Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Discipliner la finance pendant ses vacances, c’est possible !
    L’avantage de prendre quelques jours de vacances, c’est que cela permet de faire ce que l’on n’a pas (toujours) le temps de faire le reste de l’année, et notamment de lire ce qu’on ne prend pas le temps de lire lorsque les dossiers à rédiger et à étudier...
  • Coluche veille sur les Restos de Wattrelos !
    Ce projet, nous l’avions bien en tête, et ça fait longtemps que nous voulions le faire aboutir : Catherine Osson était encore mon Adjointe à l’Urbanisme (donc avant d’être Députée en 2017) quand le premier dossier avait été lancé pour faire identifier...
  • Salle de sports Jean-Zay : des travaux nécessaires
    Lors de la visite des chantiers que j’ai effectuée mi-juillet, la salle de sports Jean-Zay figurait bien entendu au menu car, conformément au programme électoral, sa rénovation s’inscrit dans les premières priorités du mandat ! Dans cette salle d’une...
  • Un nouveau terrain de foot tous temps pour la Ville, et c’est au Crétinier !
    Au complexe sportif du Crétinier vient d’être posée la magnifique moquette verte d’un nouveau terrain de foot tous temps, à la place d’un terrain en schiste, que les footballeurs du Wattrelos football club appelaient de leurs vœux depuis longtemps ! Il...
  • Liaison Tourcoing-Beaulieu : ça roule… presque !
    Actualité majeure des chantiers de l’été 2020 : la liaison Tourcoing-Beaulieu. C’est même le chantier de voirie de l’année… et même du début d’année prochaine en raison du décalage des travaux provoqué par la crise sanitaire. Les travaux de ce chaînon...
  • La Résidence Gossypium : nouvelle offre pour Nouvel Âge
    Le groupement Demathieu & Bard Immobilier, en lien avec Les Essentielles (devenues depuis Damecosi), professionnels de la gestion et de l’exploitation de résidences services, a engagé en 2018, rue Louis-Dornier, la construction d’une résidence services...
  • Couteaux, Beaulieu, Beck : du neuf dans l’habitat ancien !
    Dans le traditionnel point d’étape estival sur les chantiers wattrelosiens que j’effectue chaque année, le logement occupe cette année une place consistante. C’est que notamment, avec les bailleurs Vilogia et Partenord Habitat, trois gros dossiers vont...
  • Le Compte Administratif 2019 de Wattrelos : un très bon Compte, le meilleur depuis plus de 10 ans, qui conforte la bonne assise financière de la ville
    Point d’orgue du Conseil municipal de ce 2 juillet, la présentation du Compte Administratif 2019, c’est-à-dire le bilan financier des dépenses et des recettes de l’année 2019, dernière année du mandat précédent. Ce compte était prêt dès mars, et s’il...
  • Le film d’une élection : au travail maintenant
    Bien des électeurs pensent parfois qu’après avoir été au bureau de vote, ils ont élu leur maire : ce n’est pas tout à fait la réalité, car c’est le Conseil municipal qui, dans un second temps, élit le maire. Le 15 mars dernier, les électeurs wattrelosiens,...
  • Mon édito pour le CLIC Riv'Age
    Le monde, la France, nos villes traversent une crise sanitaire sans précédent depuis la 2nde guerre mondiale. De fait, des dispositions ont été prises par nos autorités : en France, un confinement a été décrété depuis la mi-mars. C’est le cas aussi en...
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 13:18

ISF indécentAprès diverses réunions en mairie ce matin, une commission des finances de l’association des communautés urbaines de France en début d’après-midi à l’Assemblée, puis les questions orales au Gouvernement, cet après-midi j’ai en effet une nouvelle réunion à Matignon du comité des investissements d’avenir autour de Michel Rocard (son coprésident Alain Juppé est absent) et de René Ricol, commissaire à l’investissement.

La consigne est d’ailleurs affichée d’entrée : ne plus parler d’investissements d’avenir, mais d’investissements d’excellence.

Au menu de la réunion, le premier examen du projet de rapport sur la mise en œuvre du programme. On se souvient que, selon la LFR du 9 mars 2010, une enveloppe de 34,6 Mds € a été dédiée à 5 priorités stratégiques d’investissement : l’enseignement supérieur et la formation (11 Mds €) ; la recherche (7,9 Mds €) ; les filières industrielles et les PME (6,5 Mds €) ; le développement durable (5,1 Mds €) ; le numérique (4,5 Mds €). Celles-ci ont été déclinées en 35 actions faisant l’objet d’une convention avec un opérateur (tels que ANAH, ANRU, ADEME, OSEO…).

49 appels à projets ont été passés (32 sont clos, 5 vont prochainement l’être). 1 529 dossiers ont été reçus sur les appels à projet et 329 dossiers sélectionnés.

Si, dans nos débats, la mise en œuvre du programme selon chaque priorité stratégique a été détaillée, et commentée, force est de souligner que les discussions se sont essentiellement concentrées sur trois d’entre elles : l’enseignement supérieur, la recherche, le numérique.

Pour intéressante que soit, a priori, cette stratégie qui vise à donner des moyens nouveaux ou supplémentaires pour des projets innovants, l’homme du Nord que je suis ne peut que déplorer que notre région Nord - Pas-de-Calais n’a guère tiré partie de cette manne. La logique d’aménagement du territoire n’a pas prévalu dans les choix effectués par les jurys internationaux en charge de la sélection des projets, et cela laisse un goût amer.

C’est ce que je ressens en lisant le titre même d’un article de l’Usine Nouvelle : « L’Ile de France, Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées et l’Aquitaine sont les grands bénéficiaires des Investissements d’avenir ». On ne saurait mieux dire que les autres sont les perdantes.

Je prends ainsi la défense du projet d’IHU de Lille, non retenu parmi les 6 financés (3 sur Paris, 1 à Bordeaux, Marseille et Strasbourg), et qui aura été classé par le jury 18e sur 19e ! Inadmissible à mes yeux !

De même sur les concours de la ville de demain (pour le financement des transports en site propre) ou le numérique, j’espère que les décisions à intervenir sauront tenir compte des besoins de notre région. Car l’avenir, ça se prépare dès maintenant. Ces fonds peuvent en être un instrument utile, chacun autour de la table le sent bien et le souhaite.

Mais si je peux comprendre, et ne pas désapprouver que des professionnels sélectionnent des projets sur leur qualité technique, ce serait une erreur que l’aménagement et l’équilibre de nos territoires ne soient pas considérés à leur juste place.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires