Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Lire, avec Luc Veroone, l'histoire de la Vieille place et de Pierre Catteau
    Arrivé à 18 mois à Wattrelos en 1955, (lorsque ses parents, roncquois d’origine, reprennent la pâtisserie Wagon au 75 rue Pierre Catteau), Luc Veroone a repris l’affaire familiale bien connue de la rue Pierre Catteau en 1985, et c’est l’histoire d’une...
  • Logement, SIA rue Jules-Guesde, ça se termine !
    Que de changements en un an ! L’été dernier, je visitais le chantier que la société SIA Habitat avait lancé au 136 rue Jules Guesde, sur le site de l’ancienne usine Dubar-Warneton. Il ne s’agissait à l’époque que de mouvements de terre, laissant toutefois...
  • Le foyer médicalisé accueillera ses pensionnaires en janvier 2018, enfin !
    Parmi les dossiers que j’ai voulu impulser quand je suis devenu maire en 2000, celui-là me tient particulièrement à cœur, et même s’il fut particulièrement long et complexe à faire aboutir, je ne boude pas ma satisfaction que l’ouverture de ce nouvel...
  • Le quartier du Touquet aura sa salle de sports à la rentrée !
    Elle sera prête à accueillir les sportifs fin septembre : la salle de sport du Touquet Saint-Gérard, rue de Boulogne, est en voie d’achèvement, et sa conception, boisée et colorée, est novatrice et agréable à l’œil. Sa construction a débuté au mois de...
  • Tourcoing-Beaulieu, ça y est, on ouvre !
    C’est le grand chantier de voirie 2016-2017 : la liaison Tourcoing-Beaulieu, dite Habitat-Travail, s’achève officiellement ce matin dans sa partie située la plus à l’est, c’est-à-dire à Beaulieu. J’ai le plaisir de procéder symboliquement, en compagnie...
  • Centres aérés 2017 : même pas peur !
    Les centres aérés, cela ne se raconte pas, cela se visite ! C’est ce que, comme chaque année, je fais ce matin en compagnie de mes collègues élus, notamment mon Adjointe en charge des activités périscolaires, Sylvie Zaïdi, qui fête ce jour son anniversaire...
  • 14 juillet : besoin de rien, envie de fête !
    Le 14 juillet à Wattrelos, c'est d'abord une belle fête populaire qui a trouvé son espace et son public depuis qu'elle s'est installée au cœur du parc urbain. Bravo à mon Adjointe aux Fêtes, Michèle, et aux services techniques et de police pour l'organisation,...
  • Au Congrès, Emmanuel Macron, en Chef de l'Etat !
    Volontiers lyrique et philosophique, en réunissant le Congrès à Versailles, le Président de la République a rempli son rôle de Chef de l’Etat : donner le cap ! Préciser les principes d’actions, et les méthodes. Il n’est pas le gouvernement du quotidien,...
  • Conseil municipal (2) : Un compte 2016 de belle tenue !
    Conforme au Compte de gestion du Comptable public, le Compte Administratif récapitule l’ensemble des dépenses et des recettes de l’année 2016 : il est en quelque sorte le « compte d’exploitation » de la ville de l’année écoulée. Et après la soudaine dégradation...
  • Conseil municipal (1) : Hommage à Simone Veil
    Ce vendredi 30 juin, à l’Hôtel de Ville se sont tenus deux Conseils municipaux, le premier étant destiné à la désignation des délégués supplémentaires en vue de l’élection des sénateurs le 24 septembre prochain. J’ai en revanche ouvert le second Conseil,...
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 16:35

FH-Pinault.jpgCet après-midi, j’accompagne mes collègues maires de Roubaix et de Tourcoing, avec Martine Aubry, présidente de la communauté urbaine, au siège de Kering, avenue Hoche. Après les annonces du groupe, après la manifestation des salariés, nous voulons des explications, et surtout des assurances sur l’avenir de l’entreprise et de ses salariés.

 

Pour moi, pour Wattrelos, La Redoute, c’est une relation intime, étroite, tant il y a de familles qui ont travaillé et travaillent encore pour cette entreprise, premier employeur de la ville. Aussi suis-je solidaire, parfaitement, complètement, et je le serai de toutes démarches et manifestations pour défendre la Martinoire, La Redoute toute entière, et ses salariés. A un moment, dès lors qu’on est en responsabilités, les différences doivent s’effacer devant l’intérêt collectif, surtout quand il est aussi crucial que la survie de La Redoute sur notre territoire !

 

Les deux questions que porte notre délégation, exprimées évidemment par Martine Aubry, est de savoir comment le groupe Pinault a pu laisser La Redoute en arriver là où elle en est, et quel avenir lui prévoit-il ?

 

François-Henri Pinault rappelle le processus de transformation du groupe, les calendriers, le processus de cession de La Redoute, les délais, et les investissements en recapitalisation et physiques faits. Parmi ses prises de position, sans bien sûr être exhaustif, je vois utile de citer :

 

Ø  « La Redoute a du potentiel. Il est hors de question qu’elle disparaisse. Mais il lui faut terminer sa modernisation. La nouvelle entreprise va s’appuyer sur les fonctions marketing en ligne de La Redoute : la difficulté qui se rajoute au processus en cours, c’est que le marché est en train de baisser » ;

Ø  « Je m’attache à choisir un industriel qui préserve l’avenir. On va examiner les projets industriels pour voir ceux qui ont le plus de sens. On n’a pas l’intention de faire un chèque en blanc à quelqu’un qui ne va rien faire ! »

Ø  François-Henri Pinault confirme qu’il accompagnera la cession, « en co-investissant, et en co-finançant les pertes ; il « va investir dans la logistique et l’informatique, et le financement de l’exploitation de l’entreprise pendant cette période » ; il annonce que « depuis juin, on travaille avec les repreneurs, pour que l’avenir industriel ait du sens et que l’impact social soit le plus réduit ».

« Je choisirai le projet qui garantira la pérennité de l’entreprise », y compris en l’appuyant financièrement  (« Ce seront des sommes considérables ») répète-t-il.

 

Pour ma part, et j’y tenais, j’ai interpellé François-Henri Pinault sur le site de la Martinoire, car nous dire que s’agissant de la logistique « il a beaucoup insisté auprès des repreneurs pour qu’elle soit dans la région Nord » ne peut pas me satisfaire. Pour les salariés de la Martinoire dont beaucoup sont Wattrelosiens ou Roubaisiens, c’est impossible de poursuivre leur travail plus loin. Leur revendication, ma revendication majeure, c’est que l’investissement de logistique, si le site de la Martinoire n’est pas en tout ou partie convertible, c’est sur Wattrelos-Roubaix qu’il doit se faire.

 

Et en ce qui me concerne, je ne vois que deux sites : le foncier encore disponible de la Martinoire (car les parkings et infrastructures existent déjà !) ; ou sur le nouveau parc de La Lainière ! En bordure de voie rapide, ce dernier site serait à la fois efficient et symbolique… et je ne doute pas qu’il rencontrerait l’adhésion de tous les élus de notre métropole. Ce combat-là, il faut aussi le mener, en sus du sauvetage de l’entreprise Redoute !


Partager cet article

Repost 0

commentaires