Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Lire, avec Luc Veroone, l'histoire de la Vieille place et de Pierre Catteau
    Arrivé à 18 mois à Wattrelos en 1955, (lorsque ses parents, roncquois d’origine, reprennent la pâtisserie Wagon au 75 rue Pierre Catteau), Luc Veroone a repris l’affaire familiale bien connue de la rue Pierre Catteau en 1985, et c’est l’histoire d’une...
  • Logement, SIA rue Jules-Guesde, ça se termine !
    Que de changements en un an ! L’été dernier, je visitais le chantier que la société SIA Habitat avait lancé au 136 rue Jules Guesde, sur le site de l’ancienne usine Dubar-Warneton. Il ne s’agissait à l’époque que de mouvements de terre, laissant toutefois...
  • Le foyer médicalisé accueillera ses pensionnaires en janvier 2018, enfin !
    Parmi les dossiers que j’ai voulu impulser quand je suis devenu maire en 2000, celui-là me tient particulièrement à cœur, et même s’il fut particulièrement long et complexe à faire aboutir, je ne boude pas ma satisfaction que l’ouverture de ce nouvel...
  • Le quartier du Touquet aura sa salle de sports à la rentrée !
    Elle sera prête à accueillir les sportifs fin septembre : la salle de sport du Touquet Saint-Gérard, rue de Boulogne, est en voie d’achèvement, et sa conception, boisée et colorée, est novatrice et agréable à l’œil. Sa construction a débuté au mois de...
  • Tourcoing-Beaulieu, ça y est, on ouvre !
    C’est le grand chantier de voirie 2016-2017 : la liaison Tourcoing-Beaulieu, dite Habitat-Travail, s’achève officiellement ce matin dans sa partie située la plus à l’est, c’est-à-dire à Beaulieu. J’ai le plaisir de procéder symboliquement, en compagnie...
  • Centres aérés 2017 : même pas peur !
    Les centres aérés, cela ne se raconte pas, cela se visite ! C’est ce que, comme chaque année, je fais ce matin en compagnie de mes collègues élus, notamment mon Adjointe en charge des activités périscolaires, Sylvie Zaïdi, qui fête ce jour son anniversaire...
  • 14 juillet : besoin de rien, envie de fête !
    Le 14 juillet à Wattrelos, c'est d'abord une belle fête populaire qui a trouvé son espace et son public depuis qu'elle s'est installée au cœur du parc urbain. Bravo à mon Adjointe aux Fêtes, Michèle, et aux services techniques et de police pour l'organisation,...
  • Au Congrès, Emmanuel Macron, en Chef de l'Etat !
    Volontiers lyrique et philosophique, en réunissant le Congrès à Versailles, le Président de la République a rempli son rôle de Chef de l’Etat : donner le cap ! Préciser les principes d’actions, et les méthodes. Il n’est pas le gouvernement du quotidien,...
  • Conseil municipal (2) : Un compte 2016 de belle tenue !
    Conforme au Compte de gestion du Comptable public, le Compte Administratif récapitule l’ensemble des dépenses et des recettes de l’année 2016 : il est en quelque sorte le « compte d’exploitation » de la ville de l’année écoulée. Et après la soudaine dégradation...
  • Conseil municipal (1) : Hommage à Simone Veil
    Ce vendredi 30 juin, à l’Hôtel de Ville se sont tenus deux Conseils municipaux, le premier étant destiné à la désignation des délégués supplémentaires en vue de l’élection des sénateurs le 24 septembre prochain. J’ai en revanche ouvert le second Conseil,...
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 13:46

photo (2)valls1A quelques heures du vote sur le programme de stabilité pour 2014-2017, le Premier Ministre Manuel Valls était ce matin devant le groupe socialiste de l’Assemblée, en présence de Jean-Christophe Cambadélis, nouveau Premier Secrétaire.

 

Pédagogue, voulant rassembler, le Premier Ministre a insisté sur les questions de méthode, rappelant le court laps de temps depuis sa déclaration de politique générale, qui donne la feuille de route : « Nous sommes le Gouvernement de la France et nous devons assumer cette majorité ». S’il n’est pas défavorable au débat, encore faut-il que celui-ci soit «respectueux et responsable : certaines interpellations par voie de presse, véritable pilonnage, sont allées trop loin et nous affaiblissent tous».

 

Le vote d’aujourd’hui « est un moment décisif pour les socialistes, pour la gauche, pour le pays ».


« La France est en train de décrocher sur le plan économique, industriel : c’est pour cela qu’il faut favoriser le choix de la baisse du coût du travail », et M. Valls rappelle que « si nous gouvernons, c’est parce que la France est en difficulté ». Autre choix : « Les économies, non pas parce qu’on nous l’impose, mais parce que l’impératif de réduction du déficit est incontournable ».

 

photo2 vall1

Et il interroge : « Est-ce une politique d’austérité ? Non car on maintient les efforts en faveur de l’école, la priorité aux investissements pour la recherche, nos choix pour la justice, la sécurité. Non plus dans la fonction publique, où nous avons refusé le gel des avancements, pratiqué la revalorisation des catégories C et B, et pour le privé, la revalorisation de 500 €. Et dans le pacte, ce qui a été décidé sur le plan pauvreté, les petites retraites, la revoyure pour les fonctionnaires, l’augmentation de + 5% de l’ASF et de + 10 % pour le complément familial, répondent à la demande de justice sociale. »

 

Une mesure d’allégement de la fiscalité pour les plus modestes est par ailleurs en préparation.

 

Dès lors, Manuel Valls pose aux socialistes la bonne question : « Avons-nous la volonté de poursuivre ensemble, ou de manifester notre désaccord par rapport à la stratégie qui est la nôtre ? ».

 

Solennel, le Premier Ministre souligne que le programme de stabilité présenté est la stratégie des trois prochaines années. Le vote à émettre n’est pas « un vote consultatif, c’est un vote collectif qui engage le groupe, le PS, et le gouvernement devant les Français ! Il est décisif pour la crédibilité de la France ».

 

Si bon nombre d’élus socialistes ont été évidemment secoués par les résultats des municipales, M. Valls rappelle – et il a raison, ô combien – une autre évidence, c’est que « l’essentiel de votre mandat est devant vous » ; et face à l’adversité, « si on se résigne, si on ne croit pas à la force de la politique, c’est perdu ». Lui se refuse à la résignation et, s’il a conscience de proposer « un chemin difficile », c’est parce qu’il mène à l’efficacité. Une efficacité économique mais aussi politique car notre obsession commune ne doit-elle pas être de faire en sorte que la Gauche soit « capable de gouverner dans la durée » ?

 

« Les choix qui vont être faits aujourd’hui le seront pour le pays », et le Premier Ministre conclut par une exhortation à la responsabilité, que je partage complètement : « Assumons l’exercice du pouvoir, il en va de l’avenir de la France » !

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires