiées, sous la houlette de Sabine (qui, elle, n’est plus ma copine… depuis qu’elle est venue me chercher pour que je danse avec la troupe… mais bon, j’ai essayé de m’en sortir correctement !).

Et tout cela, avec la cause des femmes en toile de fond.

Un proverbe français, bien de chez nous comme l’on dit, dit : « Ce que femme veut, Dieu le veut »… Est-on bien certain que ce soit vrai en ce début de XXIe siècle, ici comme partout dans le monde ?

Que nenni ! Car si la déclaration des droits de l’Homme énonce que « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits », force est de constater que, dès les premières années de vie, tous sur terre n’ont pas les mêmes droits, notamment les femmes ! Il y en a tant d’asservies, d’exploitées, de soumises, sans avoir précisément les mêmes droits que les hommes.

Même dans la France que j’aime, celle de notre Constitution, celle d’une république indivisible, laïque, démocratique et sociale, des inégalités existent, salariales, sociétales, culturelles, sociales tout simplement. Et c’est inadmissible. Soyons francs, les idées de quota, de quotité, par nature me révulsent. Mais je crois en revanche que la route est longue pour que, même sur notre bonne terre, toutes les femmes en tous lieux et de toutes origines puissent avoir les mêmes chances de réussir, non seulement que les hommes, mais y compris – les en empêcher est aussi insupportable – entre elles.

Voilà pourquoi je considère comme important, et même essentiel, que des manifestations comme celles de ce soir se tiennent, pour qu’au moins un jour l’an, chacun s’arrête, prenne le temps de regarder autour de lui, de réfléchir et de faire le constat, fut-il douloureux, que la cause de l’émancipation de la femme, de l’égalité des droits des femmes est encore une idée moderne qui nécessite énergie et mobilisation.

C’est à ce prix qu’enfin, un jour peut-être, comme le souhaitait Honoré de Balzac, « le bonheur sera la poésie des femmes ».

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires