Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • 14 juillet : besoin de rien, envie de fête !
    Le 14 juillet à Wattrelos, c'est d'abord une belle fête populaire qui a trouvé son espace et son public depuis qu'elle s'est installée au cœur du parc urbain. Bravo à mon Adjointe aux Fêtes, Michèle, et aux services techniques et de police pour l'organisation,...
  • Au Congrès, Emmanuel Macron, en Chef de l'Etat !
    Volontiers lyrique et philosophique, en réunissant le Congrès à Versailles, le Président de la République a rempli son rôle de Chef de l’Etat : donner le cap ! Préciser les principes d’actions, et les méthodes. Il n’est pas le gouvernement du quotidien,...
  • Conseil municipal (2) : Un compte 2016 de belle tenue !
    Conforme au Compte de gestion du Comptable public, le Compte Administratif récapitule l’ensemble des dépenses et des recettes de l’année 2016 : il est en quelque sorte le « compte d’exploitation » de la ville de l’année écoulée. Et après la soudaine dégradation...
  • Conseil municipal (1) : Hommage à Simone Veil
    Ce vendredi 30 juin, à l’Hôtel de Ville se sont tenus deux Conseils municipaux, le premier étant destiné à la désignation des délégués supplémentaires en vue de l’élection des sénateurs le 24 septembre prochain. J’ai en revanche ouvert le second Conseil,...
  • Ecole sur 4 jours : Wattrelos y est favorable, dès septembre 2017 !
    Le nouveau Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer l’a affirmé : un décret sera publié très prochainement afin de permettre aux communes de se prononcer sur l’organisation de la semaine d’école sur leur territoire. A Wattrelos, la réponse...
  • Elections : C. Osson en tête, à Wattrelos et à Roubaix !
    Longue journée que ce dimanche électoral. Longue parce que, ça y est, ce 1er tour amorce concrètement le processus de ma succession comme Député de la 8e circonscription : dans dix jours, après cette vie intense le jour, la nuit, ces week-ends inexistants,...
  • Un député c'est un acteur local !
    Je suis toujours surpris de voir que certains considèrent que la fonction d’un député n’est que de faire des lois : c’est loin d’être uniquement le cas ! Le député a aussi un rôle local, c’est un acteur de territoire important. C’est même à mes yeux sa...
  • Législative : amis et camarades, soyons tous responsables !
    Je n’ignore pas, bien sûr, les aigreurs et les amertumes qui suivent les décisions qui tranchent un processus de désignation d’un candidat aux élections. Faire un choix, c’est nécessairement faire des mécontents, dont certains peuvent avoir, légitimement...
  • Je choisis Wattrelos !
    En 2012, on s’en souvient peut-être, c’est le 10 mai que j’avais annoncé ma candidature aux élections législatives. La loi sur le cumul des mandats interdit à partir de 2017 le cumul d’un mandat parlementaire, député ou sénateur, et d’un exécutif municipal,...
  • Victoire 39-45 : soyons donc européens, en frères !
    Au lendemain du 2ème tour d’une élection présidentielle où l’extrême-droite aura été présente, la commémoration de la victoire sur l’Allemagne nazie en 1945 ne peut que se tenir avec gravité, en sus de la solennité et du respect de la cérémonie. Au cimetière...
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 13:03

Avec-Ayrault-Mali.jpgCet après-midi se tient, après le séminaire du groupe socialiste, dans l’hémicycle un débat autour de la déclaration du Gouvernement sur l’autorisation de la prolongation de l’intervention des forces françaises au Mali. L’enjeu est important ; j’y suis.

 

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault rappelle dans son intervention que le 11 janvier dernier, le Président de la République décidait de répondre à l’appel au secours des dirigeants au Mali. Fallait-il laisser les djihadistes progresser, au risque de voir le Mali devenir un sanctuaire pour le terrorisme ? Le Président a fermement répondu non !

 

Trois mois après, « je viens vous dire que Serval est une réussite, dont chaque Français peut être fier ». L’offensive terroriste a été arrêtée nette sur Bamako. La vie reprend progressivement son cours dans les villes libérées et l’Administration malienne est de retour. Serval est aussi une réussite militaire, opération remarquablement menée : les combats ont été difficiles. La dangerosité et le nombre des armes détruites attestent combien les risques étaient là. »

 

Cinq de nos soldats sont tombés : le Premier ministre leur rend hommage et tous, nous nous levons dans l’hémicycle pour saluer leur mémoire.

 

« La France, en intervenant au Mali, était à sa place », a dit Jean-Marc Ayrault. Je suis d’accord avec lui.

 

Aujourd’hui, les progrès accomplis sur le terrain nous permettent de passer au retrait de nos forces (moins de 4 000 hommes fin avril ; 2 000 en juillet ; moins d’un millier à la fin de l’année), même si nous conserverons des troupes pré-positionnées dans les pays voisins. Le Conseil de sécurité des Nations-Unies devrait donner le support de la nouvelle mission africaine des casques bleus dans les prochains jours. La France y participera pour la chaîne du commandement, les moyens d’appuis aériens et de renseignement, et les troupes pré-positionnées voisines.

 

Mais il est aussi essentiel que l’élection présidentielle malienne puisse se tenir en juillet prochain. Tout ce processus ne va se conduire dans la durée que si le Mali se réconcilie avec lui-même : il faudra que le MNLA renonce à ses armes.

 

Quant à l’enjeu du redéveloppement économique, la France se mobilise dans la coopération pour associer des acteurs non-étatiques.

 

Le succès de l’intervention au Mali n’aurait pas été possible sans l’unité de notre nation. Depuis le débat du 16 janvier, le dialogue a été constant.

 

Notre mission doit donc se poursuivre sous d’autres formes pour consolider le succès obtenu, et conjurer la menace terroriste. « La France doit maintenant aider le Mali à gagner la paix », a conclu Jean-Marc Ayrault.

 

Voilà pourquoi, parce que comme l’a dit Bruno Le Roux « l’espoir est revenu », j’ai voté ce lundi soir pour la poursuite des interventions (en application de l’article 35 de la Constitution). Cette déclaration gouvernementale aura obtenu 342 voix pour (0 voix contre).

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires