Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 13:37

blogstcecile2.jpgA Wattrelos, c’est certain, Sainte-Cécile, c’est une institution, et elle est toujours magnifiquement fêtée par notre Union musicale de Wattrelos ! Des centaines de mélomanes, de tous âges, avaient ainsi pris place salle Salengro, pour écouter la magnifique prestation de l’Union musicale, présidée par Laurence Ocmant, et menée ce matin – à la baguette - par son jeune chef (et directeur artistique !), Gwenaël Catteloin. Les professeurs du conservatoire à rayonnement communal (notre école de musique) sont nombreux ce matin au pupitre et concourent, par leur engagement, à la qualité de l’exécution des prestations.

 

Alors ce matin, Gwenaël, avec ses complices (car à l’Union musicale, tout est dans la convivialité), nous a concocté un programme parmi ceux qui pouvaient me faire le plus plaisir (même s’il l’ignorait !) : dans les deux parties du spectacle, il nous fait revisiter la musique russe et ses grands compositeurs. Ceux-ci sont trop peu connus en eux-mêmes, mais leur créativité fut extraordinaire ! A y bien écouter, dans leurs mélodies, on retrouve bien des thèmes de spots publicitaires ou des refrains de variétés…

  img0796.jpg

Car la Russie, ce ne sont pas que Pierre le Grand, Raspoutine ou Lénine. Et même s’il fait froid ce matin, ce n’est pas que le frimas sibérien. Ce sont aussi et surtout l’âme russe, le charme slave. En cette matinée d’un automne hivernal, ce charme opère…

 

Si, après une première promenade, Moussorgsky nous fait franchir la grande porte de Kiev, c’est juste avant que ne s’illustrent des compositions de Rimsky-Korsakov et Borodine.

 

Dans la deuxième partie, on voit valser des Fleurs par Tchaikowsky (extrait de Casse-Noisette) dans une superbe interprétation de harpe, avant que de l’Oiseau de Feu, ne s’engage une Ronde des Princesses toute en finesse romantique. Après Rachmaninov, du romantisme il y en aura encore, avec un extrait de Roméo et Juliette de Prokofiev, et une valse de Chostakovitch, si entraînante que l’envie a du tourmenter plus d’un auditeur de ce concert de se mettre à valser devant la scène…

 

Et si, au gré d’une mélodie nous avons pu fredonner Etranger au paradis, chanson bien connue, au terme de ce festival, c’est clair, le paradis ne nous est plus étranger !

 

Merci à tous les musiciens, à leur chef, et à tous les professeurs du conservatoire qui, en ces temps de crise, s’interrogent eux aussi sur leur avenir (dans bien des villes, des disciplines enseignées ont été réduites, quand l’école n’a pas été purement fermée), et à qui je le dis très clairement : il n’y a pas en France un maire qui soit plus attaché à son école de musique que je ne le suis !

 

Et ce qu’avec nombre d’élus j’ai entendu ce matin me conforte ô combien. Merci, amis musiciens. Vous faites honneur à notre ville.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires