Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 11:03

08741On se souvient sans doute que, suite à la remise en novembre 2009, par la commission co-présidée par Alain Juppé et Michel Rocard, sur le grand emprunt visant à financer des investissements d’avenir, la loi de finances rectificative promulguée le 9 mars 2010 a ouvert les crédits correspondants pour 35 Mds €.

 

L’objectif de ce programme concerne 5 priorités : l’enseignement supérieur et la formation (11 Mds €) ; la recherche (7,9 Mds €) ; filières industrielles et PME (6,5 Mds€) ; le développement durable (5,4 Mds €) ; le numérique (4,5 Mds €).

Ce programme est piloté par un commissariat général à l’investissement (dirigé par René Ricol) qui gère le travail interministériel et prépare les décisions de l’Etat, en s’appuyant sur des opérateurs (Caisse des Dépôts, OSEO, ADEME, Agence Nationale de la Recherche, Commissariat Energie Atomique…) qui mettront en œuvre les appels à projets.

 

Mais ce travail est soumis au contrôle d’un comité de surveillance qui « évalue le programme d’investissements et dresse un bilan annuel de son exécution » (art. 8 de la LFR du 9 mars 2010). Il comprend, sous la présidence conjointe de MM. Juppé et Rocard, quatre députés et quatre sénateurs, membres des commissions des finances, ainsi que 8 personnalités qualifiées (nommées par arrêté du Premier Ministre), parmi lesquelles Nicole Notat ou Lionel Stoleru.

  Installation du Comite de surveillance des investissements

C’est à ce comité que j’ai été désigné par la Commission des finances à l’Assemblée nationale. Avec Edmond Hervé, ancien maire de Rennes, sénateur, nous sommes les deux parlementaires de gauche à siéger dans cette instance.

 

La séance d’installation de ce comité de surveillance se tient à Matignon cet après-midi en présence de François Fillon, premier ministre (ce qui, curieusement, fait que dans ce comité siègent trois - pas encore tous anciens - premiers ministres). Celui-ci a rappelé les priorités de ces investissements, et notamment le pari sur le « continuum d’innovation », a souligné que le commissariat général d’investissement assume la traçabilité des décisions et a insisté sur le rôle de notre comité : assurer « le suivi des engagements financiers ».

 

C’est d’ailleurs en ce sens que j’interviens très vite pour questionner le premier ministre et René Ricol sur le cheminement des fonds (25 Mds € ont déjà été versés vers des opérateurs, et les 10 derniers le seront avant la fin de l’année) et l’opportunité de trésorerie que cela peut représenter (notamment de l’affectation des intérêts générés par ces sommes en attente de décaissement) pour les opérateurs en question. Car l’objectif, ce n’est pas d’assurer un enrichissement de quelques-uns, mais de s’investir dans des projets innovants, au plus vite !

 

Voilà pour le fond du dossier. Un petit clin d’œil personnel puisque je découvre que le bureau de René Ricol, le commissaire général à l’investissement est… celui que j’occupais il y a vingt ans quand j’étais conseiller technique d’Edith Cresson ! Les huissiers me reconnaissent d’ailleurs et me saluent visiblement avec plaisir, même si on ne s’est plus vus depuis 1992 ! Cela rappelle qu’en politique, chacun est de passage ; seule compte l’action entreprise, non le poste, ni les fonctions, ni les signes extérieurs de l’exercice de ladite fonction…

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires