Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 16:23

Bon nombre de Français n’accorderont sans doute guère d’importance au prochain conseil européen des 7 et 8 février. Il est pourtant essentiel car il peut avoir des importances cruciales pour notre propre budget français, et donc pour notre vie quotidienne.

 

C’est ce que ce matin le ministre du budget, Jérôme Cahuzac, aux côtés de qui je suis venu prendre un café au club de l’Europe, est venu dire aux responsables économiques qui composent l’auditoire. En effet, on se souvient que le précédent sommet européen en novembre ne fut pas un succès. Dès qu’elle parle budget, l’Europe vit sur un paradoxe :

chacun veut de la solidarité et de la croissance mais personne n’oublie ses intérêts ! Le sommet des 7 et 8 février ira de tensions en compromis. Le budget doit être élaboré pour 7 ans. Pluriannuel, il est proposé en  baisse substantielle par la commission. Herman Van Rompuy a proposé une diminution de 80 Mds €, les Britanniques veulent une baisse de 30 Mds en sus.

 

Le climat est donc tendu, d’autant plus au vu des difficultés des finances publiques de certains pays. Parmi les ressources du budget européen, il y a les droits de douane, la TVA et surtout les contributions des Etats, avec en France le prélèvement sur recettes (en hausse de 700 à 800 M€ !). Et c’est cette augmentation de la contribution qui, à nous Français, pose problème car pour tenir les comptes de l’Etat, toute hausse de la charge pour la France devra être compensée ailleurs ! Dès lors, toute facilité européenne supplémentaire, c’est s’exposer en France à une politique budgétaire plus ardue !

 

Mais ce budget européen finance des politiques structurelles (PAC, fonds structurels) qui sont aussi le fondement de l’Europe !

 

La politique européenne repose sur deux principaux piliers. Celui sur les finances publiques qui a fait l’objet d’un traité a contribué en France à la création du Haut conseil de la stabilité financière, et a induit une norme zéro valeur pour la dépense publique, avec une volonté de respecter la parole de la France pour le retour à l’équilibre des comptes publics.

 

Le second pilier, c’est le pilier bancaire, avec la prise de conscience qu’entre les Etats et les banques il y a un lien fatal : des banques peuvent mettre à terre un Etat (Irlande…). Ce lien ne doit pas être coupé mais sécurisé.

 

A l’articulation de la politique budgétaire et financière, on pourrait mettre la taxe sur les transactions financières, votée en Italie et en France, mais pas encore mise en application, dont le produit pourrait résoudre pourtant des insuffisances de ressources.

 

Sur le budget européen, Jérôme Cahuzac préférerait donc, du point de vue du ministre du budget, que la hausse soit modérée. Car déjà mettre en œuvre le surgel de 2 Mds € aux ministères n’est pas chose facile. Des décisions de jeudi et vendredi dépend donc pour beaucoup l’accentuation ou non de la rigueur budgétaire en France.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Pierre DELANNOY 09/02/2013 17:47


Dominique,


Comme le 1er Minsitre belge,Elio DI RUPO, je suis déçu pour l'Europe sur les résultats de ce commet et sur la baisse du budget européen-sur 7ans!-imposée par la Sainte Alliance conservatrice
anglogermanique et , globalment, les gouvernements du Nord de l'Europe.J'ajoute que la baisse des crédits consacrés à l'aide alimentaire aux plus démunis ne peut donner "l'envie d'EUROPE" à nos
PEUPLES, et cette direction réactionnaire que prend l'EUROPE est dangereuse à plus ou moins long terme et ne peut faire-hélàs!-que le jeu des pires des nationalistes et des populistes.KEYNES n'a
plus aucune autorité en EUROPE, et c'est OBAMA, qui, désormais, reperend ses thèses!


Très Cordialement,


Jean-Pierre