Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • 14 juillet : besoin de rien, envie de fête !
    Le 14 juillet à Wattrelos, c'est d'abord une belle fête populaire qui a trouvé son espace et son public depuis qu'elle s'est installée au cœur du parc urbain. Bravo à mon Adjointe aux Fêtes, Michèle, et aux services techniques et de police pour l'organisation,...
  • Au Congrès, Emmanuel Macron, en Chef de l'Etat !
    Volontiers lyrique et philosophique, en réunissant le Congrès à Versailles, le Président de la République a rempli son rôle de Chef de l’Etat : donner le cap ! Préciser les principes d’actions, et les méthodes. Il n’est pas le gouvernement du quotidien,...
  • Conseil municipal (2) : Un compte 2016 de belle tenue !
    Conforme au Compte de gestion du Comptable public, le Compte Administratif récapitule l’ensemble des dépenses et des recettes de l’année 2016 : il est en quelque sorte le « compte d’exploitation » de la ville de l’année écoulée. Et après la soudaine dégradation...
  • Conseil municipal (1) : Hommage à Simone Veil
    Ce vendredi 30 juin, à l’Hôtel de Ville se sont tenus deux Conseils municipaux, le premier étant destiné à la désignation des délégués supplémentaires en vue de l’élection des sénateurs le 24 septembre prochain. J’ai en revanche ouvert le second Conseil,...
  • Ecole sur 4 jours : Wattrelos y est favorable, dès septembre 2017 !
    Le nouveau Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer l’a affirmé : un décret sera publié très prochainement afin de permettre aux communes de se prononcer sur l’organisation de la semaine d’école sur leur territoire. A Wattrelos, la réponse...
  • Elections : C. Osson en tête, à Wattrelos et à Roubaix !
    Longue journée que ce dimanche électoral. Longue parce que, ça y est, ce 1er tour amorce concrètement le processus de ma succession comme Député de la 8e circonscription : dans dix jours, après cette vie intense le jour, la nuit, ces week-ends inexistants,...
  • Un député c'est un acteur local !
    Je suis toujours surpris de voir que certains considèrent que la fonction d’un député n’est que de faire des lois : c’est loin d’être uniquement le cas ! Le député a aussi un rôle local, c’est un acteur de territoire important. C’est même à mes yeux sa...
  • Législative : amis et camarades, soyons tous responsables !
    Je n’ignore pas, bien sûr, les aigreurs et les amertumes qui suivent les décisions qui tranchent un processus de désignation d’un candidat aux élections. Faire un choix, c’est nécessairement faire des mécontents, dont certains peuvent avoir, légitimement...
  • Je choisis Wattrelos !
    En 2012, on s’en souvient peut-être, c’est le 10 mai que j’avais annoncé ma candidature aux élections législatives. La loi sur le cumul des mandats interdit à partir de 2017 le cumul d’un mandat parlementaire, député ou sénateur, et d’un exécutif municipal,...
  • Victoire 39-45 : soyons donc européens, en frères !
    Au lendemain du 2ème tour d’une élection présidentielle où l’extrême-droite aura été présente, la commémoration de la victoire sur l’Allemagne nazie en 1945 ne peut que se tenir avec gravité, en sus de la solennité et du respect de la cérémonie. Au cimetière...
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 16:15

Gouverneur-ASF.jpgCe mardi se tient l’assemblée générale de l’association des sociétés financières (ASF) à laquelle, en tant que vice-président de la commission des finances de l’Assemblée nationale, je participe évidemment. L’invité d’honneur est Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France.

 

Dans son discours liminaire, Philippe Dumont, président de l’ASF, évoque une année 2013 décevante : le crédit à la consommation est en baisse (- 1,2 %) pour la troisième année consécutive, et le crédit-bail, mobilier et immobilier, est en recul de 3,5 %, baisse la plus forte depuis 17 ans, ce qui reflète le recul de l’investissement des entreprises !

 

Il évoque les questions réglementaires qui préoccupent l’ASF en quatre thèmes : les suites de la réforme des établissements de crédit, notamment le refinancement des sociétés de financement ; les spécificités de la profession dans les règles prudentielles ; l’encadrement du shadow banking (pour une égalité réelle de concurrence en Europe) ; la réglementation de la consommation (dénonçant 11 lois en 10 ans !).

 

Dans sa réponse, Christian Noyer se concentre sur la réforme de statuts de la société de financement, intervenue le 1er janvier 2014, laquelle permet de faire des opérations de crédit dans les conditions de l’agrément. Il rappelle l’alignement du régime prudentiel pour que ces sociétés soient traitées comme des contreparties bancaires par les établissements de crédit, ainsi que l’adaptation spécifique des régimes de liquidités ou des fonds propres. 102 établissements ont déjà opté pour ce nouveau statut ! Il reconnaît deux problématiques délicates qui subsistent toutefois : l’accès au refinancement (acceptation des créances au collatéral de l’Eurosystème) et l’accès au système de paiements.

 

Sur la mise en œuvre du paquet réglementaire CRR/CRD4, l’ordonnance du 20 février 2014 a transposé en droit français plusieurs règles de gouvernance, contrôle interne, rémunérations, comités spécialisés, tout cela visant « une gestion saine et prudente des risques ». La directive a consacré le principe de la séparation des fonctions. Sur la liquidité, le texte bâlois a été publié en janvier 2014 et les exigences définitives sont en cours de discussions. Le ratio NSFR, lui, sera publié en janvier 2015. Rassurant son auditoire, le Gouverneur se dit favorable aux dispositions  « qui peuvent favoriser un financement efficace de l’économie ».

 

S’agissant de la problématique du crédit à la consommation, Christian Noyer partage le sentiment d’une trop fréquente modification des règles, et plaide pour une « stabilité législative et réglementaire aussi longue que possible ». Et par ailleurs, plutôt qu’un fichier positif des crédits (censuré par le conseil constitutionnel), il préférerait la voie de « l’enrichissement des fichiers existants, seule voie d’avenir utile ».

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires