Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 20:27

A-RTL-avec-Pierre-Moscovici.jpgAprès avoir donné le départ du rallye Eschweiler-Wattrelos dès potron-minet et déambulé en fin de matinée dans les étals de la braderie du Sapin Vert, organisée cette année de main de maître par nos amis de la section pétanque de Jean-Zay, ce soir je fais un rapide aller-retour à Paris pour être à RTL aux côtés du ministre de l’économie et des finances, Pierre Moscovici, qui m’a invité à son Grand Jury RTL–Le Figaro–LCI.


Membre important d’un « gouvernement qui est au travail », Pierre a d’abord rappelé ce qu’a souligné François Hollande : une stratégie, celle du sérieux budgétaire ; un rythme, à savoir deux ans ; une responsabilité assumée. Avec une économie française en stagnation, avec 600 Mds € de dette de plus en 5 ans, avec 10 % de taux de chômage, tout cela exige des efforts ! Pourquoi ?


D’abord parce qu’une économie endettée est une économie très malade : « Je n’ai pas envie que la France soit malade de sa dette » dit Pierre, rappelant que 0,1 % de taux d’intérêt en plus, ce sont 200 millions € d’intérêt en plus pour la France !


Ensuite, parce que notre pays a pris des engagements et il en va de sa crédibilité.


La hauteur de l’effort, ce sont 37 Mds €. 7 Mds en conséquence, en année pleine, de la LFR de cet été. 30 Mds qui seront répartis en trois tiers : 10 Mds d’économies, 10 sur la fiscalité des entreprises, 10 sur celle des ménages.


Engagé sur la fiscalité des ménages, le débat a évoqué : les retraités (« La justice, elle est pour tous les âges ») ; les premières tranches de l’IR (où contrairement à la Droite qui avait fait payer, en ne revalorisant pas le barème, l’IR à 400 000 personnes supplémentaires, la prochaine LF assurera une décote pour les contribuables des deux premières tranches du barème) ; la progressivité de l’IR (avec la tranche à 45 %, et l’imposition des revenus du capital comme ceux du travail) ; l’épargne, pour financer le logement et les PME : le ministre a annoncé le relèvement de 25 % du plafond du livret A à partir du 1er octobre (19 125 euros).


Rappelant le « rendez-vous » dans un an avec l’inversion de la courbe du chômage, le ministre a souligné qu’on est passé d’une situation où on avait « austérité et incertitudes » à « stabilité et croissance ». Et qu’en matière d’emplois, le gouvernement porte trois chantiers : les emplois d’avenir ; les contrats de génération ; la négociation sur le marché du travail. Et d’annoncer la BPI pour le 17 octobre, une réforme de la protection sociale pour que celle-ci ne repose pas que sur le facteur travail, et un « paquet compétitivité » fin 2012.


Pierre Moscovici a par ailleurs dit « non à la hausse de gaz de 7 % » ; il veut agir durablement sur le prix de l’essence, a confirmé la fermeture de la centrale de Fessenheïm. Sur l’Europe (une « Europe qui n’a pas de temps à perdre »), il souligne avec force que « la France veut que la Grèce reste dans la zone euro », et se fait l’avocat de la réorientation de l’Europe réussie par François Hollande. De fait, « ce n’est pas un traité qu’on va voter, mais un paquet », insistant sur le volet croissance et rappelant qu’avec ce traité, il n’y a pas de règle d’or inscrite dans la Constitution ni de transfert de souveraineté !


La fin du débat économique s’est faite sur le rapprochement EADS-BAE, les plans sociaux à Peugeot (« 8 000 suppressions d’emploi, c’est trop ! ») et le Crédit immobilier de France. 2012_Mosco-au-Grand-Jury.JPG

 

Impossible de ne pas évoquer au final le PS où, après le changement de direction, Pierre Moscovici rappelle la loi du parti : « Ce sont les militants qui vont décider »… (note de l’auteur : ah, si c’était partout pareil !).

 

Déjà, le clip final s’installe, et solide et détendu, Pierre nous rejoint autour d’un verre, et le ministre laissant alors la place à l’ami, je peux l’embrasser pour lui souhaiter… un bon anniversaire !

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires