Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 16:04

Wattrelos ville de rassemblement, ville du vivre ensemble... Si cela n'est pas de l'oecuménisme, cela y ressemble ! Ainsi va le quotidien d'un maire qui est au service de tous ses concitoyens avec le même enthousiasme.

 

Ce matin, après un passage au bureau, la journée s'engage par l'assemblée générale de l'amicale laïque du Sapin Vert. Autour de son président Guy Vangheluwe (qui malheureusement confirme sa démission au cours du rapport moral qu'il présente), les responsables des sections philatélie (Didier), badminton (Younès), gymnastique (Christine) et pétanque (Annie) rendent compte tour à tour de leurs activités. Ne manquent à l'appel que les copains d'Amitiés Motards... qui ont une excuse valable puisqu'ils organisaient la nuit précédente les élections de Super Mec et Super Nana. Cela dit, les résultats de l'année auront été bons pour tous, et d'autant plus méritants qu'à ma demande, l'amicale a su organiser dans le quartier la traditionnelle brocante de rentrée et les allumoirs. Bravo à eux ! C'est ce que je leur dis... juste avant de rejoindre le centre-ville où, au collège Saint-Jo, officiellement, on célèbre les 125 ans de l'amicale Saint-Joseph (en même temps que les 140 ans du collège).

 

Après le discours de la présidente de l'amicale Colette Duquesne, on me donne la parole. Et je choisis de ne pas lire le discours qu'on m'avait préparé pour privilégier des images plus personnelles.

 

D'abord, pour moi, Saint-Jo, son amicale, ce sont des personnalités rencontrées qui ont non seulement comptéblog-stjo-reception.jpg dans la vie du collège mais aussi de la commune. Ce furent le frère Honoré, figure charismatique, Maurice Schuman, Jacques Hennebel, Gaston Liagre (qui m'a mis au monde !), disparus ; ce sont aussi le toujours pétillant Claude Renard, Paul Decornet, ancien directeur et trésorier de l'amicale, ou Jean-Louis Derycke, le directeur actuel, passionné par sa fonction et sa mission.

 

Ce sont aussi des bâtiments : qui ne se souvient, comme moi, de ces trois lettres dominant le centre-ville : PAX ? Le cinéma devenu salle de sport du collège. Trois lettres à la tonalité magique, au sens si noble, qui font partie de notre patrimoine, notre mémoire collective. Aujourd'hui encore, on m'en parle.

 

Et puis, bien sûr, d'autres souvenirs de gosse me reviennent : la foire aux plaisirs que j'ai connue en culottes courtes, l'envol des ballons... Je n'ai jamais été élève de Saint-Jo mais je suis allé en classe à la maternelle Sainte-Jeanne : je suis d'ailleurs rentré dans ma salle de classe pas plus tard que lors de la dernière fête des Berlouffes ! A l'époque, je me souviens, j'étais assis au premier rang, face à Françoise, mon institutrice, une pédagogue hors pair. Qui ne conserve au fond de lui l'émotion de ses écoles ? Alors je comprends l'attachement, ce matin, des anciens élèves à leur établissement.

 

Moi, ce qui m'importe, c'est que la Ville ait avec l'institution qui m'accueille aujourd'hui un partenariat clair, efficace et progressiste au service des jeunes Wattrelosiens. Deux classes au moment de la création de Saint-Jo en 1885 ; presque 50 aujourd'hui, près de 1 300 élèves... C'est plusieurs fois la population de Wattrelos qui est passée par le collège. Chaque pierre apportée à la mission éducative justifie l'intérêt que je lui porte.

 

Alors, je le dis dans un dernier clin d'oeil, faisant allusion au titre du journal du collège : que le collège et son amicale, poursuivent leur .. Elan !

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires